Le parcours: Madani Tall : Ecrire l’avenir du Mali

10
6
Madani Tall

Madani Tall est le deuxième invité de notre nouvelle rubrique « le Parcours », qui, rappelons le, donne la parole aux candidats à Présidentielle 2012 afin qu’ils parlent d’eux-mêmes et de leurs ambitions pour le Mali. Le président du Parti pour l’Avenir et le Développement du Mali (Adm) veut rassembler les Maliens pour construire le Mali nouveau. Il ne veut pas se laisser conter l’avenir du Mali, il veut en faire partie et l’écrire lui-même. L’un des ses projets phares, c’est la démocratisation de l’école.

 

Issu d’une vieille famille toucouleur, Madani Tall est né le 23 février 1968 à Bamako. Il a passé une grande partie de son enfance au quartier Badialan de Bamako où se trouvent ses plus vieux amis. Il se définit comme un jeune homme Malien qui aime son pays et souhaite pouvoir contribuer à le rendre meilleur. Madani est le fils du commandant pilote Amadou Seydou Tall et de Fatoumata Doumbia. Fils ainé d’une famille monogame divorcée de quatre enfants, Madani est fortement liée à ses sœurs. La famille est sacrée pour lui.

Marié depuis 2002, Madani Tall est père de trois enfants âgés de 8, 6 et 3 ans.

 

Travailler pour payer ses études

Madani Tall a étudié dans le plus vieux collège du monde qui s’appelait « Sainte Barbes » en France. Ce collège ouvert en 1432, a malheureusement fermé ses portes en 1999. Il y obtiendra le bac en 1986 en série économique et sociale. Après le bac, le jeune toucouleur fait son entrée à l’université de Lyon où il obtient sa licence en sciences politiques. L’homme ne se contentera de cela. Il s’exile quelques temps après aux Etats Unis où il décroche une licence dans les métiers de technique d’ingénierie financière. Il obtient par la suite la série 7 et la série 63. La première est un métier qui permet d’exercer des métiers de l’ingénierie financière. La série 63, quant à elle, est un examen juridique qui permet de soumettre sa candidature à cet exercice dans les différents Etats américains. Par la suite, Madani Tall a fait un 3e cycle, notamment un master en relations internationales et un master politique, économique international à l’université de Johns Hopkins à Washington. Il y a par la suite enseigné pendant trois ans et continue présentement, la rédaction de sa thèse pour la finalisation de son PhD en économie internationale dans la même université. Durant ses années d’étudiants, il a fait de petits boulots comme tout le monde, afin de subvenir à ses petits besoins et financer par la même occasion ses études. Il a été travailleur social, vendeur dans un magasin, agent de sécurité, manutentionnaire dans une usine…

 

De la bourse de New York à la Présidence de la République du Mali

Madani Tall a débuté sa carrière professionnelle dans le négoce de denrées agroalimentaires, avant de rejoindre une banque d’affaires à la bourse de New York. Il sera après quelques années de durs labeurs, nommé vice président d’une filiale de Chase Manhattan JP Morgan qui appartient aujourd’hui au groupe Banque of America, Us Trust. Notons que c’est le plus vieux fonds de trust aux Etats Unis qui existe depuis 1832. Au milieu des années 1990, Madani Tall a été Associé-gérant dans une banque d’affaires qui s’appelait Emergence Trains. Il a par la suite travaillé au département des mines de la banque mondiale où il était économiste chercheur. C’est un département conjoint entre la banque mondiale et la société financière internationale. Depuis 2002, Madani Tall est conseiller économique àla Présidencedela Républiquedu Mali.

 

Mon ambition : le renouvellement de la classe politique

Madani Tall entre en politique en 1991, année à laquelle il sera élu par la communauté malienne d’Amérique du Nord, pour les représenter à la Conférencenationale issue du 26 mars 1991.

En 2001, il s’engage auprès du candidat Amadou Toumani Touré et se lance dans la campagne présidentielle. Pour la petite histoire, il est l’auteur de la fameuse formule «Retrouvons ce qui nous unit, pour un Mali qui gagne ».

C’est en 2007 que Madani Tall affiche son goût pour la politique. Il crée alors l’association Avenir et Développement du Mali (Adm). L’association regroupe alors plusieurs  jeunes cadres maliens œuvrant pour la réélection d’Amadou Toumani Touré lors de l’élection présidentielle de 2007. Au sortir de cette élection qui a vu la victoire du président sortant, l’Adm a présenté une liste indépendante pour les élections législatives de 2007 dans le cercle de Kati. À la grande surprise de la classe politique malienne, cette association se place en troisième position, derrière deux conglomérats composés des partis les plus solidement implantés avec moins de 1000 voix d’écart. Pour un premier test, l’association s’en sort avec plus de 100 conseillers.

En 2009, l’association Adm présente des candidats aux élections communales. Et Madani Amadou Tall teste sa légitimité en se portant candidat. Test réussi. Il parvient à se faire élire conseiller communal dans une commune du pays dogon. L’Adm comprend aujourd’hui plus de 350 élus municipaux sur toute l’étendue du territoire.

