Lancement de la collecte de la caution de Soumaila Cissé : La jeunesse Urd a mobilisé plus de 7 millions de FCFA dès le 1er jour

0
0





Parallèlement à la 1ère Conférence Régionale des sections du District de Bamako, le bureau national des jeunes de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) a procédé au lancement de la collecte de la caution du candidat du parti, Soumaïla Cissé. C’était le samedi 28 janvier 2012 au siège national des jeunes de l’URD à N’Tomikorobougou.

Au moment où les jeunes de certaines formations politiques ne font que réclamer du thé et des t-shirts à la direction de leur parti, la jeunesse de l’URD montre qu’elle est plus responsable. Elle prouve cela à travers le paiement de la caution de son candidat.

Lors de cette cérémonie de la collecte de la caution, les différentes sections des jeunes du District se rivalisaient en termes de contribution.

A l’entame de la rencontre, le président du mouvement des jeunes, Dr. Madou Diallo, a rappelé les  objectifs recherchés par cette action. Il s’agit d’impliquer davantage les jeunes dans la tenue de l’élection présidentielle. A cela s’ajoute la démonstration de la volonté des jeunes de l’URD à faire la politique autrement. « Je suis convaincu que nombreux sont des cadres du parti qui peuvent tout seul payer la caution du candidat. Mais, pour montrer le niveau de détermination et d’engagement des jeunes, nous avons décidé de payer cette caution » soutiendra Dr. Diallo.  Partant, il a rassuré la jeunesse malienne en général et celle de son parti en particulier l’intérêt que Soumaïla accorde aux maux qui minent le pays. A savoir, les problématiques de  l’emploi des jeunes, de l’école, de la santé, de l’agriculture et de la sécurité. « Il a lui-même souligné, lors de son investiture, que le chômage des jeunes est une bombe à retardement» précisera le président des jeunes 

Emu par l’acte de responsabilité et de fidélité de la jeunesse, Djibril N’Diaye, 6ème vice président du parti a laissé entendre que le parti s’est toujours battu pour la promotion et l’émergence de la jeunesse. «Nous nous réjouissons des actions que la jeunesse mène sur terrain. Le candidat attend avec intérêt le mémorandum  que les jeunes entendent lui remettre aux termes de sa tournée nationale » a-t-il indiqué. M. N’Diaye manquait de mot pour saluer l’engagement des jeunes à payer la caution de Soumi, malgré les difficultés qu’elle rencontre. Sur ce, il a affirmé que la Direction n’est pas surprise par cette action car, dit-t-il, «nous savons que la jeunesse a toujours évité de choisir les solutions faciles. Pour conclure, M. N’Diaye dira que, cette jeunesse est une chance et un potentiel pour le Mali avant d’ajouter qu’elle fait la fierté de tout le Bureau politique national du parti».

Comme dans une compétition, les sections jeunes de l’URD rivalisent pour payer cette caution. En ce qui concerne Bamako, juste après le coup d’envoi donné par le président, Dr. Diallo, qui a payé  1 million de nos francs, les secrétaires généraux des sections jeunes de Bamako se bousculaient pour donner leurs contributions. C’est ainsi que pour la seule journée du lancement, le bureau a mobilisé 7.637.630 FCFA.

L’engagement des sections jeunes de l’intérieur 

Lors de sa tournée nationale, plusieurs sections ont remis des sommes au bureau national. La section de Douenza a versé 450.000 FCFA, Téninkou, 900.000 FCFA. A Djénné, la section des jeunes a payé  550.00  FCFA. Dans la région de Kayes, la section de Bafoulabé a remis au bureau national 500.000 F. Soulignons aussi que dans cet élan, les jeunes de la diaspora ne sont pas restés en marge. Les étudiants maliens en Algérie ont envoyé une modeste somme de 65.000 FCFA.

 En attendant la date butoir de la mobilisation du reste de la caution prévue pour le 20 février, le président Diallo a exprimé sa fierté de diriger cette jeunesse responsable et patriote.

Oumar KONATE

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.