Lancement club Soumi solution « Nous sommes ici pour le Mali émergent de nos rêves où, jeune n’est plus synonyme de chômeur»

0
0

                Ce dimanche 15 janvier 2012, le carrefour des jeunes a abrité la cérémonie de lancement du " club Soumi Solution " à partir de 15 heures. C’était sous la présidence de la marraine Mme Touré Fadimata Touré dite Gada, avec à ses côtés le président et les 15 vice-présidents du club. Le parrain Younoussi Touré, en déplacement, était bien représenté par des membres du BEN du parti.
              

  Il faut reconnaitre que les organisateurs, par cette cérémonie, n’ont pas manqué de joindre l’utile à l’agréable. En plus des interventions du Secrétaire Général du bureau provisoire, du président et de la marraine pour lancer les différents messages et préciser les objectifs assignés au club, un panel d’artistes rivalisait d’ardeur pour le plus grand bonheur des jeunes qui avaient pris d’assaut la grande salle de conférence bien climatisée du carrefour des jeunes. La petite Awa Sissoko dite Ami Koïta dans Ministar, les comédiens de Yèlèbougou et les reggae men ont tenu en haleine la foule. Au paravant, c’est l’hymne national du Mali qui a donné le ton aux festivités.
              

  Dans son discours, le clairvoyant président de la coordination M. Aly Kola Koïta a d’abord précisé à ses camarades : " Chers amis, chers camardes, ni le courage d’un seul homme, ni la quête d’un héritage quelconque ne font que je suis devant vous aujourd’hui ! Je suis ici par la volonté de vous tous, parce que nous avons une vision commune, un idéal, partagé pour le Mali de demain. Je ne suis le meilleur d’entre nous ni le plus intelligent, ni le plus courageux, ni le plus accommodant. J’ai eu la chance d’être à la convergence de courants de sympathie, d’estime, de volonté et d’abnégation de chacun d’entre vous ".
              

  C’est alors qu’il a décliné leur vision concernant certains problèmes qui préoccupent la nation malienne.
                D’abord un constat teinté de questionnements : " Notre tissu social a été déchiré par les politiques de division, l’accaparement des richesses réalisées par un petit nombre rejetant la grande majorité dans une lutte souvent désespérée pour survivre, et par la crise économique sévère que notre pays connaît. Enfin, il faut le reconnaître, les politiques de reformes structurelles certes nécessaires n’ont pu préserver ce qui restait d’un tissu social malmené. De combien de déchéances n’avons-nous pas été ainsi témoins ? Chacun ici a vu autour de lui parfois dans son entourage proche monter cette désespérance que nos ressources d’entraide et de solidarité n’ont pas suffit à contenir et qui trop souvent s’est muée en exclusion, en chute dramatique. Combien de jeunes filles et mères n’ont-elles pas été ainsi condamnées à la prostitution, combien d’enfants ont été voués à l’errance, à la mendicité à la délinquance, à l’immigration clandestine, à l’alcoolisme ? "
              

  Aly de poursuivre : " Cette situation a forgé des mentalités et des comportements : elle a déprécié les valeurs de travail, d’honnêteté sans lesquelles un peuple ne peut tracer la voie de son propre progrès. Elle a érigé la corruption et le clientélisme en moyen de gouvernement ".
            

    Alors quelle solution et qui est l’homme de la situation ?
                Aly et ses camarades sont formels : " Pour combattre et bannir ces fléaux qui minent notre société nous nous sommes retrouvés, regroupés autour des idéaux d’un seul homme, un visionnaire dont l’inspiration panafricaine interpelle tout africain sur la nécessité d’une volonté collective forte afin de promouvoir le changement dont notre pays a besoin. Cet homme d’Etat c’est SOUMAILA CISSE .
              

  Oui je l’affirme haut et fort, nous ne sommes pas ici pour du thé ou des tee-shirts de qui que ce soit, nous ne sommes pas ici pour remplir une salle pour la camera, nous sommes ici par la conviction, nous sommes ici Unis pour un même idéal et une même vision partagée, la vision d’un Mali uni, prospère pour tous ses fils, le Mali d’une école performante, le Mali du plein emploi, le Mali de la santé pour tous, le Mali de l’autosuffisance alimentaire, le Mali émergent de nos rêves où, jeune n’est plus synonyme de chômeur.
                Cette conviction forte est sous tendue par notre foi inébranlable à un homme, le seul à nos yeux capable de transformer nos rêves en réalité, d’offrir des solutions à nos problèmes, de rendre possible ce qui est souhaitable, cet homme, c’est SOUMAILA CISSE ! "
              

  Que faire maintenant ?
                " Pour le HISSER A KOULOUBA LE 08 JUIN 2012, nous ne ménagerons aucun effort, nous ne reculerons devant aucune adversité d’où qu’elle vienne, nous franchirons tous les obstacles. Nous enlèverons nos cartes d’électeurs, nous aiderons d’autres à le faire, nous irons voter, nous aiderons d’autre à y aller, nous préserverons enfin nos résultats contre toute tentative de fraude ou de manipulation. Notre credo, c’est le renouveau de l’action civique au service d’institutions fortes et crédibles ". Voilà qui est bien dit.
          

      Pour terminer, Aly Kola Koïtya a adressé leurs sincères remerciements et exprimé toute leur gratitude à leur marraine Madame TOURE N’Gada TOURE, pour sa disponibilité constante et son accompagnement si précieux.
               

Il n’a pas manqué de féliciter chaleureusement tous ses camarades pour le travail abattu depuis septembre 2011 pour l’implantation des 125 cellules dans le District de Bamako et 83 cellules à l’intérieur du Mali, tous ceux-ci avec leurs propres moyens matériels et financiers.
                La fête a été vraiment belle.
Mamadou DABO
Mohamed DIABATE

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.