Le mali en 2012 – ATT : l’auteur du désastre sociopolitique

68 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

L’ancien Président du Mali, le Général Amadou Toumani Touré dit ATT

Politiquement parlant, l’année 2012 aura été celle du fiasco en raison de la non-tenue à échéance des élections présidentielle et législatives, mais surtout de la crise politique et sécuritaire qui sévit.

Les hommes politiques maliens et l’ensemble de la classe politique ont failli à leur devoir. C’est le constat amer, voire le bilan que l’on peut dresser sur le plan politique de l’année 2012. Et tout le mal est parti de l’idée du général Amadou Toumani Touré qui  voulait un 3e mandat non autorisé par la Constitution. Fin 2011 : le Mali est encore à l’abri de la catastrophe telle nous la vivons présentement.

Après avoir échoué dans toutes ses tentatives de se faire réélire, le président Amadou Toumani Touré décide enfin à organiser des élections présidentielles en 2012 et à la date échue. A chacune de ses sorties publiques, il ne manquait pas de souligner et dire à ceux qui veulent l’entendre que« le nouveau président de la République sera investi le 8 juin 2012 à midi !« 

En prélude aux élections, la plupart des partis politiques qui entendaient briguer la magistrature suprême avaient fini de désigner leur candidat à l’élection présidentielle. Tour à tour Soumaïla Cissé, Ibrahim Boubacar Kéita, Moussa Mara, Me Moutaga Tall, Modibo Sidibé, Soumana Sako, Cheick Modibo Diarra, la liste n’est pas exhaustive sont investis par leurs partis politiques de concerts avec les associations et clubs de soutiens qui avaient pignon sur rue. A telle enseigne que ces composantes de la société civile se substituaient carrément aux partis politiques.

D’octobre 2011 à janvier 2012 les partis politiques étaient presque en campagne électorale. Pendant ce temps, le ministère de l’Administration territoriale et des Collectivités locales dirigé alors par le général Kafougouna Koné tentait, de concert avec les partis politiques, dans de rencontres, appelées « cadre de concertation avec les partis politiques et les institutions« ,de rattraper le temps perdu dans la confection d’un fichier électoral fiable suivant lequel se tiendront les élections.

La racine du mal

Le président de la République ATT, en effet, dans ses manœuvres de se faire réélire, avait fini par gripper l’administration. Le Recensement administratif à vocation d’état-civil (Ravec), un projet lancé depuis 2009 pour doter le Malien de données biométriques fiables et infalsifiables et sur lequel tous les espoirs étaient tournés pour en tirer une liste électorale incontestable a été un échec retentissant.

L’échec de ce projet a mis dos-à-dos l’administration et les partis politiques. Le déclenchement de l’envahissement puis de l’occupation des régions du Nord du Mali début janvier à mars 2012 va rendre davantage les relations tendues entre le MATCL et les partis politiques. Désormais il y a, d’un côté des partis politiques qui ne veulent pas aller aux élections avant la libération totale des régions du Nord et de l’autre côté des partis politiques qui souhaitent l’organisation des élections. Sur le fichier électoral, la division est aussi palpable.

Etant donné que les élections ne pourront pas se tenir dans les délais constitutionnels avec un fichier issu du Ravec, le fichier issu du Race est sollicité, mais celui-ci est  rejeté par certaines formations politiques au motif qu’il s’agit là d’une « astuce«  de l’Adéma/PASJ qui serait la grande gagnante si les élections venaient à se tenir sur la base de ce fichier là fut-il « amélioré« comme le voulaient des « centristes« .

Tout compte fait, aucun compromis ne sera trouvé entre la classe politique et l’administration afin que les élections se tiennent suivant les délais constitutionnels, c’est-à-dire le 29 avril 2012 pour le 1er tour et le 11 mai 2012 pour le second tour et comme point final, l’investiture du président élu le 8 juin 2012. Cela n’a pas été le cas d’où 2012 restera une année de fiasco sur le plan politique. La crise politique connaîtra son paroxysme le 22 mars 2012.

Des militaires mutins investissent le centre ville de la capitale Bamako, occupent plus tard des points et services stratégiques comme l’ORTM, l’aéroport, et dans la nuit le palais présidentiel chassant du coup son locataire, le président de la République, le général Amadou Toumani Touré.

Les activités des partis seront momentanément suspendues avec la décision des  putschistes de suspendre les institutions de la République. De mars 2012 à avril 2012, ce fut une traversée du désert pour les formations politiques quant bien même elles parvenaient par-ci par-là à emmètre des communiqués condamnant le coup d’Etat.

Certains chefs de partis ont dû s’exiler alors que d’autres ont été fortement malmenés par les militaires pro-putschistes. Les formations politiques ne doivent leur rétablissement qu’à la pression de la communauté internationale de voir le Mali sur une voie qui respecte sa constitution et les droits de l’Homme.

Denis Koné

SOURCE:  du   1 jan 2013.    

