Le Droit d’en parler : A la recherche de la communion Le rêve du porc-épic

0
0

Il était une fois, dans une grande forêt, quelque part en Afrique, les animaux, toutes espèces confondues, vivaient en solitaires. Chaque animal craignait l’autre. Même si cet autre était de son espèce. Chacun chassait de son côté, affrontait seul les épreuves de la nature et la fureur des hommes qui les tuaient pour assouvir leur faim, se défendait comme il pouvait. C’était la loi du « chacun pour soi ». 

 

Pour la plupart des animaux, cette façon de vivre était la seule possible qui garantisse la liberté de chacun tout en le rendant pleinement responsable de sa vie et de ses choix, sans interférence extérieure. Mais certains animaux se disaient qu’il aurait été mieux que tous les animaux se regroupent, s’organisent et vivent selon un code qu’ils se seront donnés. Mais aucun de ces animaux qui avaient une telle n’avait le courage d’approcher un autre pour lui en parler. Ils se contentaient donc tous de cette existence sauvage et individualiste.

C’est ainsi qu’une nuit, en dormant, Té, le plus âgé des porcs-épics de cette forêt, fit un rêve. Un grand danger menaçait la forêt. L’espèce qui voulait en sortir saine et sauve devait se regrouper, pour vivre en communauté. Té décida alors de convoquer un grand rassemblement de tous les porcs-épics de la forêt pour partager avec eux son rêve et leur demander de vivre ensemble. Il prépara une place pour accueillir les autres et se mit au sommet d’une montagne pour lancer son appel à tous les porcs-épics, pour la première réunion. Tous les porcs-épics qui entendirent cet appel se réjouirent de l’initiative et décidèrent de composer avec leur doyen Té. Mais, chaque fois qu’ils se retrouvaient sur le chemin de la rencontre, ils se mettaient à se lancer des pics. Finalement, ils se dispersaient. Té, assis seul au centre de l’espace qu’il avait aménagé pour la cause, ne voyait aucun congénère arriver. Il convoquait une deuxième réunion, puis une troisième. Aucun porc-épic ne se présentait toujours  devant Té. A cause des pics qu’ils se lançaient dès qu’ils se voyaient.

Alors Té décida d’aller voir Zogon, le margouillat, le plus grand marabout de la forêt. Il lui expliqua son rêve et sa difficulté à regrouper les porcs-épics. Zogon sourit, hocha la tête à plusieurs reprises comme les margouillats savent le faire et dit ceci à son hôte :

« Quel rêve extraordinaire ! C’est très simple, mon cher Té. Retourne sur la montagne et demande à tous les porcs-épics de s’abstenir de se lancer les pics. Explique-leur qu’ils ont de la même espèce et que, pour vivre ensemble, non seulement on ne doit pas avoir peur de l’autre, mais on doit surtout faire preuve d’humilité. Rentre chez toi. Fais ce que je t’ai dit. Ne t’inquiète pas. Tout va s’arranger. M’as-tu bien compris ? »

Té avait compris. Il retourna chez lui et fit ce que lui avait demandé Zogon. Du sommet de sa montagne, il donna les consignes nécessaires et convoqua une nouvelle réunion. Alors, les porcs-épics sortirent massivement, se retrouvèrent autour de Té, sympathisèrent, firent la réunion et acceptèrent, enfin, de vivre ensemble. D’autres animaux de la forêt apprécièrent l’idée et décidèrent eux aussi de suivre l’exemple des porcs-épics.

Puisse chaque humain s’approprier ce rêve de porc-épic et s’inspirer de la sagesse du margouillat.

Bien à vous.

Minga S. Siddick

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.