Le candidat de l’URD à la présidentielle 2012, Soumaïla Cissé, signe son retour au pays : “Nous nous battrons de toutes nos forces pour l’unité de ce pays”

0
0

S’adressant à des milliers de militants et sympathisants de son parti, l’Union pour la République et la démocratie (URD) et des clubs de soutien à sa candidature, le candidat Soumaïla Cissé, qui signait son retour définitif au pays, le vendredi 9 décembre, après une mission bien remplie à la tête de l’UEMOA, a assuré avoir écouté le pays de l’extérieur . Un pays qui a plus que jamais besoin de demeurer uni et fort pour faire face à ses nombreux défis. "Nous n’accepterons jamais que ce pays, qui est debout et admiré partout, soit divisé. Nous nous battrons de toutes nos forces pour sauvegarder cette unité… ",a martelé l’enfant de Niafunké lors de la cérémonie d’accueil devant sa maison familiale en face du Palis de la Culture.

 

La jeunesse du parti de la poignée de mains a tenu à célébrer le retour du candidat du parti, Soumaïla Cissé sur ses terres natales des bords du Djoliba.

Le président de l’URD,, l’honorable Younoussi Touré a souhaité une «cérémonie d’accueil symbolique, preuve d’humilité et de modestie». Ce d’autant que la campagne officielle pour l’élection présidentielle du 29 avril 2012 n’a pas encore commencé et que le parti aura besoin d’énergie pour ce faire.

Malgré tout, la mobilisation a été forte pour témoigner à Soumaïla Cissé que tout le peuple URD et les Maliens regrouper au sein des clubs et associations de soutien au candidat du parti vert et blanc et  ses alliés de la FCD et de la COREAM. Les présidents de ces deux partis, respectivement Djibril Tangara et Bamba Gagny Kiabou étaient, d’ailleurs, présents à la cérémonie qui s’est voulue  festive tant la touche folklorique a été remarquable.

Arrivés fraîchement de Ouagadougou, le candidat de l’URD, Soumaïla Cissé et son épouse, Mme Cissé Astan Traoré, après avoir été accueillis à l’aéroport par les premiers responsables du parti, sont arrivés dans un long cortège de véhicules sur le terrain situé devant la maison familiale des Cissé aux environs de 19 heures. Ovations, salutations, cris de joies ont marqué l’arrivée à la tribune du parrain du parti de la poignée de mains, familièrement appelé «Soumi Champion».

Le président de l’URD, l’honorable Younoussi Touré a rappelé que Soumaïla Cissé a accompli avec brio à Ouaga sa mission durant huit ans à la tête de la commission de l’UEMOA. Ce qui explique la fierté du peuple de l’URD mais aussi de tous les Maliens. Sous la conduite dynamique de Soumaïla Cissé, a-t-il indiqué   , l’UEMOA peut se targuer  d’être aujourd’hui «l’ organisation la plus avancée du continent sinon du monde… Soumaïla revient définitivement au pays parce qu’il a des amitions nobles pour ce pays: se mettre au service du Mali qu’il aime tant avec l’expérience et la compétence qui sont les siennes…».

Et Younoussi Touré d’indiquer que le candidat du parti de la poignée de mains est fin prêt pour assumer les hautes charges de l’Etat avant d’appeler les uns et les autres à se tenir debout à ses côtés pour aller à la conquête du pouvoir.

Pour sa part, Soumaïla Cissé a déclaré qu’il est heureux de retrouver pour de bon son pays après 8 ans de loyaux services à Ouaga. Il a remercié les autorités burkinabé qui l’ont bien accueilli avec son épouse durant leur séjour avant de rendre hommage au président du parti, Younoussi Touré et à tous les cadres et militants du parti pour le travail accompli. Il a insisté sur la fierté d’être malien, la notoriété dont jouit le Mali à l’extérieur. Ce qui est à mettre, a-t-il souligné, à l’actif du président Amadou Toumani Touré à qui il a rendu hommage.

  Parlant du contexte socio-politique national, le candidat de l’URD a indiqué que la tâche est difficile mais un parti comme l’URD, la force montante,  doit pouvoir relever le défi de la mobilisation et aller victorieusement à l’assaut de l’électorat afin de lui permettre de mettre son expérience au service du pays. Ce pays, a-t-il fait savoir, est le bien commun, qui doit être debout dans toutes les consciences. Personne ne doit compromettre le caractère un et indivisible de ce bien commun. C’est pourquoi Soumaïla Cissé a martelé que le Mali ne se divisera jamais. «Nous n’accepterons jamais que ce pays soit divisé. Ce pays, je l’ai écouté de l’extérieur et je connais ses nombreux défis : l’eau avec des corvées insupportables pour nos mères, nos femmes, l’école, l’emploi… Nous devons travailler à promouvoir les femmes partout notamment dans nos institutions».

Il a également insisté sur les problèmes de la jeunesse avec des jeunes qui sont aujourd’hui très intelligents, des jeunes qui ont des capacités qu’ils ne cherchent qu’à mettre au service du développement afin de contribuer à faire de ce pays, un Mali émergent. «Croyez moi, c’est possible. Jeunes, je me battrai avec vous pour un Mali émergent et fier…», a-t-il déclaré sous les applaudissements des militants.

Pour Soumaïla Cissé, l’URD est un parti ouvert qui tend la main à tout le monde dans l’intérêt exclusif du peuple pour construire ce pays. C’est dans ce sens, dira-t-il, que sa campagne électorale sera «une campagne civilisée où nous n’insulterons personne…».

A signaler  que la présidente des femmes, Mme Wadidié Salimata Dagnoko, et le président des jeunes, Dr Madou Diallo ont appelé à la mobilisation pour lavictoire de l’URD.

Bruno D SEGBEDJI

djitosegbedji@yahoo.fr

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.