La candidate de “l’Alliance Chato 2013 ” a été investie samedi dernier : Mme Haïdara Aïchata Cissé dévoile les grandes lignes de son programme pour un Mali fort

0

L’honorable  Haïdara Aïchata Cissé dite Chato a été investie, samedi 15 juin, candidate à l’élection présidentielle du 28 juillet prochain. C’était au cours d’une grande cérémonie qui s’est déroulée dans la grande salle du Palais de la Culture, pleine à craquer par les militants et sympathisants de l’Alliance Chato 2013. “Je suis candidate parce que je crois fermement que je peux diriger le Mali” a-t-elle déclaré. Une belle occasion pour le député de Bourem de dévoiler les grandes lignes de son programme pour un Mali fort, qui s’articulent autour d’un plan d’urgence économique et social,  l’éducation et la formation des jeunes et l’amélioration des conditions de vie des femmes. Elle met également l’accent sur le monde rural.

Chato
Chato

L’honorable Haïdara Aïchata Cissé dite Chato a été investie, samedi 15 juin, candidate à la magistrature suprême. C’est la grande salle Bazoumana Sissoko du Palais de la Culture Amadou Hampaté Ba qui a été choisie par les organisateurs pour abriter cette cérémonie. Ils étaient venus de tous les coins du Mali et de différents pays (France, USA, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Niger, Ghana…) pour soutenir Chato.  Des  ministres, des responsables de partis politiques, des diplomates et d’autres invités  étaient aussi au rendez-vous.  Une occasion pour les différentes sections du  PDES de réaffirmer leur soutien à l’honorable Chato.

C’est dans une ambiance festive que cette cérémonie s’est déroulée avec des prestations des artistes de renommée internationale comme Kamaldine Conté,  Thialé Arby, Haïra Arby et le jeune et talentueux rappeur, Mylmo.  Après la projection d’un film qui retrace le parcours exemplaire de Chato surtout son combat pour la libération du Nord du Mali, ce fut le tour des différents intervenants d’exprimer leur soutien au député de Bourem à la présidentielle du 28 juillet. Ainsi, le président de l’Alliance Chato 2013 composée de 11 partis politiques et plusieurs associations de jeunes et de femmes, dira que : “c’est un plaisir pour nous de soutenir la candidature de Chato. C’est aussi un plaisir de la soutenir sur la route de Koulouba. Chato, c’est la stabilité totale. Nous la soutenons pour son combat et pour sa vision pour le Mali”.

Pour Mme Fatoumata Siré Diakité de l’APDF, la candidature de Chato à la présidentielle honore toutes les femmes maliennes puisqu’elle est pour le moment la seule à déclarer sa candidature. “Nous soutenons cette candidature parce qu’elle honore nous les femmes. Nous estimons que ce n’est pas une candidature farfelue. Bravo Chato. Il s’agit de faire de Chato, madame la présidente de la République du Mali”. La présidente de la 2ème génération de France,  Aminata Konaté et le président des jeunes du PDES de France estiment que Chato est la candidate la mieux placée pour diriger le Mali. “Mme Haïdara Aïchata Cissé, les groupements des femmes PDES de la France sont prêtes à vous accompagner parce que vous avez les compétences pour sortir le Mali de ses difficultés. Vous êtes un espoir pour nous” dira le Secrétaire général des jeunes du PDES de France.

C’est aux environs de 18 h 45 mn que Chato s’est adressé à l’assistance. Elle a été accueillie par un tonnerre d’applaudissement. Toujours égale à elle-même, Chato a tout d’abord remercié tous les invités venus de partout pour la soutenir.  Elle a profité de cette occasion pour dévoiler les grandes lignes de son programme pour un Mali plus fort. “Il nous faut désormais agir avec un objectif clair : construire un Mali fort, fort dans ses valeurs, fort dans son économie, fort dans ses institutions et fort dans sa cohésion. Le premier pas de cette longue aventure sera le lancement d’un plan d’urgence économique et social qui ramènera la croissance, augmentera et redynamisera notre tissu économique” a-t-elle déclaré.   Parmi les grandes lignes de son programme pour un Mali fort, figurent l’éducation et la formation des jeunes et l’amélioration des conditions de vie des femmes.  Elle prévoit un plan Marshal pour créer 500 000 emplois via les filières productives.

S’agissant des femmes, elle veillera à l’atteinte des objectifs de parité dans les emplois et dans la scolarité. Ce n’est pas tout. Elle veut instaurer une bourse de soutien familial de 100 000 FCFA par an pour aider les mères des familles les plus défavorisées. Et créer un guichet spécial dans un fonds de garantie national, qui sera doté de 50 milliards de FCFA pour faciliter l’accès des femmes et des jeunes au crédit et à l’accompagnement.

Le député de Bourem met également l’accent sur le monde rural en mettant en œuvre un plan ambitieux pour valoriser et réaliser sa transformation.  Garantir la paix, la sécurité, la stabilité et l’intégration africaine reste aussi l’une de ses priorités.

“Notre priorité sera la recherche d’une solution durable et définitive dans le cadre d’un Mali fort, uni et indivisible à la crise du Nord par un dialogue inclusif, une diplomatie de bon voisinage et d’intégration africaine” a-t-elle souligné.
 Alou B HAIDARA

PARTAGER