Lancement du cercle des clubs de soutien à la candidature d’IBK : \”IBK sera élu dès le premier tour avec 80% des voix \” dixit Aboubacar Sidiki Koné

0
0

Le terrain de Ouolofobougou a abrité, le dimanche 4 décembre, les activités de lancement du Club de soutien à la candidature du président du RPM, l’honorable. La cérémonie était placée sous la présidence du président du club, Aboubacar Sidiki Koné, qui avait à ses côtés le président de la coordination nationale des clubs Jiguiya 2007, Dramane Konaté dit N’dalous.

Le club est une association de jeunes intellectuels, toutes compétences confondues qui a pour objectif : d’informer et de sensibiliser le maximum d’électeurs sur les qualités managériales et les capacités du candidat du Rassemblement pour le Mali (RPM), pour bonne la marche du Mali. A la question de savoir pourquoi le choix de IBK, le premier responsable du club, Aboubacar  Koné a répondu " Vous êtes tous unanimes avec moi que, c’est l’homme qu’il faut pour mettre les pendules à l’heure ; l’heure à la quelle l’insécurité, la mauvaise gouvernance, la corruption, et la magouille sous toutes ses formes sont devenues monnaies courantes dans notre société de tous les jours ". Ce choix n’est pas fortuit dans la mesure où l’homme à ses preuves lors de ses missions antérieures à travers la primature et l’Assemblée Nationale, a-t-il poursuivi. Quand au président  national des coordinations Jiguiya 2007, Dramane Konaté il a déclaré " IBK est l’homme qui peut instaurer l’apaisement à l’école, un climat de transparence et de confiance dans la gestion des affaires de l’Etat et surtout l’autorité de l’Etat ".

 

  Aboubacar  Koné a profité de cette tribune pour rappeler le rôle de leur quartier dans l’histoire du Mali " nous jeunes de Ouolofobougou, nous soutenons  IBK, ce quartier est certes petit par ses dimensions, mais grand en valeur pour l’histoire du peuple malien. Nous ne resterons pas en marge comme toujours, pour jouer notre partition pour le changement. C’est l’heure du changement et c’est à nous de nous réveiller car l’espoir est permis. Les défis sont énormes, et nos attentes sont immenses. "    

 

Boubacar PAITHAO

 *Stagiaire

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.