Le gouvernement samedi en séminaire : Les ministres à l’école de la feuille de route

0

A l’ouverture des travaux de ce séminaire gouvernemental d’une journée, qui a eu pour cadre la salle de conférence du Contrôle général des services publics, le Premier ministre Diango Cissoko a insisté sur la notion de solidarité entre les membres de son équipe. Les défis sont immenses dans un contexte où les deux missions fondamentales ont pour noms : reconquête de l’entièreté du territoire et organisation d’élections propres. A un moment où, a constaté le locataire de la primature, ” les besoins sont illimités et les ressources limitées “, les ministres avaient besoin de s’imprégner davantage de leurs lourdes charges.

Gouvernement seminaireEn dépit de quelques absences concernant les ministres en mission à l’intérieur ou à l’extérieur du pays, la plupart des membres de l’équipe gouvernementale que dirige le capitaine Diango Cissoko étaient présents ce samedi à ce séminaire. On pouvait noter la présence du ministre Moussa Sinko Coulibaly de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de l’aménagement du territoire en passant par son collègue Yamoussa Camara de la Défense, celui des Maliens de l’extérieur et de l’intégration africaine, Me Demba Traoré, Zoumana Makadji de la Santé, Mamadou Namory Traoré du travail, de la Fonction publique et des relations avec les institutions, Dr Mamadou Sidibé de l’Action humanitaire, Malick Coulibaly de la Justice, Mme Diané Mariam Koné de l’Elevage et de la pêche, Abdoulaye Koumaré de l’Equipement et des transports, Hamèye Founé Mahalmadane de la Jeunesse et des sports, Abdouramane Ouamarou Touré, le ministre délégué chargé de la décentralisation et de l’aménagement du territoire, etc. Plusieurs cadres des  cabinets ministériels ont aussi pris part à ce séminaire à divers titres.

Dans son mot introductif, le Premier ministre Diango Cissoko a déclaré que ce séminaire répond à ” l’ardente nécessité de parvenir à l’efficacité, à une synergie d’action dans le travail gouvernemental “. Cette nécessité, a expliqué M Cissoko, s’impose aux premiers responsables des départements ministériels pour relever rapidement les défis auxquels le pays fait face.

Pour le chef du Gouvernement, l’adoption de la feuille de route pour la transition est une étape décisive de l’action du gouvernement. Elle doit doper les énergies, mobiliser les forces et les ressources pour sortir le pays de la crise. Aujourd’hui,  a-t-il souligné, ” la libération du septentrion du pays est presque acquise. Il reste à poursuivre et à parachever le redéploiement de l’administration dans les zones libérées et l’accélération de la préparation des élections “. Et Diango Cissoko d’insister sur le fait que l’action publique doit être encore plus efficace. Ce qui explique l’importance particulière de ce séminaire dans la mesure où plusieurs ministres sont à leur première expérience de membre du Gouvernement.

Le chef du gouvernement a alors exhorté les ministres à travailler pour garantir le succès de la mission de l’équipe. ” En plus de nos deux principales missions (reconquête de l’intégrité du territoire et tenue d’élections crédibles), nous devons créer les conditions de la paix sociale, de la relance des activités économiques et du développement “, a indiqué le Premier ministre. Il n’a pas manqué de relever que le contexte est difficile mais qu’il faut, avec abnégation, détermination et esprit d’imagination, servir le pays et le sortir de l’ornière. Il faut, a-t-il ajouté, avec ” des besoins illimités mais des ressources limitées ” accomplir les différentes missions dans la solidarité. Avant d’insister sur la notion de solidarité gouvernementale.

Il faut préciser que les travaux de ce séminaire concernent trois exposés présentés par trois experts.

Il s’agit des thèmes : Le ministre et les services du ministère, présenté par Mme Berthé Mariétou Macalou de la Mission d’appui aux réformes politiques ; l’action du gouvernement et le travail gouvernemental, présenté par Fousséni Samaké.

La dernière présentation portait sur la feuille de route de la transition, un exposé du ministre Mamadou Namory Traoré.

Bruno D SEGBEDJI

PARTAGER