Le Général Siaka Sangaré à propos des élections 2012 : « Le processus électoral est irréversible »

2
2

La Délégation générale aux élections (DGE) est décidée à réussir une  bonne organisation des prochaines élections. Une dizaine de jours après le début des opérations de mise à jour du fichier électoral,  son premier responsable, le général Siaka Sangaré, assure que « le processus électoral est irréversible ».

Quant à la deuxième phase qui se déroule actuellement, elle concerne la mise à jour du fichier électoral. Cette mise à jour consiste à « nettoyer » le fichier en le débarrassant de toutes les anomalies. Le « nettoyage » cible surtout les personnes radiées. La radiation a concerné cette année les électeurs n’ayant pas retiré leurs cartes d’électeurs lors des municipales de 2009.

Pour ce qui est de la troisième phase, elle portera sur la personnalisation des cartes d’électeurs. C’est à dire l’élaboration de fichier « propre » comportant le numéro du bureau de vote de l’électeur. A la DGE on espère boucler toutes les phases avant fin mars. Ensuite les cartes seront remises au ministère de l’Administration territoriale et des Collectivités locales pour leur distribution. Le général Sangaré a précisé que le but de la rencontre de vendredi était de faire comprendre à l’opinion que le processus électoral était irréversible et que la DGE était à pied d’œuvre pour que tout se passe dans de très bonnes conditions. Pour la cause, la DGE dispose en son sein d’un « Etat-major opérationnel » qui coordonne l’ensemble des opérations. Cette cellule se réunit tous les 2 jours. « Ici nous fonctionnons à l’image d’un Etat-major opérationnel. Ce sont les circonstances qui l’exigent », a indiqué Siaka Sangaré. Pour l’exécution correcte et le bon déroulement du processus à la DGE, chaque phase est confiée à un responsable qui surveille et coordonne toutes les opérations le concernant. C’est le cas, par exemple, du colonel N’Tio Bengaly, chef du « bureau fichier électoral et de la documentation ». Il est appuyé dans sa tâche par le commandant Boussourou Dramé (chef section liste électorale) et Mamadou Dembélé (chef section informatique).

Tous trois cordonnent l’opération en fonction de la phase qui se rapporte à leur section. Côté matériel du travail, l’Etat-major opérationnel dispose de 25 imprimantes, 2 serveurs et d’une centaine de PC tous connectés à un PC central à partir duquel le travail des 140 agents de saisie est contrôlé. A la date d’aujourd’hui, la DGE a traité 200 000 nouvelles inscriptions sur les listes électorales sur les 500 000 enregistrées depuis le début de la révision des listes. Siaka Sangaré assure que tous les délais seront respectés. La DGE fera correctement son travail et tous les documents seront remis au département de tutelle en fin mars. Créée par la loi n° 00-058 du 30 août 2000 portant Loi électorale, la DGE assiste aussi la Commission électorale nationale indépendante (CENI) dans l’exercice de sa mission, notamment par la mise à disposition du personnel d’appui. Elle est chargée également de l’élaboration et de la gestion du fichier électoral et du financement public des partis politiques. Elle dirigée par un délégué général nommé par décret présidentiel.

Rassemblés par Ben Dao

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
carlito<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 24</span>
Membre
carlito 24
4 années 7 mois plus tôt

Nous sommes impatients pour que enfin nous sortions de ce piège!

ApemaMali<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1373</span>
Membre
ApemaMali 1373
4 années 7 mois plus tôt

Avec tous les materiels de dernieres generation que j’ai vus à leur niveau, ile ne doicent que reussir leur mission à moins qu’on le plus de la planete. Mais, personnellement j’aurais voulu que tu sois sur le terrain de combat que de rester dans les bureau climatisés de Bamako. On n’est General ou on l’est pas!!!!

wpDiscuz