La transition malienne : Les dessous du «message à la nation» du Premier ministre

59 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le Premier ministre malien de la transition, Cheick Modibo Diarra s’est adressé à la nation le samedi 10 novembre, soit la veille du sommet extraordinaire de la CEDEAO à Abuja sur la situation au Mali. Nombreux sont les observateurs à s’interroger pourquoi le Premier ministre a-t-il attendu que le Président de la République par intérim, Dioncounda Traoré tourne le dos pour faire son ‘’message à la Nation’’ ? Que cache l’usage abusif du ‘’je’’ dans ce message où le Premier ministre parle à la première personne du singulier, du début à la fin.

Cheick Modibo Diarra PM

Le Premier ministre Cheick Modibo Diarra a attendu que le Président de la République Dioncounda Traoré tourne le dos pour faire son ‘’message à la Nation’’. Certes il est Premier ministre, mais le message à la Nation est réservé au Président de la République. Dans les 12 pages de cette adresse, Cheick Modibo Diarra ne fait aucune référence au Président de la République par intérim Dioncounda Traoré, et au sommet d’Abuja. Il s’agit d’un discours d’autopromotion et d’auto validation. Puisqu’il n’a pas été invité à Abuja, Cheick Modibo Diarra veut s’affirmer, exprimer son égo surdimensionné. Ce qui explique l’usage exagéré du « je » dans ce ‘’message à la nation’’. Que veut-il révéler?
Le syndrome de la première personne du singulier
Parlant de la réunion à Bamako des « chefs et experts militaires de la CEDEAO, de l’Union africaine, de l’Union européenne, de l’Organisation des Nations Unies et de tous les pays amis qui, dès le début de la crise se sont portés au chevet du Mali, notre pays, pour l’aider à relever un défi sans précédent dans son histoire », le Premier ministre se prononce à la première personne du singulier : « ils m’ont rendu compte de leurs propositions et j’espère vivement que le résultat de leur travail … ». Depuis quand les chefs et experts militaires de la CEDEAO, de l’Union africaine, de l’Union européenne et de l’Organisation des Nations Unies ont-ils un compte à rendre au Premier ministre malien qui est à la manœuvre pour remettre en cause l’ordre constitutionnel ?
L’usage abusif du « je » par le Premier ministre relève ni plus ni moins de l’autopromotion de l’homme, une volonté manifeste d’auto validation. Ce ‘’message à la nation’’ en est plein d’exemple : « j’ai mené des périples de juin à septembre dans les pays… ; … je me suis également rendu au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire… ; … de même je me suis rendu au Maroc… ; … il y a aussi la France qui m’a accueilli en juin dernier… ; … j’ai l’habitude de dire … ; … je vous assure… ; … ma priorité…».
Après avoir accompagné le Président de la République à l’aéroport, le Premier ministre Cheick Modibo Diarra a surgi dans les locaux de l’Ortm, accompagné de l’ancien ministre de la communication, Hamadoun Touré, pour aller enregistrer ce message incongru. Ce n’est pas sans précédent car le 18 août dernier, c’est le Premier ministre lui-même qui a amené la liste des membres du gouvernement d’union nationale, à l’Ortm, une copie non signée. Samedi dernier, après un enregistrement laborieux de son ‘’message à la nation’’, l’ancien ministre Hamadoun Touré était resté à l’Ortm pour superviser dans les détails le montage de l’élément. L’enregistrement du message a dû être repris plusieurs fois, parce que le Premier ministre se trompait chaque fois sur la date de l’examen du rapport du Mali par l’ONU, le 26 novembre prochain. Un autre fait surprenant est que le Premier ministre n’était pas avec son ministre de la communication, Bruno Maïga, mais avec l’ancien titulaire du poste.
Sur l’éventualité de sa candidature à l’élection présidentielle de 2013, au lieu de clarifier, le Premier ministre tente d’infantiliser : « … cette histoire de prétendue candidature à l’élection présidentielle qu’il me semble prématuré d’évoquer en cette phase cruciale de notre histoire en tant que Nation ». Sans clarification sur son dessein inavoué d’être candidat à la présidentielle de 2013, en tant que Premier ministre de la transition, il invite les Maliens à se taire et décide des sujets que les autres doivent aborder. Le Dr Cheick Modibo Diarra prend il les Maliens pour des canards sauvages ?
En outre, Cheick Modibo Diarra a déclaré, « je vous assure que tout est fait pour bouter les terroristes et les narcotrafiquants hors de notre territoire », mais depuis qu’il est Premier ministre, qu’a-t-il fait pour préparer les forces armées et de sécurité, et mobiliser la nation en vue de la libération du pays ? C’est la raison du divorce consommé entre Cheick Modibo Diarra et l’opinion, qui l’a découvert, qui lui reproche de n’avoir rien fait et de ne rien faire.

    B. Daou

SOURCE:  du   12 nov 2012.    

59 Réactions à La transition malienne : Les dessous du «message à la nation» du Premier ministre

  1. Sakoibakèlè

    **** journaliste **** tu feras mieux de changer de métier, Dieu nous a offert un cadeau précieux, ne crachons pas déçu, CMD est une chance pour le Mali

    • A vos armes, prêts, partez!

      Oui, et c’est même ce « cadeau précieux » qui nous a fait perdre 7 mois, non seulement à ne RIEN faire pour sortir de la crise, mais plus grave, à saboter en plus et à retarder l’intervention extérieure pendant que nos frères du nord se font amputer et lapider! (Cette même intervention qu’il s’est mis ensuite à réclamer d’urgence, dès qu’il a vu qu’elle se ferait sans avis!!!

