Le candidat du parti Fare en tournée sous-régionale : Modibo Sidibé très satisfait de l’étape du Niger

4

L’ancien Premier ministre malien et candidat à l’élection présidentielle de juillet prochain, est en tournée sous-régionale depuis le 7 avril dernier. Tournée qui l’a conduit en Côté d’Ivoire, au Burkina Faso, au Niger et au Sénégal.

Modibo Sidibé lors de la visite au Niger
Modibo Sidibé lors de la visite au Niger

Arrivé à Niamey, la capitale du Niger, le jeudi 12 avril 2013 en provenance de Ouagadougou au Burkina Faso, Modibo Sidibé a, tout au long de son séjour qui a duré 72 heures, rencontré plusieurs personnalités du gotha politique nigérien, ainsi que les ressortissants, qu’ils soient résidents ou réfugiés maliens vivant au Niger. Dès son arrivée, il a été reçu par le président de la République Issoufou Mahamadou au Palais de la présidence. Puis, c’est autour  du président de l’Assemblée nationale, Hama Amadou, de recevoir l’illustre hôte dans son bureau à l’Assemblée nationale le vendredi 13 avril 2013, avant de prendre part à un prêche organisé par d’éminents marabouts au niveau de la grande mosquée de Niamey. Modibo Sidibé s’est entretenu également avec le chef de file de l’opposition nigérienne, Seyni Omar.

Dans l’après-midi, le candidat du parti Fare, accompagné de ses plus proches collaborateurs, a effectué des visites qui l’ont conduit respectivement au quartier Boukoki dans le deuxième arrondissement de Niamey, où il a rencontré les ressortissants de la commune d’Agarhous dans la région de Tombouctou. Ces derniers, venus nombreux, ont exprimé leur joie envers l’ancien Premier ministre malien, qui selon eux, est le premier leader à effectuer un déplacement pour les rencontrer sur place. Très émus, ils n’ont pas manqué de rappeler la qualité de l’homme et son pragmatisme dans la gestion des affaires de la cité. «Au moment où tu étais ministre de la Santé, vous avez doté notre localité d’infrastructures de santé digne de nom», s’est exprimé un participant.

Répondant à l’assistance, M. Sidibé a précisé qu’il n’est pas venu pour battre campagne, mais pour échanger avec les ressortissants maliens et constater de visu la situation dans laquelle ils se trouvent dans leurs différents pays d’accueil.

La seconde étape de l’après-midi du vendredi 13 avril 2013, a conduit la délégation de Modibo Sidibé dans le quartier Bobiel, situé dans le 1er arrondissement de la ville de Niamey. À cette étape, le candidat du parti Fare a échangé avec une forte communauté de la commune de Ménaka dont le maire en personne. À l’instar de la précédente étape, les interlocuteurs du candidat Sidibé dont la plupart sont des notables et des entrepreneurs de la région, ont exprimé leur vif souhait de les voir un jour rejoindre leur pays et reprendre leurs activités. Très émus de la visite du Premier ministre Modibo Sidibé, les ressortissants de Ménaka, ont assuré le candidat du parti Fare que leur soutien ne lui fera pas défaut, au moment venu.

L’avant-dernière étape de cette journée marathon, la plus importante, était la rencontre à la Maison des jeunes et de la culture Diado Sékou de Niamey. Là également, c’est une foule nombreuse constituée exclusivement de réfugiés maliens qui était venue serrer la main de celui qu’elle appelle, le pragmatique au moment où il dirigeait le ministère de la Santé publique, puis le gouvernement. Les réfugiés maliens ont profité de cette tribune pour faire part à l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé de la situation qu’ils vivent dans leur pays d’accueil, depuis le début du déclenchement de la rébellion, puis de l’invasion du septentrion malien par les terroristes et narcotrafiquants.

S’agissant du pays d’accueil, les réfugiés ont manifesté leur fierté par rapport aux traitements dont ils ont été l’objet auprès des autorités nigériennes et de l’ensemble du peuple nigérien. Ils ont également exposé au candidat du parti Fare quelques difficultés auxquelles ils sont confrontés.

