La cérémonie de passation de pouvoirs entre le Premier ministre sortant, le Dr Cheick Abdoulaye Mohamed Souad dit Modibo Diarra et le Premier ministre entrant, Monsieur Diango Cissoko

5 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

La cérémonie de passation de pouvoirs entre le Premier ministre sortant, le Dr Cheick Abdoulaye Mohamed Souad dit Modibo Diarra et le Premier ministre entrant, Monsieur Diango Cissoko, a eu lieu le jeudi 13 décembre 2012 dans la salle de conférence de la Primature. 

Après avoir situé l’événement dans son contexte, le Directeur de Cabinet, Monsieur Oumar Kanouté a rappelé les chantiers conduits par le Dr Cheick Modibo Diarra depuis huit mois ainsi que les résultats auxquels il est parvenu grâce l’implication à ses côtés de l’ensemble de ses collaborateurs. Il a ensuite souhaité la bienvenue à Diango Cissoko dans une maison qu’il connaît bien pour l’avoir bâti pierre après pierre, en concevant tous les textes qui assurent jusqu’à présent son fonctionnement et en y ayant servi.

Le Premier ministre sortant a remercié l’ensemble de ses collaborateurs pour les efforts qu’ils ont déployé tout au long des huit derniers mois. Il leur a exprimé sa reconnaissance et salué leur sens élevé du devoir et de l’Etat. Il leur a ensuite demandé de se mettre entièrement au service de son successeur, car les missions n’ont pas changé.

Cheick Modibo DIARRA a exprimé son entière disponibilité pour exécuter avec fierté toute mission que le nouveau Premier ministre voudra bien lui confier. « Avant d’être Premier ministre, j’ai travaillé pour mon pays ; je vais continuer à servir mon pays » a-t-il déclaré avant  de formuler des bénédictions pour le Mali.

En réponse, le représentant des membres du Cabinet a adressé au Dr Cheick Modibo Diarra les remerciements et la reconnaissance de l’ensemble de ses collaborateurs pour l’honneur qui leur a été fait de servir le Mali à un tel niveau de responsabilité.
Le nouvel entrant, Diango Cissoko a pour sa part remercié le Directeur de Cabinet et le Dr Cheick Modibo Diarra pour les propos aimables prononcés à son endroit. Il a salué l’engagement et le patriotisme de l‘ancien Chef du Gouvernement. Il a affirmé qu’il n’hésitera pas à le solliciter chaque fois que le pays aura besoin de ses services.

Diango Cissoko s’est dit profondément attaché au Mali, à qui il va essayer de restituer  un peu de ce qu’il lui a donné, avec l’aide de l’ensemble de ses nouveaux collaborateurs. « Le Mali se relèvera, à condition que ses filles et ses filles se donnent la main et regardent dans la même direction » a-t-il prophétisé.

Il a conclu en invitant l’ensemble de ses collaborateurs à servir le Mali, avec le même engagement et la même détermination.
La cérémonie s’est achevée par des prières adressées au Tout-Puissant et au Tout Miséricordieux pour un retour rapide de la paix au Mali.

La Cellule de Communication

 

5 Réactions à La cérémonie de passation de pouvoirs entre le Premier ministre sortant, le Dr Cheick Abdoulaye Mohamed Souad dit Modibo Diarra et le Premier ministre entrant, Monsieur Diango Cissoko

  1. Fousseni Sangare

    Je vous dit que le Mali a des problemes!!!!!!

  2. Dr ANASSER AG RHISSA

    Bonjour,
    Il est important de souligner l’esprit collaboratif avec lequel Cheick Modibo Diarra a participé à la cérémonie de passation de pouvoirs entre lui et Giango Cissoko. Cet acte l’honore.

    Pour être stable, un gouvernement d’union nationale nécessite un équilibre entre les différentes sensibilités en incluant toutes les forces vives de la nation sans oublier la société civile.

    L’INDISPENSABLE SOUTIEN de tous les Maliens dépendra de cet équilibre et du fait que ce gouvernement soit réellement représentatif de la société.

    Mieux vaut prendre le temps nécessaire pour constituer un réel gouvernement inclusif et représentatif.

    Aidé par un Président conciliant et fédérateur, compte-tenu des enjeux, en homme de loi, aimant la justice et la médiation, le nouveau premier Ministre, Giango Cissoko, saura-t-il réaliser efficacement cette première vraie médiation publique, à travers la constitution du gouvernement d’union nationale, pour sortir, DURABLEMENT, le Mali de cette crise ?

    Espérons-le, c’est ainsi qu’il donnera espoir aux Maliens.

    Bon courage et bonne médiation pour une vraie union des Maliens.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail: Webanassant@yahoo.com

  3. Kollon

    CMD ne sais pas nager en eau trouble car la politique au Mali n’a rien de rationnelle comme CMD a eu le malheur de le penser.La seule condition pour que Django de reussisse est d’accepter de payer au Comité de reforme de Sanogo, les 148 millions mensuels pour que la viande grillée de porc et de moutons soient disponibles et l’alcool coule à flots et que sa villa de Kati soit construite.On sait que ses enfants sont conduits chaque matin à Kalanso depuis.Il tient ces troupes que par ces 148 millions mensuels.
    Il ose dire que CMD voyage dans les hotels à Paris et New york.je meurs de rire.