68 Réactions à Le mali en 2012 – ATT : l’auteur du désastre sociopolitique

  1. jaouder

    je me demande quand vous allez cesser de rejeter la responsabilité de cette crise sur la seule personne de ATT,en faisant fi des enjeux géostratégiques que représente le Mali en cet instant de l’histoire du monde sans rentrer dans de polémiques et accusations futiles et inutiles. ATT n’est qu’une victime d’un complot international ourdi contre le Mali mais il viendra le jour où vous le saurez mais ce serait trop tard. Bref le Mali ne sera que ce que l’Occident voudrait qu’il soit et d’ailleurs tous les États africains sont dans le même cas.

  2. dibi

    Le peuple malien s’est laissé berner deux fois par un débilité et son régime néocolonial pourri et affairiste; je veux dire ATT et ses héritiers politiques. On espère que les Maliens ne tomberont plus dans le piège criminel de la mascarade électorale à venir, financée par l’Occident (USA-UE-FMI-BCE).

    • Bougobalini

      Que proposez-vous?
      Ou etiez-vous pendant que le pays brulait?
      Quelle est la responsabilite des maliens dans ce qui leur arrive?

      Il ne suffit pas seulement de venir regurgiter ses anciennes aigreurs sur tout ce qui a ete realise dans le pays sous pretexte qu’on est revolutionnaire, mais dire avec honnetete sa part de responsabilite dans ce desastre. Je sais que c’est trop vous demander que de prendre en consideration les pressions non seulement endogenes mais exogenes de notre crise, mais je prends le risque de vous demander qu’est-ce qui a change depuis le depart de ce « BLOCAGE en personne » ATT.

      Votre pseudo en dit long sur votre personnalite et votre etat d’ame.

      On en a vu pire sur maliweb, comme NALOMA pour ne citer que lui (le narcissique de Maliweb qui fait une veritable fixation sur sa propre personne :lol: :lol:), mais vous c’est carrement SANKARA dans le sens negatif.

      Quelle honte!!!

  3. tienimango

    att est le seul responsable de la situation que le mali vie aujourdhui..un maudit sale traitre qui a vendu son pays aux jihadistes….

    • massa

      C’est toi qui est maudit Att est béni parceque il a dirigé le Mali et toi ton père a fait quoi pour le Mali att patati art patata c’est plus pure qu’avant

  4. Horizon

    Encore les journalistes, toujours l’esprit de critique, la medisance…
    Pourquoi les politiques echouent? Vous savez tres bien comment le recensement RAVEC s’est passe. Quelle a ete l’attitude de la population envers ce resensement? Vous auriez jouer votre role de bon citoyen, en tant que journaliste, en sensibilisant la population pour l’importance de leur role dans le developpement du pays. Sans l’implication de la masse, c’est-a-dire, leurs amener a pleinement jouer leur role de citoyen, le pays ne bougera jamais. Meme si tu fait reigner un autre gandi au Mali il ne pourra bien faire son trvail avec le comportement actuel des gens. Si la masse change de comportement, les dirigeants changeront obligatoirement. Sans quoi, nous serons toujours victimes des coups d’etats que nous imposent les militaires parce que, eux aussi, mecontents de la situation, se manifestent a travers les armes. C’est la meme masse, le contribuable, qui est toujours perdant.

  5. Ousmane D.

    Maliens, ne chercherz pas de faux fuyants. ATT n’est plus là; vous êtes incapbles de prendre vos responsabilités,de faire tenir tête à une poignée de fanatistes illetrés. Votre honneur est bafoué, vos femmes violées, vos jeunes hanputés… et vous ne faîtes rien. le responsable du desastre actuel du mali, ce sont les maliens eux même. vous n’avez montré aucun patriotisme, aucun sens d’honneur. actuellement, le seul interet pour vous c’est l’equipe national!c’est pitoyable.

  6. justicequity

    Monti rajoy je suis tout à fait d’accord avec toi . T’as vu CMD dès qu’il a été débarqué on a parlé de détournement de deniers publics , on essaie de le salir . C’est toujours comme ça depuis quelques temps quand vous êtes en place vous n’avez aucun défaut , mais dès que vous tombez vous devenez le mal en personne .
    Moi je critique surtout ceux qui tiennent le pays entre leur mains aujourd’hui c’est Kati eux peuvent changer quelque chose dans le destin de notre pays ou au moins laisser la place à d’autres s’ils en sont incapables , ATT ,CMD et tous les anciens dirigeants même si on les pend en publique , ça ne changera pas d’un iota la situation dans laquelle nous sommes , ne nous trompons pas de combat , ne nous trompons pas d’adversaire , le passé on n’y peut rien il faut se focaliser sur le présent et envisager le futur , le passé doit juste nous servir de leçon en évitant de commettre les mêmes erreurs.