A 44 ans, Madani Tall se donne chaque jour les moyens d’aller le plus loin possible. Le président de l’Adm dit ne pas vouloir se laisser conter l’avenir du Mali, il veut en faire partie, il veut l’écrire lui-même. Madani Tall explique : « L’une des principales raisons pour lesquelles je suis candidat à la Présidentielle d’avril prochain, c’est que je mise sur un renouvellement de la classe politique ».

En 2002, alors qu’il n’a que 34 ans, il devient l’un des plus jeunes conseillers au Palais de Koulouba en charge des questions économiques du président ATT. Par ailleurs, il est aussi appelé à donner son avis d’expert sur des secteurs stratégiques comme les télécoms, l’énergie et l’agriculture. Et cela avec la même aisance que lorsqu’il s’agit des dossiers économiques. Conseiller du président de la République, il lui arrive bien souvent de marquer avec la plus grande courtoisie sa désapprobation par rapport au traitement de certains dossiers.

En décembre 2010, Madani Tall et ses camarades décident de transformer l’association en parti politique. Seul le statut change, le nom initial demeure. Avec la création du parti, c’est un coin de voile qui vient d’être levé sur les ambitions politiques du brillant économiste.

À la lumière des valeurs qu’il défend avec l’enthousiasme, la fougue que confère son âge, Madani Tall descend sur le terrain, écoute les populations, échange avec elles, intègre leurs préoccupations.

 

Mes priorités : l’école et l’emploi

Pour Madani Tall, le rêve est en marche et nombreux sont ceux qui y croient avec lui. Il parle : « J’ai décidé de créer un parti politique, parce que je me dis qu’un jeune peut difficilement émerger dans un parti qui existe déjà depuis l’époque de nos ainés, de nos pères et de nos anciens. Il fallait qu’il y ait un parti, créé par quelqu’un de notre génération, qui renferme les visions de ce que nous les jeunes envisageons pour le futur de ce pays et de notre continent ».

Les principaux projets de Madani Tall pour le Mali sont notamment la démocratisation de l’école, l’emploi pour tous, l’égalité des chances et la justice sociale, les investissements et l’innovation.

L’Adm, selon son président, « a pour objet de concourir à l’expression du suffrage universel dans le respect des valeurs de la République, des principes fondamentaux consacrés par la Constitution, de l’unité de la République et de l’indépendance de la nation. Il est au service du Mali et des Maliens, il défend l’Etat de droit, la justice sociale, le dialogue social, les droits, devoirs et solidarités fondamentales, l’égalité des chances, la sécurité des personnes et des biens, la protection de l’environnement, l’emploi des jeunes, l’autorité de l’Etat, la libre administration des collectivités locales, la liberté de conscience, la diffusion de la culture et de l’instruction, le développement de la libre entreprise. Il agit pour le prestige du Mali dans le monde, pour la pérennité de la nation malienne, de son identité et de sa culture, pour la construction d’une Afrique libre et démocratique. Le Parti pour l’Avenir et le Développement du Mali veut rassembler les Maliens pour construire le Mali nouveau, par la Grâce de Dieu. Il appelle tous les hommes et toutes les femmes qui partagent ses valeurs à rejoindre son combat ».

Hawa Séméga

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
sambou<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1039</span>
Membre
sambou 1039
4 années 7 mois plus tôt

Très beau palmares de MAT.Mais ce que Hawa SEMEGA ne dit pas (je ne sais pas pourquoi),le grand père paternel de MAT Seydou TALL a été ministre de l’éducation nationale sous Modibo (ou GMT).Hawa veut-elle nous faire croire que MAT est un “self made man” comme Zou (modeste sortant de l’ENA)ou Mariko (fils d’un paysan de Kolondièba)?Nous n’avons rien contre aucun des candidats, mais TOUT LE MONDE DOIT ÊTRE VIGILENT AVANT DE DONNER SA VOIX AU PREMIER VENU ET LE REGRETTER APRES (comme ce fut le cas d’ATT pour certains).Néanmoins,bonne chance à MAT qui partage le bilan d’ATT et aux autres candidats.
😉 😉 😉 😉

Broulayi<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 2794</span>
Membre
Broulayi 2794
4 années 7 mois plus tôt

Kinguiranké… alias Malidjigui… n’a jamais aimé ce Madani Tall… La pure jalousie sans aucun doute… Mais fiche donc lui la paix “cas-même”……. 🙁 🙁 🙁 ………. il est diplômé des plus grandes universités américaines… lui… 😀 … il a travaillé dans les plus grandes banques… lui… 😀 ………. il a côtoyé le pouvoir à Bamako… 😀 ……….. alors il a le droit de se présenter candidat à l’élection présidentielle du Mali…….. Il a le droit de se faire connaître. Au sortir de la guerre, les jeunes du Mali chasseront tous les vieux politiciens corrompus, et tous ceux qui ont travaillé pour des régimes corrompus, comme les Zoro et Cie… 🙂 … On aura vraiment besoin de jeunes à la tête pleine comme ce Madani Tall… Alors… il faut arrêter la pure jalousie… 🙁 🙁 🙁

sambou<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1039</span>
Membre
sambou 1039
4 années 7 mois plus tôt

