Le Député Mahamadou Hawa Gassama face aux retraités : Une grande mobilisation en perspective

0


Il ne s’agit pas là de ceux qui ont participé à l’une des deux guerres mondiales du côté de la France. Encore moins des rescapés du massacre de Tiarhoye. Ceux-là ont simplement eu la chance d’avoir travaillé en un moment de leur vie dans notre pays colonisateur. Après la retraite, ils sont revenus à la maison. Et la France, en guise d’une sorte de reconnaissance du mérite, octroie à chacun d’eux la pension.

Trimestriel ou mensuel, cette somme d’argent permet à ces personnes du troisième âge de survivre et subvenir à leurs besoins. Ne voit-on pas dans notre pays qu’à l’occasion de chaque mois de la solidarité, le chef de l’Etat Amadou Toumani Touré et ses ministres sillonnent presque l’ensemble du Mali rendant visite aux vieilles personnes pour leur offrir des cadeaux ? C’est dire donc combien les grands et arrières grands parents sont précieux. Mais le paradoxe, c’est quant on cherche à détourner l’argent de ces malheureux. De sources proches du milieu des retraités, essayer de bénéficier de sa pension dans notre pays de nos jours, est un véritable parcours du combattant. Et le service indexé est l’Office National des Postes et Télécommunications O.N.P.T.

Selon les mêmes sources, des villageois sont convoqués à Bamako pour entrer en possession de leurs dus. 

Après avoir voyagé des kilomètres, certains agents très mal intentionnés de la  poste font subir aux retraités toutes sortes de tracasseries. L’octroi de leur seul espoir est soit renvoyé aux calendes grecques ou il faut proposer un certain pourcentage aux agents malhonnêtes. C’est pour mettre un frein à cette sale situation que plusieurs retraités de Bamako et de l’intérieur du pays se sont donnés rendez-vous à l’immeuble Bathily et Frères au cœur du grand marché. C’était le 12 août dernier avec comme invité principal l’honorable Mamadou Hawa Gassama Diaby.

Les pensionnaires ont tour à tour fait part des difficultés auxquelles ils sont confrontés à la poste avant de pouvoir trouver leur argent. Quant on sait, à leurs dires, qu’en cette saison des pluies, ils lassent derrière eux les champs, le bétail, les femmes, enfants…Toutes choses dont ils ont la responsabilité. Les retraités ont affirmé ne  pas comprendre pourquoi des gens qui ont l’âge de leurs enfants ou petits enfants (s’agissant des agents de la poste), passent quasiment toute l’année à les faire souffrir. A cause de l’argent certainement. La solution à tous ces problèmes, à leurs yeux, c’est le député Gassama.

Ce dernier, après avoir posé quelques questions précises nécessitant des réponses précises de la part des retraités, a évoqué la souffrance des émigrés à l’extérieur du Mali. C’est pour cela qu’il a salué l’initiative. " C’est pour vous faire vivre que la France envoie cet argent. Parce que l’on suppose que vous ne pouvez plus travaillé " ; a poursuivi M. Gassama.

Il a par ailleurs conseillé aux uns et aux autres de s’organiser. Il faut, selon lui, recenser tous les retraités du pays.
Pour une grande mobilisation dans les jours et mois à venir. L’honorable a rassuré les retraités de son adhésion à leur cause.
Au moment venu, il ne tardera pas à interpeller qui de droit. Comme ce fut le cas dans l’affaire du juge de Yélimané dont les Maliens se souviendront longtemps.

Goudia KONATE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER