La commune de Nièna accorde sa bénédiction à Jeamille Bittar

0
1

Les populations de la commune rurale de Nièna dans la Région de Sikasso s’étaient mobilisées comme un essaim d’abeilles pour réserver un accueil chaleureux, le samedi 7 janvier dernier, à la délégation de l’UMAM, dans le cadre de son lancement  dans le « Ganadougou ».

 

C’est au rythme des balafons, des tam-tams, musiques du terroir que la délégation de l’UMAM a été accueillie à Nièna. Malgré un soleil de plomb, les populations ont tenu à être témoins de ces instants.

 

C’est à midi que la délégation de l’UMAM, avec à sa tête,Hamane Touré a été accueillie devant la mairie de Nièna,où se déroulait la cérémonie. Et là déjà, les Gana s’étaient mobilisés pour donner leur quitus à Jeamille Bittar. Ce dernier qui devrait prendre part à cette cérémonie a eu un empêchement de dernière minute, mais s’est fait représenter. De même que le Président de l’UMAM, Amadou Koita, qui se trouve présentement en voyage à l’extérieur du Mali.

 

La délégation de l’UMAM a d’abord été reçue par l’Imam de Nièna, Kassim Samaké. Lequel a fait des bénédictions à l’endroit de Bittar. «  Je prie le Bon Dieu afin qu’il l’aide dans son projet pour le Mali » a t-il laissé entendre.

 

Ensuite, c’était au tour du Chef de Village,Batoumani Diallo de recevoir les délégués de Bittar. Le patriarche pour sa part a également exprimé sa joie pour la candidature de Bittar car selon lui, même ceux qui n’ont pas vu Bittar ont entendu parler de lui et de ses œuvres. « Que Dieu l’épaule dans ses ambitions présidentielles » a-t-il laissé entendre.

 

La cérémonie s’est déroulée dans une véritable liesse populaire car les populations de Nièna ont exprimé leur adhésion à la candidature de Jeamille Bittar à l’élection présidentielle.

Le représentant du Maire de Nièna a souhaité plein succès à l’UMAM et à son parrain dans son ambition.

Le Président de l’UMAM dans la Ganadougou, Bambara Diallo pour sa part dira « aujourd’hui est un grand jour car 17 communes se sont réunies à Niena pour accueillir la délégation de l’UMAM. ». « nous accordons nos bénédictions à Bittar pour la présidentielle  et les populations du Ganadougou promettent de s’engager pour son accession à Koulouba afin qu’il soit le Président du Mali à partir du 8 juin prochain » a-t-il laissé entendre.

 

Le Chef de la délégation de l’UMAM, Hamane Touré quant à lui dira « nous sommes venus à Nièna pour confier Bittar aux populations du Ganadougou. Nous sommes derrière Bittar car c’est l’homme qu’il faut, une personne engagée pour sa patrie et ses concitoyens. ». Selon lui « L’UMAM est résolument engagée derrière Bittar car ce dernier peut prétendre au fauteuil présidentiel pour la simple raison qu’il a beaucoup fait pour le Mali à la CCIM, au CESC, à travers ses entreprises Bittar Trans, Bittar Impression etc. ».Aussi selon lui, la région de Sikasso est une région d’agriculture par excellence et Bittar aide beaucoup les paysans avec du crédit au niveau des intrants agricoles.

 

Pour Hamane Touré  «  ce n’est pas parce que l’on a de l’argent qu’il faut prétendre au fauteuil présidentiel, mais il faut d’abord montrer ses preuves et  c’est ce que Bittar a fait durant ces dernières années ».Il a exhorté les Gana à implanter davantage l’UMAM dans toutes les communes et localités de la région de Sikasso pour la victoire de Bittar ainsi que pour aller chercher leurs cartes d’électeurs le moment venu. Car pour lui, c’est à travers cela qu’ils aideront Bittar à être Président de la République. Enfin, il a laissé entendre « si Bittar devenait Président, les populations auront les solutions à leurs problèmes ».

 

Pour montrer leur adhésion à la candidature de Bittar, un sketch a été présenté à travers lequel, Bittar est présenté comme l’homme qui pourra résoudre les nombreux problèmes auxquels les populations de la localité font face.

 

Rappelons  qu’étaient représentées à cette cérémonie, plus de 17 communes, la coordination régionale de l’UMAM à Sikasso ainsi que celles de Yanfolila, Molasso et de Kolondièba.

Le lancement de l’UMAM au niveau régional se fera à Sikasso très prochainement.

Dieudonné Diama, envoyé spécial à Nièna

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.