😆 😆 😆 😆 😆 😆

Malidjigui<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 4038</span>
Membre
Malidjigui 4038
4 années 7 mois plus tôt

leche c.u.l. tant qu’il y aura des “soutoturapougne” comme toi nous allons et pour toujours restes dans le sous-developpement comme pays et comme societe. Oui cotoye Koulouba et Madani l’a fait mais quel est le resultat? Le grand conseiller economique d’ATT et les indicateurs economiques sont au rouge. Tu peux continuer a faire le petit “griot” pour Madani mais je suis quelqu’un qui ne vend pas sa dignite et son hoenneur je remercie Allah pour m’avoir donne ce pouvoir.

Broulayi<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 2794</span>
Membre
Broulayi 2794
4 années 7 mois plus tôt

Kinguiranké… alias Brown… apatride Brown… alias Malidjiougoussago… 😀 … tu oses m’insulter ? …… Toi qui n’a jamais félicité l’équipe nationale du Mali pour ses performances à la CAN ?… Toi qui n’a jamais félicité notre armée qui se bat pour ramener la paix sur le territoire national ? … Toi qui n’a jamais condamné les atrocités de MNLA-AQMI ? … Tu changes de pseudo pour ne pas féliciter notre armée… 🙁 🙁 🙁 ……… Tu oses m’insulter ? ………. 🙁 🙁 🙁 … Ton candidat Zou… on ne l’entend même plus… il ne participe même pas aux initiatives de paix, car il n’a pas de programme et pas d’argent… Tu passe ton temps à jalouser Madani Tall… qu’est-ce que ce monsieur t’a fait ? ………. Qui t’a appris à haïr les tiens ? ……. Hummmmm ! … réponds moi ! 😛 😛 😛

le refuge<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 260</span>
Membre
le refuge 260
4 années 7 mois plus tôt

“Dogo” cherche à etre Maire de la commune de Doucombo d’ou tu est le conseillé communal . Et de là cherche à avoir la presidence de l’assemblée regionale de Mopti ou du conseil de cercle . Entre temps certain en dehors des petits vauriens qui courent derriere toi dans tes deplacements à Gao , Tombouctou , Ber ….vont te connaitre et t’apprecié . Sinon , à part les quelques vieux opportunistes de ton quartier de Sotuba , personne d’autre ne te connait en realité . Tu ne peut pas avec l’argent des pauvres contribuables faire des realisations pour des fins politique et pretendre etre un messie de ces zones . Si tes parents de Deguembéré ne te disent pas la verité sur ta candidature c’est tout simplement qu’il veulent te voir te fracasser le nez . Car un tout couleur montre de toutes les couleurs à son peuple . Parole de sage . On peut se faire valoir sans etre president . Ecoute mes conseils c’est mieux pour toi .

OsloNJ<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 141</span>
Membre
OsloNJ 141
4 années 7 mois plus tôt
Je connais un peu Madani pour avoir ete dans le meme grin pendant une periode difficile de sa vie a New York, je pense qu il peut etre tout aussi competent et dedie a son pays comme tout autre malien mais je suis decu qu il supporte ATT contre toutes vents et marees, ca le rends, a mes yeux et ceux de bien nombre de ses compatriotes, un courtisan parmi d autres. Je comprends que c est le Mali et que le chef est tout puissant, et aussi que la loyaute veut qu on ne critique pas en public son aine MAIS ATT est surtout le President de notre pays et pas un quelconque aine, il n est guide spirituel ni Dieu, mais un homme comme nous avec ses limites qui a des responsabilites enormes et une capacite limite, et notre role a tous, en tant que Malien, est de critiquer de facon constructive. Travailler pour lui pendant toutes ces annees alors qu on pille le pays et erre dans sa gestion est une erreur, il aurait pu se retirer et aller chercher pitance ailleurs des qu il s etait rendu compte que Koulouba etait truffe de nuls, je sais… Lire la suite »
Malidjigui<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 4038</span>
Membre
Malidjigui 4038
4 années 7 mois plus tôt

Tu as decouvert le vrai et reel Madani et tu es decu, dommage pour toi.

Malidjigui<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 4038</span>
Membre
Malidjigui 4038
4 années 7 mois plus tôt

Ce n’est pas qu’il soit jeune mais c’est qu’il n’a pas le cerveau pour diriger une mairie d’un quartier de Bamako, soyons serieux et soyons logiques, MAT est du vent, c’est tout. Pendant comvien de temps il a ete aux cotes de son grand tonton ATT comme conseiller economique mais n’a jamais brille tous les indicateurs economiques sont au rouge au Mali.

le refuge<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 260</span>
Membre
le refuge 260
4 années 7 mois plus tôt

“Dogo” tu es trop petit pour devenir president du Mali . C’est pire que les souffrances de la ligne verte” Manhattan-bronx”

wpDiscuz