      « CMD est une chance pour le Mali »… Non, CMD a surtout été une chance pour les narco-barbus du nord, qui grâce à son inaction et son imcompétence, ont pu pendant 7 mois pratiquer toutes les exactions de leur choix sans jamais être inquiétés!

  2. maiga a souma

    quand mr diarra dit, il n’y a pas de texte qui interdit sa candidature, il oublie qu’aucun texte de la republique n’a été à l’origine de sa nomination.

  3. Manager

    Ta PO honte de mentir Mr le journaliste. Manipulateur !

  4. fakolyhakika1

    » 12. Concernant le processus de transition, la Conférence prend note de la déclaration du Président par Intérim que la feuille de route de transition sera disponible dans les prochains jours. Elle exhorte le gouvernement du Mali à expédier les actions à ce sujet et à en assurer la mise en œuvre scrupuleuse visant à assurer le rétablissement de l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue du territoire, ainsi que la tenue d’élections libres, justes et transparentes, durant la transition.
    13. A cet égard, la Conférence réitère sa décision selon laquelle ni le Président par intérim ni le Premier Ministre et les autres membres du gouvernement de transition ne pourront être candidats à la prochaine élection présidentielle. » extrait du communiquée final de la conférence des chefs d’Etat de la CEDEAO tenue à abuja au Nigéria

  5. Intello

    ALERT LES MILITAIRES AVEC A LEUR TETE UN COMMANDANT ONT ARRETE LE COLONEL SEYDOU MOUSSA DIALLO ………………………..ALERT……………………….

    LEVONS NOUS COMME UN Y COMPRIS LES JOURNAUX………POUR DENONCER CETTE ARRESTATION DES LACHES……………………………..ALERT…ALERT……

    LES LACHES SE SONT MANIFESTER COMME PREVUE……………

    C’EST TOUT CE QU’ILS SAVENT FAIRE ….ARRETER DES HONNETES CITOYENS……….

    ALLEZ ARRETE IYAD AG GHALI…BANDE DE LACHES……..QUE SONT SANOGO ET SES RATES……………..

    iLS ONT ARRETE LE COLONEL SEYDOU MOUSSA DIALLO………..
    iLS ONT ARRETE LE COLONEL SEYDOU MOUSSA DIALLO………..
    iLS ONT ARRETE LE COLONEL SEYDOU MOUSSA DIALLO………..
    iLS ONT ARRETE LE COLONEL SEYDOU MOUSSA DIALLO………..

    ALERT…..ALERT…ALEEEEEEEEEEEEEEEEEEERRRRT……. :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: …..RELAYER CETTE INFORMATION……………ENVOYER L’INFO DS LES JOURNAUX……..
    ON VEUT SAVOIR POURQUOI LES MILITAIRES RATES ONT ARRETE LE COLONEL SEYDOU M DIALLO……………………………………………………………………….ALERTTTTTTTTTTTTTTTTTT :?: :?: :?: :?: :?: :?:

    ALERTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT
    ALERTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT
    ALERTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT

    ALERRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT
    :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?: :?:

    • A vos armes, prêts, partez!

      Moussa, tu es sur de l’info?????????????????????????????

  6. lex

    AU MOMENT DU SOIT DISANT COUP D’ETAT, LES MALIENS NE VOYAIENT PAS LES INTENTIONS DES MILITAIRES DESERTEURS ET DE CHEICK MODIBO DIARRA.
    AVEC LE TEMPS ON LE VOIT TRES BIEN.
    MODIBO EST UN REVENCHARD. ET DIRE QUE CE GROS LARD EST UN INTELLECTUEL.. QUELLE HONTE POUR LE MALI.. UN PREMIER MINISTRE QUI JOUE POIGNARDE SON PRESIDENT..
    NOUS ATTENDONS L’ARRIVEE DES TROUPES DE LA CEDEAO, POUR METTRE AUX ARRETS TOUS CES ENNEMIS D’ETAT..

  7. Mali du Mali

    Mon propos est le combat contre la médiocrité. Je trouve qu’il y a une singulière tartufferie à se cacher derrière la défense de la liberté de presse dès que le grand public prétend s’interroger sur les écrits de ces « journaleux ».
    Messieurs : êtes-vous au dessus des lois ? Vous le croyez ! Mais, êtes-vous surtout au dessus des codes, de la décence et de l’éthique collective ?
    D’où tenez-vous ces privilèges ?
    Le métier noble exercé par ceux qui n’y sont pas préparés ou qui le sont pour distiller la haine dans le corps social déborde souvent de ses définitions originelles.
    Pour qu’elle reste égale à elle-même, il faut que la corporation veille sur un code de conduite accepté de tous.
    Les brebis galeuses, errantes, mal formées et pleines de haine seront indexées, dénoncées et sanctionnées sans indulgence.
    Il faut que les journalistes maliens aient le courage de faire leur propre procès, en se plaçant au-dessus de ce procès.

  8. coco

    MOUSSA AG ………

    Effectivement …… et je n’y avais pas pensé :

    BROU BROU PRÉSIDENT ! ! ! ! !

    BROU BROU PRÉSIDENT ! ! ! ! !

    BROU BROU PRÉSIDENT ! ! ! ! !

    «  »" »" »A vos armes, prêts, partez! »" »" »"…………

    BROU BROU PRÉSIDENT ! ! ! ! !

    BROU BROU PRÉSIDENT ! ! ! ! !

    BROU BROU PRÉSIDENT ! ! ! ! !

    • A vos armes, prêts, partez!

      Oh monkopinkoko,

      Mollo! Moi, je veux bien hurler Brou Brou Président, je veux bien même porter des T-Shirts à son effigie, mais pas AVANT d’avoir la certitude qu’il me réserve un poste de ministre!…

      Ben oui quoi, faut pas déconner, non plus! :-D :-D :-D :-D