La saignée continue a l’Adema : Un membre du C.E et le secrétaire général de la section de Bafoulabé démissionnent

0
0

Comme redoutée, la candidature de Modibo Sidibé est en train de faire très mal à l’Adema/PASJ. A moins d’une semaine, l’ex-Premier ministre a débauché trois leaders du parti majoritaire. Après la démission de la secrétaire générale du mouvement des femmes, Oumou Traoré, la semaine dernière, on a appris hier le départ de Youba Diakité, à la fois membre de la section de Nioro du Sahel, du comité exécutif et de la commission de discipline et d’Adama Bandiougou Sissoko, secrétaire général de la section de Bafoulabé.  Une saignée qui risque bien d’entamer les chances de Dioncounda Traoré dans la course à la succession du président Amadou Toumani Touré.


Les jours se suivent et se ressemblent à l’Adema/PASJ, du moins en ce qui concerne la défection des troupes en faveur de Modibo Sidibé. La semaine dernière, le parti de l’Abeille enregistrait la démission de la secrétaire générale du mouvement des femmes, Oumou Traoré, qui a dit démissionner de tous les organes du parti pour devenir simple militante. Il a été vite déduit que la bonne dame avait décidé de rallier la position de l’ex-PM. Elle vient d’être emboitée par deux autres camarades. Il s’agit d’abord de Youba Diakité, à la fois membre de la section de Nioro du Sahel, du comité exécutif et de la commission de discipline, qui a annoncé hier sa démission au secrétariat général du parti par téléphone. Et sa lettre de démission est attendue dans les prochaines heures tout comme celle d’Adama Bandiougou Sissoko, secrétaire général de la section de Bafoulabé, dont le départ était attendu de longues dates car le bonhomme est issu d’une des trois localités qui s’étaient battues pour un report des primaires en son temps. Des manœuvres menées en son temps par Zoumana Mory Coulibaly qui est en train de réussir sa stratégie de débauchage dans les rangs comme il l’a prétendue la semaine dernière quand il revendiqua « une  meilleure stratégie pour gripper la machine électorale des partis politiques ».


En tout cas, ces démissions risquent de saper le moral des troupes de Dioncounda Traoré même si des membres de son directoire de campagne se félicitent de ses départs qu’ils considèrent comme  celui des rats du navire.
Abdoulaye Diakité

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.