La rencontre de la coordination du PDES de la Commune IV a terminé en queue de poisson N’Diaye Ba conspué hier par les partisans de Bittar

0
0

La rencontre de la coordination du PDES de la commune IV, qui devait appeler à une candidature consensuelle  à la présidentielle du 29 avril 2012, s’est terminée en queue de poisson hier, au Centre islamique de Hamdallaye. Et pour cause :  le 2ème vice-président du parti et non moins ancien ministre de l’Artisanat  et du tourisme, N’Diaye Ba, a été conspué et traité de voleur par les jeunes militants proches de Jeamille Bittar, premier vice-président du parti . Ces  jeunes accusent N’Diaye Ba d’être au cœur des problèmes que traverse la formation politique des amis d’ATT.

La crise de leadership au sommet du parti des amis du président de la République a franchi un palier important, hier, dans l’après-midi.  En effet,  la rencontre de la coordination du PDES de la Commune IV, dirigée par Mohamed Dibassy, à laquelle  ont pris part plusieurs membres du comité Directeur  National du parti, a fini dans un cafouillage total.

Après la présentation des membres du présidium, le président de la jeunesse du PDES et président de l’UMAM, une association créée pour soutenir la candidature de Bittar, Amadou Koïta, accompagné de plusieurs membres de son camp, parmi lesquels  Hamane Touré dit Serpent,  ont fait irruption dans la salle de conférence.

A leur arrivée, ils ont été applaudis par la foule et cela au moment où le coordinateur du District, Moussa Diarra, lisait son discours. A cause de la réaction négative de la foule, ce dernier n’a pu terminer son speech. C’est ainsi que Mohamed Dibassy, coordinateur du parti en commune IV s’est saisi du micro dans le but de tempérer les ardeurs des partisans de Bittar.Peine perdue.         Après ces deux personnalités, le maître de cérémonie a alors appelé N’Diaye Ba, le deuxième vice-président du parti pour son allocution. Il ne sera pas non plus suivi. Les jeunes ont continué de plus belle à faire du bruit dans une atmosphère indescriptible.

La colère sera encore plus vive  quand N’Diaye Ba a appelé à une union autour de Ahmed Diané Séméga, le président du PDES, pour la présidentielle de 2012. Toute chose qui a accentué la colère des pro-Bittar. Ainsi, Hamane Touré dit Serpent se leva pour  traiter de vive voix N’Diaye Ba de menteur et de voleur. Il ne s’arrêtera pas là. Accompagné de Amadou Koîta, ils sont allés rejoindre  N’Diaye Ba au présidium en le traitant de menteur et de voleur en l’empêchant de poursuivre son intervention. C’est ainsi que le maintien d’ordre du PDES a intervenu pour faire évacuer l’ancien ministre, sous les injures des jeunes visiblement en colère contre lui et qui l’accusent d’être au coeur de tous les problèmes du parti.

 

              Moussa SIDIBE

Stagiaire

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.