La CODEM se renforce dans la perspective des élections générales de 2012 : L’association “22 Septembre 1960” signe son adhésion au parti

0
0

 

Ils étaient ensemble, très liés, depuis deux mois déjà, dans des missions de sensibilisation sur le terrain politique. Les responsables du parti Convergence pour le développement du Mali (CODEM) et de l’association " 22 septembre 1960 ", issue des flancs de l’Union Malienne du rassemblement démocratique africain (UM-RDA Faso Jigi), puisque c’est d’eux qu’il s’agit, ont formalisé définitivement leur fusion-absorption au sein du parti de la quenouille. C’était lors d’une cérémonie de signature d’un protocole d’adhésion le mercredi 11 janvier à l’Hôtel Nord-Sud par les deux premiers responsables, l’honorable Housseini Amion Guindo et Me Harouna Toureh.

Le vice-président de l’association 22 septembre 1960, Souleymane Makamba Doumbia, a pris soin de camper le décor en faisant l’historique du rapprochement entre ces deux entités. La cérémonie du jour, a-t-il assuré, n’est qu’une consécration de ce qui se vivait depuis déjà plusieurs semaines, l’idylle entre la CODEM et l’association constituée par les milliers de cadres et militants qui ont claqué la porte de l’UM-RDA Faso Jigi à l’issue de son congrès de juillet 2011.

Sous la conduite éclairée du brillant avocat, Me Harouna Toureh, ils ont réaffirmé leur volonté de fusionner leur association, "22 Septembre 1960 " au parti de la quenouille du jeune député élu à Sikasso et non moins candidat des partis unis pour la République (PUR) à l’élection présidentielle du 29 avril 2012. Souleymane Makamba Doumbia a rappelé  que depuis septembre 2011, une commission politique coprésidée par lui-même et le vice-président de la CODEM, Boulkassoum Touré, a discuté de cette fusion ou adhésion de l’association au parti. Un document a été élaboré à partir des échanges et dont la signature va formaliser l’absorption de l’association au sein de cette formation politique.

Le document, le protocole d’adhésion, a été lu par le vice-président Boukassoum Touré. Il prononce l’intégration totale de l’association " 22 Septembre 1960 " à la CODEM et met l’accent sur l’ambition d’aller uni aux élections générales de cette année, la promotion des cadres selon leurs compétences et leurs mérites.

Dans son intervention, le président de la CODEM, l’honorable Housseini Amion Guindo, s’est dit comblé de voir cette communion entre des hommes, des femmes et des jeunes de grande valeur ayant une longue expérience politique, semblables à un groupe de généraux prêts pour un combat. "Merci pour la confiance portée à la CODEM. Nous avons opté pour la meilleure forme d’intégration marquée par une fusion à la base. C’est un choix réfléchi, accepté par tous,  qui nous permettra d’aller victorieusement dans les batailles électorales qui s’annoncent. 2012 doit être un temps de construction pour le Mali à travers des élections que nous voulons apaisées, transparentes et crédibles. 2012 doit être un temps de construction de la CODEM qui ne connaît ni premier militant ni dernier militant ", a-t-il expliqué.

Parlant des prochaines élections, le leader de la CODEM a déclaré que son parti va surprendre l’opinion. C’est pourquoi les observateurs n’arrivent pas à classer sa candidature (portée par les PUR) ni parmi les outsiders, ni parmi les secondes chances ; encore moins dans les favoris.

Pour Me Harouna Toureh, le choix de la CODEM n’est pas fortuit. Les qualités de son leader, sa sincérité, son courage et son engagement et les idéaux défendus par le parti de la quenouille les ont convaincus. "Au sein de la CODEM, nous allons faire de grandes choses pour notre pays le Mali", a-t-il conclu. Les responsables des jeunes et des femmes de «l’association 22 septembre 1960» ont apporté leur soutien à cette option, félicité les premiers responsables des deux entités avant d’appeler à la mobilisation pour des succès électoraux en avril et juillet prochains.

 

Bruno D SEGBEDJI

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.