  7. Meme ANSAR DINE ESSAIE DE SURFER SUR LA VAGUE  » ANTI ATT » : Le régime récent d’ATT s’est montré le plus pernicieux de tous. En effet, fort des conseils perfides de certains de ses sbires généralement ressortissants du Nord, il a concocté un projet diabolique visant l’autodestruction totale de la société arabo-touarègue du Mali. Il a créé des rivalités à mort entre les grandes tribus, entre les Kel Tamacheq noirs et blancs, entre arabophones et berbérophones, entre arabes et kountas, etc…
    Les groupes… ne se doutaient pas que le plan machiavélique qu’ils contribuaient ainsi à mettre placidement en œuvre avait prévu de les occire eux aussi, à leur tour, le moment venu…
    C’est donc par légitime instinct de conservation que les populations du Nord se sont à nouveau soulevées à partir du 17 janvier 2012? pour combattre avec l’énergie du désespoir cet acharnement aux allures génocidaires…etc ????????? Eh Allah!!!!
    http://www.maliweb.net/news/insecurite/2013/01/03/article,115337.html

    • Bougobalini

      :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: Tu te fatigues mon frere a tenter d’expliquer quelque chose de si evident a nos IMBECILES de maliweb qui n’ont jamais pu bien diriger leurs foyers mais qui crient comme des TARES qu’ils sont que rien ne va dans le pays par la seule faute du president ATT. L’INGRATITUDE ACHEVERA CE PAYS, CROIS-MOI!!!

  8. Monti Rajoy

    Je pense que dire que l’ex Président ATT a tout a fait pour le peuple Malien en son temps çà c’est la pure leurre,le président n’a rien fait d’extraordinaire,tout ce qu’on peut retenir de sa gestion c’est son laxisme face à la gestion du Nord et la corruption.Celà dit ce même peuple est aussi complice de cette gestion calamiteuse, puisqu’au Mali on sait dire non bref trop passif .En revanche on doit arrêter de situer les responsabilités mais plutôt s’atteler sur les problèmes actuels.

  9. Monti Rajoy

    Je pense que dire que l’ex Président ATT a tout a fait pour le peuple Malien en son temps çà c’est la pure leurre,le président n’a rien fait d’extraordinaire,tout ce qu’on peut retenir de sa gestion c’est son amateurisme face à la gestion du Nord et la corruption.Celà dit ce même peuple est aussi complice de cette gestion calamiteuse, puisqu’au Mali on sait dire non bref trop passif .En revanche on doit arrêter de situer les responsabilités mais plutôt s’atteler sur les problèmes actuels.

  10. shikassy Hama

    Le problème de nos internautes c’est qu’il n’ont (pour la plupart) pas le courage de dire la vérité, même s’ils la connaissent. Tout le monde comment ATT a torpillé la loi fondamentale, et les diverses tentatives de rester au pouvoir. Il est allé pactisé avec le diable

    • Bougobalini

      De quelle loi parlez-vous? Je sais que c’est pas une lumiere chez vous, mais de grace respectez-nous en apprenant a mentir; au moins que ca soit proche de la verite, QUAND MEME!!!!

  11. justicequity

    Le clan ATT c’est le Mali entier , il n’y a pas une famille qui n’a pas profité de ce système arrêtez votre hypocrisie . les lèches-bottes d’hier deviennent de fervents opposants Sanogo sait ce qui l’attend quand il ne sera plus en état de nuire .

  12. justicequity

    l’ironie c’est qu’au moins 80% des putschistes ont profité du système ATT pour avoir le concours de l’EMIA , ils sont entrain de scier l’arbre sur lequel ils sont perchés , si on doit fouiller au peigne fin tout ce qui s’est passé ces 20 dernières années ce n’est pas ATT seulement qui a du souci à se faire .

    • Mon cher, laisse les de cracher dans le reste de la soupe d’hier. Mais comme on dit,  » la journee est longue » et on vera bien si « le nouveau plat de riz  » est assez grand pour tout ce monde.
      En tout cas ne revenez plus a cette meme soupe, au risque de ravaler votre propre…

  13. miri

    III. La mascarade électorale de 2002 ou le renvoi de l’ascenseur

    En 2002 plusieurs facteurs ont favorisé l’entrée du général ATT dans la course à la magistrature suprême. Il s’agit entre autres des manoeuvres politiciennes opérées par le président sortant Alpha Oumar KONARE et l’intervention de la France.
    Afin de briguer la magistrature suprême, le Général ATT, au lieu de démissionner de l’armée, a opté en septembre 2001 pour une retraite anticipée. Ce qui constitua une entorse à la loi électorale N° 00-058 du 30 Août qui, dans son article 131 stipule bien qu’un militaire doit démissionner de l’armée pour pouvoir être candidat : « Tout membre des Forces armées ou de Sécurité qui désire être candidat aux fonctions de Président de la République doit démissionner six mois avant l’ouverture de la campagne».
    Comme pour éviter la focalisation sur la légalité ou l’illégalité de la candidature d’ATT, le président Alpha Oumar KONARE favorisa la

    • miri

      (suite)
      multiplicité des candidatures (24 candidats) qu’il justifia du reste par l’idée qu’il s’agit d’une fête nationale. Pour arriver à cette fin et détourner l’attention de l’opinion publique de la candidature controversée d’ATT, l’ancien président ne s’est gêné de payer la caution de certains candidats.
      Cette manoeuvre politicienne n’était pas sans rapport avec la crise au sein de l’ADEMA-PASJ. Certes, en favorisant l’émergence d’autres candidatures (Mandé SIDIBE, El Madani DIALLO) en plus du candidat investi par le parti Alpha Oumar KONARE a ainsi contribué à l’affaiblissement, et à l’émiettement des forces de son parti au profit de son futur protecteur ATT, candidat indépendant. Comme si cela ne suffisait pas, le Président sortant Alpha Oumar KONARE, demanda aux responsables de l’ADEMA-Pasj de ne pas considérer ATT comme leur adversaire d’une part, et entraîna dans cette manoeuvre la Cour Constitutionnelle qui ne s’est pas gênée d’invalider des milliers de voix exprimées en faveur du candidat du RPM en la personne de Ibrahim Boubacar KEITA. C’est dire que la Cour Constitutionnelle du Mali, de par ses attributs, est un faiseur de Président. Espérons que l’équipe dirigée par l’actuel président Salif KANOUTE, un homme de reférence dans la magistrature malienne, ne se laissera pas intimider ou soudoyer par le pouvoir.
      L’arrivée d’ATT au pouvoir était non seulement un moyen pour le président sortant Alpha O. KONARE de lui renvoyer l’ascenseur mais aussi d’assurer ses arrières.
      Par ailleurs le Président Jacques CHIRAC usa de toutes ses influences, et de ses réseaux en 2002 pour imposer au peuple malien ATT dont les traits de caractères ont été déterminants dans son choix : personnalité indécise, furtive, irresponsable, complexée, sans parole d’honneur, et aimant le double jeu. C’est dire que la France a voulu un président qu’elle peut manipuler à sa guise. Toutes choses qu’elle n’a pas eues avec les présidents Modibo KEITA, le Général Moussa ‘l’RAORE et Alpha Oumar KONARE.

      • miri

        source : ATT-cratie: la promotion d’un homme et de son clan

        • Bougobalini

          Continuez a ingurgiter des conneries pareilles, et l’adiposite du ridicule ne se fera pas prier non plus.

          Quelle honte!!!

          • miri

            Bougobalini On doit pas se donner la peine de répondre a des conneries a moins qu’on soit aussi grand CON. :wink: :wink:

          • Bougobalini

            Le francais est tres subtil. Relisez-moi et vous comprendrez. J’ai dit que vous INGURGITIEZ DES CONNERIES, pas que vous etiez CON :lol: :lol:C’est bon la? La lumiere est revenue? :lol:

            :lol: Aussi j’ai pas repondu a une connerie comme vous le dites, mais j’ai plutot repondu a miri:-D :-D

            Allez bonne nuit a vous :lol:

          • miri

            Nos écrits reflètent notre pensée…bon comme vous le dites : Le français est très subtil.
            Bonne nuit a vous aussi Bougobalini(L’intouchable!!!) :-D :-D :-D

  14. VIVE LE CAPITAINE SANOGO! VIVE LE CNRDRE!

    Vous laisserez le petit Toure’ en paix!!!

  15. justicequity

    Tous ces gens se sont remplis les poches , et aujourd’hui c’est ATT le mal personnifié , si ATT était aussi puissant et pouvait gérer le pays comme il veut , il aurait certainement fallu des centaines de milliers de morts pour le faire partir et non qu’il tombe des suites d’une simple protestation qui s’est transformé en coup d’état , Votre actuel PM a été le secrétaire général de la présidence pendant 3 ans 2009-2011 si ATT était aussi mauvais pourquoi est-il resté 3 ans comme son collaborateur le plus proche et premier conseiller ? soit ATT était bon ce Mr est travaillé avec lui pendant 3 ans soit ATT n’était pas bon et il est resté pour le confort du poste .
    Le ATT que décrivent ces médias n’est autre que le malien type . Un seul homme ne peut jamais faire ou défaire un système.

    • Bougobalini

      Merci pour ta vision. C’est ce qu’on dit a certains bornes de maliweb qui veulent faire croire que le president ATT etait un dieu avec des pouvoirs divins pour transformer le malien en 10 ou 20ans, c’est selon les detracteurs.

    • Faut pas gater tes doigts. Ca fait plus de huits que le gars est parti et on a pas bouge d’un millimetre. Au contraire on a reculer sur tous les plans.
      C’est notre ingratitude meme qui va nous tuer.

