Lancement du parti ASMA – CFP : Mme Raki N’Diaye et Hawa Bagayoko, deux dames de fer au service de Soumeylou Boubèye Maïga

0

Militante  de la première heure de l’Adema au niveau de la commune III du District de Bamako, fidèl compagne de Soumeylou Boubèye Maïga, Mme Hawa Bagayogo, qui a été la porte voix des femmes de l’ASMA lors de lancement du parti et  Mme Raki N’Diaye, qui est la présidente de la commission femme de l’ASMA -CFP, ,  sont deux dames politiquement très engagées.

 

 

Mme Raki N'Diaye (G) et Mme Hawa Bagayoko lors du lancement de l'ASMA-CFP, le dimanche dernier
Mme Raki N’Diaye (G) et Mme Hawa Bagayoko lors du lancement de l’ASMA-CFP, le dimanche dernier

Elles se sont fortement impliquées dans l’organisation  et la réussite du lancement du parti de Soumeylou Boubèye Maïga, le dimanche dernier au CICB.  Trois jours auparavant, elles  étaient,  tous les jours au four et au moulin, à la Maison des jeunes où étaient logées les délégations venues des coordinations régionales et des comités de l’extérieur du pays.  Ancienne conseillère municipale en commune III élue à Koulouba, Mme Hawa Bagayoko est depuis des années en première ligne pour l’amélioration des conditions de vie de ses sœurs  de Koulouba et particulièrement celles du camp militaire de Koulouba où elle était logée jusqu’au coup d’Etat de mars 2012.  Cette militante dynamique reste aussi très attachée à sa ville natale de Bougouni et y jouit d’une grande considération. C’est pourquoi tant à Bamako qu’à Bougouni, elle draine un fort électorat.

 

Très attachée à la cause féminine, elle entend poursuivre son combat au sein du nouveau parti qu’est l’ASMA.  Parlant au nom des femmes, Hawa Bagayoko a souligné que l’ASMA est l’aboutissement d’un processus commencé il y a longtemps avec l’association de soutien à Soumeylou Boubèye Maïga et même bien avant au sein de l’ADEMA. Pour elle le nouveau parti à toutes les chances de jouer un rôle important sur l’échiquier politique national.  Hawa Bagayogo a aussi évoqué les qualités personnelles du président de l’ASMA, Soumeylou Boubèye Maïga, un homme de combat, de conviction qui a toujours été présent pour l’avènement et la défense de la démocratie au Mali. Aussi, dit-elle, il peut constituer un espoir pour les jeunes et les femmes du Mali.  Faut-il souligner que le parti ASMA a pour ambition de contribuer à réconcilier et rassembler les maliens autour de la fierté nationale.  Par rapport aux conditions de vie des femmes, le parti entend garantir la libération de cette couche  en favorisant son intégration  dans la vie économique et son accès aux responsabilités publiques.

Youssouf Camara

PARTAGER