Après avoir remercié tous ceux qui ont fait le déplacement de la Maison des jeunes et de la culture Diado Sékou de Niamey, le président du parti Fare, très sensible aux souffrances de ses compatriotes qu’ils ne méritent pas, a fait un geste symbolique, en mettant à leur disposition la somme de 1.500.000 Fcfa. Signalons que la journée très chargée de vendredi 13 avril 2013, a pris fin par la rencontre d’une forte communauté des touaregs maliens dans le quartier Koubia et ensuite, par un dîner chez un commerçant malien résidant au quartier Cité caisse dans le deuxième arrondissement de Niamey.

Avant de s’envoler pour Dakar où l’attendaient d’autres Maliens de la diaspora, le candidat du parti Fare, Modibo Sidibé, a terminé son séjour au Niger par une rencontre au domicile de l’ancien président de la République, Mamadou Tandja. Après le Niger, Modibo Sidibé et sa délégation ont pris la route de Dakar. C’était les mêmes types de rencontres et de visites. À Dakar, Modibo Sidibé a insisté sur l’importance de la tenue des élections et cela, pour sortir le pays de la situation difficile qu’il traverse. Pour ce qui est de la situation à Kidal, il a fait savoir que les négociations pour le retour de l’armée malienne est avancée, et que l’armée sera bientôt à Kidal. Il fera aussi savoir que le dialogue avec les communautés est incontournable dans la phase actuelle des choses. Après Dakar, Modibo Sidibé sera à Bamako cet après-midi.

MOUSSA Ibrahim

Correspondant à Niamey

PARTAGER

4 COMMENTAIRES

  1. Ce batar d merite d’être lapider . Il est la 2e cause du problème de notre pays.

  2. Etant premier il n’a rien prouvé, au contraire avec l’opération riz ou le Mali n’a jamais connu une haute de prix du riz, avec leur opération de riz, Modibo a puyé les ressources du Pays, et il a emprisonné le VGAL par ce que ce dernier au toucher aux dossiers des opération de riz,

    C”est etant président qu’il va liquider le pays, comme son vaurien Général ATT, Malien vraiment raisonnez un peu, sachez faire la difference entre ces gens de moralité douteuse.

    Etant premier ministre il n’était au courant de rien, tout ces sals cout ont été préparer

  3. Est ce que Modibo a honte? qu’est ce qu’il va dire au Malien qu’il veut être Président? Vraiment c’est terrible pour ce pays. Un Modibo qui ne contrelait rien,

    • VOTER POUR ADEMA, LE SUL PARTI MIEUX IMPLANTER DANS TOUT LE GRAND MALI ET VOTER POUR LE CHARISMATIQUE DRAMANE DEMBELE,IL EST VISIONNAIRE , AUDACIEUX,INTELLO ET BIEN FRIQUER.
      AU CAS DRA PASSE, VOICI BRIEVEMENT LA COMPOSITION DU GOUVERNEMENT, CHER LECTEURS AIDER NOUS A BIEN COMPLETER CE GOVT.
      1°) 1ER MINISTRE HIS EXCELLENCY PROFESSOR OUSMANE SY
      2°) MINISTRE DES AFFAIRES RELIGIEUSES ET DES PENSIONS DE LA RETRAITE IBA NDIAYE
      3°) MINISTRE DE LA PROMO FEMININE ET DU MARIAGE FATOUMATA SIRE DIAKITE
      4°) MINISTRE DES AFFAIRES FONCIERES DU CADASTRE ET DES DOMAINES DE L’ETAT ADAMA SANGARE
      5°) MINISTRERE CHARGE DE L’AMBIANCE ET DE LA DETENTE A DIANE SEMEGA ( A RAPPELER DE DAKAR)
      6°) GRAND CHANCELIER DE L’ORDRE NATIONAL AMADOU TOUMANI TOURE
      7°) MINISTRE CHARGE DES ELECTIONS & CONTENTIEUX ELECTORAUX
      Me KASSIM TAPO
      8°) MINISTRE INFO & COMMUNICATION SY SOLOMANE SY
      LE RESTE DE POSTES A POURVOIR
      ALLELUIA ADEMA NEW LOOK ET QUE VIVE LA PAIX AU MALI

Comments are closed.