  16. toure aameed ben hamat

    ATT NAS JAMAIS ETE UN PATRIOTE, IL ES TRAITRE ET TRES AUVAISE INTENTION CONTRE LE PEUPLE MALIEN. ATT DOIT ETR JUGER ET EXECUTER PULIQUEMENT. IL A VENDU LE MALI IL A TRAHIT SONT PAYS, IL A PILLER LES CAISSES DE L’ETAT MALIEN AVEC SON EPOUSE LOBO TRAORE. IL DOIT ETRE JUGER POUR HAUTE TRAHISON, CORRUPTION, VOL ET BEAUCOUP DAUTRES CHOSES. IL ETAIS AVEC LES TERORISTES ET LE MNLA. ATT NEDOIT PAS ECHAPPER A LA JUSTICE MALIENNE. ILS DISENT QUIL A TOUT FAIT POUR LE MALI,CE NES PAS AVEC L’ARGENT DE SON PERE QUIL AS CONSTRUIT LES MILLES LOGEMENT, CEST AVEC L’ARGENT DU MALI QUIL AS CONSTRUIT LES MINABLES PETITE MAISONNETTE AUX PAUVRES MALIENS. IL NAS RIEN FAIT POUR LE MALI AVEC SA POCHE. LE MALI AS DE L’OR, QUI ES DABORD TRES MAL EXPLOITER AUX PROFIT DE ATTT LE VOLEUR CORROUMPUT TRAITRE MENTEUR.

    • Bougobalini

      Avec un pauvre CON qui massacre la grammaire francaise de la sorte, je ne suis pas du tout surpris de voir un tel imbecile insulter les parents d’une aussi grande PERSONNALITE comme le president ATT.

      Tant que la haine, la medisance, la delation L’AIGREUR et le mensonge continueront a vous animer, vous n’aurez jamais la paix dans votre vie.

      « ILS DISENT QUIL A TOUT FAIT POUR LE MALI,CE NES PAS AVEC L’ARGENT DE SON PERE QUIL AS CONSTRUIT LES MILLES LOGEMENT, CEST AVEC L’ARGENT DU MALI QUIL AS CONSTRUIT LES MINABLES PETITE MAISONNETTE AUX PAUVRES MALIENS. IL NAS RIEN FAIT POUR LE MALI AVEC SA POCHE. » Allez-y raconter vos absurdites ailleurs, c’est pas la psychiatrie ici. C’est pas ATT qui vit dans « LES MINABLES PETITE MAISONNETTE », mais des pauvres maliens qui n’ont jamais pense dans leur vie avoir une maison a leur nom. C’est un miracle pour beaucoup de pauvres maliens que meme les NIENGO de votre genre ne pourront eclipser.

      Quelle honte!!!

      • Gache pas tes doigts mon cher. Meme les truffions qui ont fait cette mutinerie save ce que ATT a fait pour eux, car plusieurs de leurs parents etaient bloques dans les « bougoussoni dans les camps, avant que ATT ne viennent avec l’idee de logement sociaux (les premiers ATTbougou sont par exemple a la 34 Bataillon du Genie, Base A.

    • ALT

      C’est tes quelques parets touareg.. qui merite d’etre juger de leurs actes ignobles commis a AGELHOK pas AT….

  17. poupescou27

    réclamer ATT quand meme pas,mais lui faire porter seul le chapeau non plus.on est tous coupable,tous les maliens sont coupable.qu avons nous dit ,fait pendant la gestion catastrofique d ATT .RIEN.on se tourne vers l avenir maintenant un point un trait.deux fronts,je dit bien deux fronts:LES VOYOUS DE KATI ET LES BANDITS ARMEES DU NORD

    • Massaye

      Tout à fait d’accord avec vous mon frère. Le temps de la polémique et de désigner les coupables n’est plus d’actualité. L’union nationale pour se débarrasser des bandits armés et des fastoches de Kati.

  18. MARGA

    je pense qu’att est moins responsable que ceux qui sont au pouvoir actuellement surtout les militaires.
    soyons serieux liberons le MALI.

  19. c’est normal qu’un journal de poubelle embauche un journaliste bidon, ouhaaaaaaa,

  20. mbè faso fè

    Le rôle d’un journaliste est d’abord et avant tout de véhiculer l’information vraie ou de faire des analyses objectives non fondées sur des coups de coeur et des considérations d’ordres personnels.
    A ce journaliste, je concède les tentatives manoeuvrières du président ATT. Mais, considérer qu’il est la source de tous les maux dont souffrent notre pays et notre peuple, relève tout simplement d’une mauvaise foi incommensurable.
    Votre journal fut au service de ALPHA OUMAR KONARE pendant toute la période où il gouverna le mali. Et jamais vous n’avez condamné sa folie destructrice à l’endroit de notre armée. Si l’armée Malienne fut aussi fragilisée, nous le devons à ce monsieur et à ses acolytes dont Ali Nouhoum Diallo qui, après avoir démoli du matériel, et après avoir refusé le vote de la loi de programmation militaire, sur instruction de ALPHA OUMAR KONARE et de son parti, osa déclarer sur les antennes qu’il n’y aura plus de guerre !!! à croire qu’il avait un pacte avec Dieu lui-même.

