Le CMDID au chevet de la jeunesse des partis politiques : Vers la multiplication des candidatures jeunes aux prochaines Ă©lections

0

La jeunesse d’une cinquantaine de partis politiques de la place vient de se donner la main pour mettre sur pied un RĂ©seau des jeunes des partis politiques du Mali (RJPPM) que dirige Ibrahima Kebe du parti SADI. Le lancement de ce rĂ©seau, organisĂ© par le CMDID, a eu lieu le samedi 23 mars 2013 au Grand HĂ´tel, en prĂ©sence du Directeur exĂ©cutif du CMDID, Dr Moumouni Soumano et du reprĂ©sentant du ministre dĂ©lĂ©guĂ© chargĂ© de l’Administration territoriale et de l’amĂ©nagement du territoire, Ibrahima MaĂŻga. La rencontre a permis aux jeunes de rĂ©affirmer leur volontĂ© d’être candidats lors des prochains scrutins.

Le Directeur exécutif du CMDID, Dr Moumouni Soumano
Le Directeur exécutif du CMDID, Dr Moumouni Soumano

Pour le Directeur exĂ©cutif de la fondation CMDID, Dr Moumouni Soumano, il y a une volontĂ© rĂ©affirmĂ©e chez les jeunes Maliens de s’auto-promouvoir au sein de leurs formations politiques respectives. ” La pertinence de cette volontĂ© dans le contexte politique malien a motivĂ© l’adhĂ©sion de la fondation CMDID Ă  cette initiative et a permis, grâce Ă  l’appui de l’ambassade royale des Pays-Bas, la mise en Ĺ“uvre d’un projet pilote de renforcement des capacitĂ©s des jeunes en 2010 “, a-t-il dĂ©clarĂ©. Ce projet pilote, a expliquĂ© Dr Soumano, a Ă©tĂ© exĂ©cutĂ© dans les rĂ©gions de SĂ©gou, Sikasso et le district de Bamako. Il est question de renforcer les capacitĂ©s des jeunes, qui sont très actifs dans leurs partis politiques dans le domaine de la mobilisation des militants. Le projet vise aussi Ă  susciter “l’Ă©mergence d’un cadre formel d’Ă©changes et de partage propre des jeunes sans considĂ©ration partisane “.

Le chef de Cabinet du ministre dĂ©lĂ©guĂ© chargĂ© de l’administration territoriale et de l’amĂ©nagement du territoire, Ibrahima MaĂŻga, a soulignĂ© que la faible reprĂ©sentation de la jeunesse dans les instances de dĂ©cisions politiques mĂ©rite des rĂ©flexions et des actions afin de prendre en compte cette disparitĂ© pour l’amĂ©lioration de la participation dĂ©mocratique des diffĂ©rentes couches sociales du pays. “ La rigueur de la compĂ©tition qui caractĂ©rise l’Ă©volution du monde exige que la jeunesse malienne, compte tenu de son importance dĂ©mographique, s’organise et dĂ©veloppe des compĂ©tences plus fortes afin de pouvoir assurer la relève politique “, a-t-il dĂ©clarĂ©.

Les jeunes leaders du RJPPM comme Ibrahima Kebe, Mamadou Baba DiakitĂ©, Mlle Habibatou TraorĂ© ont prĂ©sentĂ© les grands axes du rĂ©seau. Pour les premiers animateurs du rĂ©seau dont Mahamadou Coulibaly du CNID, les jeunes des partis politiques doivent se donner la main pour se faire entendre. Ainsi, le RJPPM encourage les candidatures des jeunes aux postes Ă©lectifs, exige la tenue d’Ă©lections libres, transparentes, crĂ©dibles et apaisĂ©es dans les meilleurs dĂ©lais sur toute l’Ă©tendue du territoire. Il se propose de contribuer Ă  l’unitĂ© nationale et Ă  la cohĂ©sion du tissu social, au renforcement des capacitĂ©s des jeunes des partis politiques et Ă  la promotion de l’Ă©mergence politique des jeunes.

Bruno D SEGBEDJI

PARTAGER