Le candidat de l’URD signe son retour définitif à Bamako: «Je souhaite une campagne civilisée. Pas de calomnies, pas d’invectives»

0
0

Au lieu de 15 heures, c’est finalement aux environs de 19 heures que le candidat de l’URD à l’élection à l’élection présidentielle 2012, Soumaïla Cissé, accompagné de son épouse, Mme Cissé Astan Traoré, est arrivé, sous les ovations des militantes et militants de son parti, venus nombreux pour la circonstance réserver un accueil chaleureux à leur leader devant sa maison paternelle à Badalabougou. Auparavant, il avait été accueilli à l’aéroport par les membres du Bureau politique national, avec en tête le Président Younoussi Touré, les Présidents des jeunes et des femmes et ses nouveaux amis de la FCD et de la COREAM.

 

Le candidat de l’URD, après huit ans à la tête de la Commission de l’UEMOA, signait ainsi son retour définitif au bercail, pour se mettre au service de son parti, qui l’a choisi pour porter ses couleurs à l’élection présidentielle de 2012. Il vient donc d’entamer sa longue marche vers la colline du pouvoir afin d’y occuper le fauteuil que le président ATT va laisser vacant le 8 juin 2012.

Soumaïla Cissé, alias  Soumi Champion, comme l’appellent affectueusement  ses militants, n’en est pas à sa première dans la course à Koulouba. Il avait échoué au pied de la colline en 2002, sous les couleurs de l’ADEMA/PASJ. A l’URD, cette année, on semble être prêt pour réaliser son ambition présidentielle. Certains observateurs pensent même que Soumaïla n’était pas fin prêt en 2002 mais qu’avec l’expérience acquise désormais le parrain de l’URD «est prêt». Avec ce meeting d’accueil et l’arrivée de son candidat, le parti de la poignée de main déclenche donc  les hostilités dans la perspective de la campagne pour la présidentielle. Cependant, l’ancien Président de la Commission de l’UEMOA souhaite une campagne civilisée, sans calomnies, sans d’invectives et sans désinformation, pour qui que ce soit.

C’est un Soumi Champion visiblement requinqué et auréolé par sa décoration, à la veille de son départ de Ouagadougou, par le Burkina Faso, qui a regagné les siens en début de soirée du vendredi 9 décembre. Le candidat des Verts et Blancs avait la mine décontracté et s’est montré nostalgique de son pays, de sa famille et de ses amis, qu’il avait abandonnés durant 8 ans. «Je suis très heureux de retrouver mon pays, mes amis et la cour familiale. Je voudrais qu’ils sachent qu’ils m’ont beaucoup manqué», a déclaré Soumi Champion, sous un tonnerre d’applaudissements de ses militants  et  des  membres de ses fans clubs qui avait également répondu présents. Soumi a dit venir avec huit nationalités, car chacun des pays membres de l’UEMOA, qu’il a tous visités, lui a manifesté son amour. Le candidat de l’URD déclare aussi avoir beaucoup d’ambition pour notre pays, qu’il veut transformer en un pays émergent, dans lequel tous les Maliens, où qu’ils se trouvent, se sentiront bien. «Nous allons construire ce pays ensemble. Pour  ce faire, nous allons nous battre avec tous les moyens pour  gagner. Car ce combat vaut la peine d’être mené», a-t-il ajouté. Si le candidat de l’URD est élu Président de la République, il compte travailler avec tout le monde. Soumi l’assure: «le pays ne sera jamais divisé si nous arrivons au pouvoir. Ce ne sont ni les enlèvements ni les prises d’otages qui feront que nous n’aimerons plus notre pays». Il s’est aussi montré très affectueux envers la jeunesse, à laquelle il est très attaché. «Je m’engage avec les jeunes, car, sans eux, il n’y aura pas de lendemain. Je m’engage à me battre pour eux», a-t-il dit, avant d’inviter les jeunes à l’union sacrée entre eux.

Avant Soumi, le Président Younoussi Touré avait évoqué les raisons de ce meeting d’accueil. «L’accueil officiel de notre candidat a déjà eu lieu en septembre dernier. Aujourd’hui, c’est pour lui manifester notre sympathie, notre solidarité pour sa rentrée définitive au pays natal que nous sommes là», a-t-il déclaré. Selon lui, à partir de maintenant, l’URD a un gros travail à abattre. Aussi, a-t-il renchéri, Soumi verra, dans les jours à venir, tous les militants à ses côtés pour le pousser jusqu’à Koulouba. Younoussi Touré a déclaré à qui voulait l’entendre que Soumaïla Cissé avait réalisé un beau travail à la tête de la Commission de l’UEMOA, ce qui constitue une source de satisfaction et de motivation pour les militants, après l’échec de 2002. «L’UEMOA est considérée aujourd’hui, grâce à lui, comme l’organisation sous-régionale la plus avancée. Nous pouvons en être fiers. Soumaïla revient au pays, non pas pour  se reposer, mais pour se mettre à son service, parce qu’il a des ambitions pour le Mali. Il va le faire avec des hommes qui partagent les mêmes ambitions. A partir de maintenant, tenons-nous debout à ses côtés pour les réaliser», a conclu le Président de l’URD

Les Présidents des mouvements des jeunes et des femmes ont eux aussi assuré le candidat de l’URD de leur soutien sans faille pour conquérir le prestigieux palais présidentiel. Déjà, la jeunesse donne le ton. En effet, le mouvement des jeunes URD, avec à sa tête son Président Mamadou Diallo, entame dès ce lundi une grande tournée à l’intérieur du pays, pour mobiliser et galvaniser ses troupes pour 2012. La tournée va commencer par la région de Kayes, qu’ils visiteront cercle par cercle.

Youssouf Diallo


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.