    • Rebel

      c’est un sacré caractère chez le Malien lambda, que cette propension à accuser l’autre pour ses propres déboires tout en tournant autour de sa responsabilité personnelle… alors n’en voulez donc pas à ce pigiste inné. :-D

  21. laba

    merci ATT pour tout ce que tu as fait pour ce grand pays merci 1000fois pour votre devoir de patriote mon president une chose est sur le peuple Malien te reclamera dans les jours a venir.

  22. Massaye

    De grâce n’accabler le premier soldat putschiste démocrate qui reste une référence en l’Afrique. Nul n’est prophète
    dans son pays, particulièrement au Mali, pays où les intérêts particuliers emportent sur le collectif. J’ai côtoyé l’homme
    quant il était en formation à l’école de guerre en France, tellement il manque de charisme et de sérieux que pour moi il n’était pas fait pour la fonction. Jamais je ne l’ai adoubé. Mais, il faut rendre à César ce qui est à lui. C’est un homme de consensus, de paix et pacifiste. Il n’est pas le seul responsable du désastre socio-politique malien. Cela remonte depuis l’indépendance. De la République de Modibo Keïta, avec son programme de collectivisme ,à celle de Moussa Traoré et sa terreur; de celle de la délivrance avec AOK sur une ère de démocratie et des affaires et en fin, celle de ATT qui est la suite logique de tous les précédents. Toute la classe politique malienne est comptable de la situation que vie le pays. Tous pourris.

    • Reaction_Mting_26mrs

      Puisque tu reconnais que le pays est pourri donc il va falloir situer les responsabilités. Le premier chef c’était ATT, vient ensuite les autres. C’est ATT qui a été élu comme pdt, à ce titre, il avait le pouvoir juridique de nommer ou de démettre quiconque qu’il jugeait incapable.

      • Sèkè

        Et qui a nommé le capitaine sanogo ??? pour qu’il se permette tout ce qu’il fait ?

      • Massaye

        Mon frère,
        Je ne cherche pas la polémique stérile, mais j’ai fait un constat. Quand un pouvoir à mal commencé alors, tout se qui suit devient les conséquence du premier. Je veux simplement dire, que, aucun de nos dirigeants politiques n’a apporté des institutions solides à notre pays. Ils ont préférés leurs propres visions qu’à une vision sociétaire. Comme dirait l’autre, une bonne fondation, maintiendrait une maison solidement en dépit des bourrasques climatiques.
        Salut frère.

  23. Djinè

    Mes voeux les meilleurs a toi Mr le Président ATT ainsi qu’à toute votre famille et tou ceux ki vou sont chers. Tu restera toujours dans nos coeurs.

  24. aminata sanogo

    bonne année 2013 ATT et ta famille vive le PDES

    • djibali

      Malheur a A TT a toutes ses decendences

    • Mahamadou TRAORE

      Que Dieu bénis ATT et tout ses descendants. IL a fait tout pour son pays le grand Mali. Mais c’est dommage de voir comment les peuples ont été ingrat envers lui comme les libyens l’ont été avec leur guide Mohammar Kadhafi. L’Homme est plus ingrat que le mot ingrat

      • ALT

        ((L’Homme est plus ingrat que le mot ingrat)) C’est effectivement la phrase qu’il faut Mr TRAORE

  25. Bonne et heureuse Année 2013 a toi le meilleur president ATT e sa famille
    On sait mtna qui est e qui était l’ennemi du mali .
    Vous avez tout fait pr le mali. Mai on voit que personne
    Veut mourir pour le mali.tout le monde v profiter du Mali
    Que dieu sauve le Mali.
    Aujourd’hui y’a que de vayou qui gouverner.
    Le Soulare ki fo rien.vive le Mali vive ATT e sa famille.
    Sanogo sait Mtna qu’il ne p pas aller dans l front il parle de négociation
    Avec ansar e rebelle pourkoi accuser ATT.
    Dieu ne dort.
    Bonne ET heureuse tous e tout les ressortissant du septentrion

  26. blanche neige

    Président ATT ,bonne année 2013
    et profirez bien de votre retraite ,loin des abrutis qui ne vous ont pas mérité comme president !! Le chien aboit la caravane passe ,certains vous regrettent déjà .Au moins sous votre mandature le Mali etait en paix ! :wink:

    • Bougobalini

      Manchallah!!!
      Un miracle de 2013 :lol: :lol: :lol:
      Cette fois-ci tu viens de dire quelque chose de vrai :-D :-D

  27. Djinè

    CA FAI 9 MOIS QUE ATT N EST PAS , OU EST LE CENTIMETRE D AVANCEE???
    LE PROBLEME MALIEN EST AU MLNA, LE CN MACHIN, LES RELIGIEUX ET AUTRES.

  28. toure aameed ben hamat

    ATT UN MANDAT D’ARRET INTERNATIONAL BIENTOT POUR TE PRENDRE AVEC TA FEMME LOBO TRAORE QUI CROYAIS QUE LE MALI ETAIS A ELLE SEUL. ELLE DOIT SORTIR LES KILOS DOR MALIEN QUELLE AS TRANSPORTER AVEC ELLE A DAKAR.

