La CNS face à la présidentielle 2012 :Dioncounda Traoré ou rien !

0
0

 

Un seul crédo pour la Coordination nationale de soutien au Pr. Dioncounda Traoré : relever le défi de l’élection du candidat de l’Adéma-PASJ à la présidence de la République en avril prochain.

 

Réunis en assemblée constitutive ce jeudi 5 janvier au Centre international de conférence de Bamako, les militants de l’organisation ont réaffirmé leur engagement d’opérer le changement à travers ce choix.  

Pour le porte-parole du mouvement, « c’est une nouvelle page de l’histoire qui s’ouvre, et restera dans les anales politiques ». Car, dit-il, la mise en place de ce vaste mouvement consacre un « exemple réussi des jeunes ». « La jeunesse doit faire face à son devoir de génération, car à chaque génération ses responsabilités, et nous devons rester vigilants et solidaires pour ne pas se disperser, encore moins nous éloignés des orientations et stratégies du parti Adéma/PASJ », a déclaré le porte parole de la Coordination nationale de soutien à Dioncounda Traoré. Pour lui, « l’heure est au renforcement de l’unité avec la direction du parti sans rien céder au populisme de ceux qui se battent pour l’autopromotion ». L’intérêt du parti, aussi bien que de la CNS, dira-t-il, est de concilier la réussite individuelle et collective.

 

Pour la Coordination nationale de soutien au candidat de l’Adéma,  les chantiers pour 2012 s’annoncent immenses, et le changement souhaité passe, selon ses militants, par la formation professionnelle, l’éducation, l’emploi, notamment l’émergence d’entreprises d’économie sociale et solidaire, l’entreprenariat jeune.

 

Pour y arrivé, pensent les partisans de Dioncounda, il s’agit de favoriser la mise en place d’une politique de développement des entreprises d’économie sociale et solidaire pourvoyeuses de main d’œuvre qualifiée, d’emplois dans tous les domaines, socio-économiques : logements, éducation, santé, tourisme, hôtellerie, artisanat, le transport et la sécurité. « Ce nouveau concept, assurément, donnera du travail de qualité aux jeunes et suscitera en eux l’esprit d’entreprenariat, seule gage de la sécurité, de stabilité et le progrès pour tous », a déclaré la Coordination nationale de soutien au candidat de l’Adéma dans une déclaration rendue publique par son porte-parole.

 

La victoire le 29 avril

Cette assemblée constitutive a été sanctionnée par la mise en place d’un bureau de 79 membres présidé par Moussa Koné, non moins président de la Fédération nationale des sociétés coopératives d’habitat  du Mali (FENASCOH). Assisté par 8 vice-présidents, le nouveau chef de fil de la CNS aura pour défi de réussir la mobilisation en faveur du candidat Dioncounda Traoré. La tâche s’annonce immense, pour lui. Saluant ses camarades pour le choix qui lui est porté, M. Moussa Koné  a affirmé qu’ « au regard de l’engagement individuel et collectif des militants et des sympathisants, la victoire à la présidentielle du 29 avril 2012 est assurée ». Pour y parvenir, il a invité les militants à l’unité et à la cohésion.

Le nouveau président s’est engagé à faire de la CNS « un partenaire fiable, disponible pour la mobilisation, la sensibilisation et l’animation avant et pendant la campagne pour donner une victoire éclatante au Pr Dioncounda Traoré ».

Un engagement fortement salué par la représentante du candidat Dioncounda Traoré à cette cérémonie. Mme Zouré Fatoumata Maïga et non moins vice-présidente du mouvement national des femmes du parti, a salué l’initiative des jeunes et estime que « la CNS est une force capable d’atteindre l’objectif recherché en avril prochain ».  Pour la représentante de Doincounda Traoré, ce mouvement peut servir de canal pour réussir la diffusion de la vision et le projet de société du candidat de l’Adéma/PASJ. « Vous avez le devoir d’œuvrer pour la cohésion et l’entente, car il s’agit des choses sans lesquelles aucune œuvre n’est possible », a insisté Mme Zouré Fatoumata Maïga.

 

Issa Fakaba Sissoko

 

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.