    • Bougobalini

      Vous voulez parler des kilos d’or que vous avez VOLE pour venir vous refugier aux USA et ensuite griffonner des fautes d’orthographe (qui font regretter a Leopold Sedar Senghor sa courte visite sur terre)ne pouvant venir que d’un imbecile. :evil:

    • JOE STRUMER

      NICOLAS ARRETER POUR ESCROQUERIE VIVE LE MALI

  29. Emoo

    Apres une telle analyse il y a très peu à ajouter…

    Toutefois je suis tenté de savoir à quoi a servi le coup de d’etat sinon à enfoncer davantage le pays. Et si c’etait cela le vrai motif, au service de qui ont ils agi?

    Et pour cela il faut que les militaires à l’origine de tous ces malheurs payent en commencant par Kaya Sanogo.

    Il faut le tuer… Il faut le tuer, le tuer comme diarra le beau frere de GMT.

    Pourquoi renverser un regime a quelques jours de sa fin…. Pourquoi… Pourquoi autant de privileges pour ces traritres touaregs… Pourquoi…..?????????????????????????

    • rodrigues Soares

      :oops: tuer… :!: :?: les negres n’ auront jamais fini de tuer les siens pour mieux servir leurs maitres.. :?:

  30. TBarou

    Certes ATT est le plus mauvais président qu’un pays puisse avoir pour cause de sa naïveté, mais dissocier Alpha des problèmes actuels du Mali est une maladresse de tout bord. Ce monsieur, Alpha a saborde et saboté la démocratie malienne, tisser des liens opaques avec Kadhafi, signe le fameux accord d’Alger (démilitarisé le nord Mali) et enfin laisse le soin a ATT d’enterrer le Mali vivant. C’est Alpha la racine du mal malien, ATT n’est qu’un naïf utilisé.

  31. SALY

    on dit plutot 4 auteurs,1 ATT 2 MNLA 3 ANSAR DINE 4 CNRDRE,voici la liste des malheurs du MALI,

    • rodrigues Soares

      ne grognez pas la ou vous etes tombe, mais la ou vous avez trebuche…
      le malien a confondu democratie pour negres sous applaudissements de ceux qui profitaient et profiterai encore si la possibilite se presente, il sy travaillent, et, la vraie democratie des peuples…
      le systeme a ete mise enplace depuis la chute de Modibo Keita…

  32. Malaxi

    Il faut laisser att tranquille sa fait 8 mois qu’il est plus la
    Je ne sais pas si ont n’a perdu ou gagne au change att contre ahs

  33. Kassin

    Le Mali en début 2013, l’état des lieux.

    Embourbé depuis janvier 2012, dans une crise sécuritaire, institutionnelle, humanitaire, sociétale, économique et diplomatique, et devenu la tasse à café de ses voisins et de la communauté internationale, le Mali est à la croisée des chemins en ce début 2013, soit il lèvera la tête de l’eau soit il sombrera dans les profondeurs abyssales de l’inconnu.

    Le pays, gravement attaqué par des groupes armées islamistes et indépendantistes, n’était pas préparé à défendre efficacement son vaste territoire de 1241000 km².

    Les politiques laxistes de gestion financière et sécuritaire du pays et la légèreté avec laquelle les accords et négociations de paix contre nature sont menés avec des groupes rebelles ont affaibli, considérablement, l’état et ses institutions y compris l’armée et les services de renseignement du pays.

    Le modèle socio-économique de développement, basé sur un système de projets de développement, financés par l’extérieur, n’a pas permis un développement endogène du pays, (qui reste parmi les plus pauvres du monde malgré d’immenses potentialités), il l’a au contraire fortement rendu dépendant à l’aide extérieure budgétaire et pour financer des investissements publics.

    Le très faible niveau de développement des infrastructures économiques et sociales de bases, (routes, électricité, eau potable, télécommunications, écoles, hôpitaux et centres de santé…) et l’étroitesse du marché intérieur, accroissent le coût d’opportunité du transport, et de la production et ne permettent pas une éclosion rapide du secteur privé.

    La main d’œuvre bon marché est très peu qualifiée et le coût de l’électricité et des télécommunications reste très élevé pour une correcte industrialisation du pays.

    L’économie reste donc majoritairement agricole avec des techniques de production des années 50 qui maintiennent les rendements du travail à un niveau tel que la production agricole peine a explosé.

    Le pays enregistre donc au gré des aléas climatiques des niveaux aléatoires de production agricole du coton, du riz, des sorghos et d’autres céréales malgré des efforts de la CMDT, de l’état dans des projets de type Initiative Riz et des aménagements hydro agricole, des paysans et des privés.

    L’économie urbaine reste essentiellement informelle, de négoce et de services, non adossée sur un secteur industriel réel et performant et n’ayant pas la confiance des banques pour le financer correctement, elle peine aussi à prendre le relais de la production agricole aléatoire pour doter le pays d’un taux de croissance économique suffisant pour résorber un chômage massif des jeunes entretenu par un fort accroissement naturel de la population et un système scolaire et universitaire désuet dont les échecs surplombent les succès en matière de formation d’une ressource humaine de qualité.

    Les 12% de succès au baccalauréat 2012 en sont la parfaite illustration.

    La vie sociale, s’accommode avec une urbanisation sauvage et galopante, qui désactive toutes les bonnes mœurs et des bonnes valeurs de la société, pour les remplacer par des vices comme l’incivisme, la tentation, le manque de respect du bien public et d’autrui, la facilité, le laisser aller, avec la complicité des élus locaux et nationaux et de la classe dirigeante.

    La gouvernance du pays, née dans cette dépravation des mœurs et de ses pratiques rétrogrades n’arrive pas à inventer des politiques publiques pour permettre à la justice de remettre les bonnes pratiques en place et permettre au pays de créer et de distribuer sainement la richesse par le mérite du travail.

    L’homme malien se perd désormais dans une identité de vol, de mensonge et de déni de réalité, et d’opportunité, toute chose qui lui permet de raccourcir son désir de jouissance d’un bonheur lointain qu’on veut tout de suite ramener à la maison, pour une mère, une femme, une soeur, un frère ou pour des enfants qu’on aime à tout prix.

    Dans cet océan de cherche-bonheur immédiat et gratuit, le bien public est ce qu’on respecte le moins, et l’Etat la vache laitière qui le produit et qu’on croit immortel.

    Alors les maliens (gouvernants comme gouvernés) n’ont aucune notion de respect des institutions publiques, qui font partie du décor pour eux, ils accordent plutôt leur importance et leur respect au prince du jour, car pour eux lui, il est un élément important dans leur politique quotidienne de cherche-bonheur immédiat.

    C’est dans ce climat contre nature de « je cherche donc je suis » que la classe politique ou du moins une partie a fait allégeance à un régime d’exception contre un régime démocratique qu’ils ont eux mêmes contribuer à travestir des années durant, quand bien même qu’ils savent que l’avènement de ce régime d’exception fera perdre au pays des centaines de milliards de FCFA de ressources financières d’aides extérieures.

    C’est pour cela que des chefs religieux ou du moins certains cherchent à tout prix une influence politique pour peser contre une certaine islamisation du pays dont ils contribuent, d’une manière ou d’une autre, à faciliter dans le pays.

    Et enfin c’est pour cela que des citoyens qui battent le pavé avec tambours et trompettes, pour un dirigeant politique, perdent, subitement, le chemin de ce pavé quand celui-ci est débarqué d’une manière ou d’une autre.

    La dessus, demandez plutôt à CMD qui a enregistré l’une des toutes dernières marches de soutien dans le pays, pour un homme politique, quand il était premier ministre qu’il vous donne le nombre de ses soutiens quand il fut contraint, illégalement, par la junte militaire de Kati de démissionner.

    La franchise et l’honnêteté sont devenues des denrées rares au Mandé!

    C’est pour cela qu’on peine à croire à l’armée malienne et à Dioncounda quand ils évoquent que le « Mali n’attendra » pas longtemps pour libérer le nord!

    Parce qu’après 9 mois de péripéties, de contre vérités, de coups bas, d’inactions, de guerres de positionnement et d’ambitions personnelles, de petites querelles de vengeances personnelles, de fausses fiertés, nous faisons plutôt confiance à l’Onu, à la communauté internationale et au droit international pour le dossier du nord de notre pays.

    Nous les réitérons cette même confiance pour le rétablissement de notre démocratie, le respect de notre constitution par l’organisation d’élections générales crédibles libres et transparentes au Mali de Diboli à Andarraboukane, et de Zégoua et Tinzawatène.

    Parce que nous n’avons pas compris qu’après les 3 trois ans de Kafougouna et de son RAVEC inachevé, Moussa Sinko Coulibaly, ne daigne pas, 9 mois plus tard, nous fournir le moindre fichier électoral.

    Nous ne comprenons pas, qu’au même moment, des armes fraîchement débloquées du port de Conakry, dorment encore à Kati, à mille lieux de Diabali et Sevaré qui constituent notre front du nord.

    Non, nous n’avons pas compris pourquoi l’armée malienne a attendu 8 mois après la chute de Gao, Tombouctou et Kidal, pour lancer un programme de recrutement massif de 2000 hommes dans l’armée.

    Nous voulons savoir quand est ce que le capitaine Sanogo et sa cohorte de soldats encagoulés, pleine de ressources quand il s’agit de faire démissionner un premier ministre « pleins pouvoirs », prendront enfin le chemin du nord, ne serait ce que pour attendre la Misma à Sevaré jusqu’en septembre 2013, et permettre enfin à Diango Cissoko de faire face à la crise économique qui se greffe sur la crise sécuritaire et institutionnelle et que chaque jour que Dieu fait ronge un peu plus le panier de la ménagère au Mali et avec lui son moral.