Le PDES à la croisée des chemins : Cherche Président!

10 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Dans l’une de nos éditions, nous avions fait cas de tension au sein du parti des amis du fossoyeur du Mali : ATT. Selon nos informations, après des mois de compagnonnage avec les autres formations politiques qui se sont regroupés au sein du Front Uni pour la Sauvegarde de la Démocratie et la république (FDR), les amis d’ATT multiplient les réunions. L’objectif recherché est de mettre fin à une « chienlit » crée par l’absence du Président Séméga qui de son « exil » Sénégalais tente de diriger le parti et aussi, l’exclusion flagrante qui leur a été faite lors de la composition des différents gouvernements Diarra I et II et récemment de Diango Cissoko.

Bureau exécutif du PDES

En réalité, les gars du PDES sont confrontés à un problème de leader puisque les Séméga et compagnie dont la plupart sont hors du pays, aussi de représentativité au sein du gouvernement. En vain. De nos jours, des membres et non les moindres ayant pris conscience de cet état de fait, tentent toujours de revoir la composition du bureau afin de lui insuffler du sang neuf même s’ils savent de la saignée des plus graves que le parti a subi après la chute du régime d’ATT. En réalité, au PDES, la nostalgie du couple ATT/ Lobo et les nombreux postes ministériels font défaut.

Le déclic de positionnement s’est-il déclaré au sein du PDES où des réunions se multiplient pour mettre en place un Comité devant organiser la mise en place d’un nouveau bureau du CDN. Nos sources sont formelles, les animateurs du PDES sont déterminés à donner du sang neuf à leur parti en vue des prochaines joutes électorales où ils comptent prouver qu’on doit compter sur eux. D’où la recherche d’un Président rassembleur, battant, perspicace. Aussi, veulent que leur parti soit pris en compte dans les nominations et autres prises de décisions.

Mais, le climat est tel que s’il n y a pas d’entente, il y aura clash qui verra le reste du parti se fondre comme de la neige au soleil.

En tout cas, tout le monde tant ceux du CDN de l’intérieur comme de l’extérieur sont conscients qu’il faut sauver le « bébé » PDES rien que pour leur carrière politique pour prétendre reconquérir le pouvoir perdu.

Hamady

 
SOURCE:  du   25 déc 2012.    

10 Réactions à Le PDES à la croisée des chemins : Cherche Président!

  1. coutinho

    Hamady, votre introduction, à savoir: « Dans l’une de nos éditions, nous avions fait cas de tension au sein du parti des amis du fossoyeur du Mali : ATT » prouve que vous êtes un inculte dans votre métier :lol: :lol: :lol:
    Le journaliste ne donne son impression que lorsqu’il mentionne ouvertement « EDITORIAL » ou « POINT DE VUE ».
    Appeler déjà ATT fossoyeur du Mali prouve à suffisance que vous ne connaissez pas le Mali ou que vous êtes sur vos deux couilles à Bamako seulement, à tourner en rond: sortez un peu et aller vers Keniéba, Yélimané, Kadiolo, Bankass, Niafunké ou…Kidal! Vous vous rendrez compte du 13 ème des travaux d’Hercule qu’a abbattu ce pratriote!
    Je ne dis pas que tout était plutôt rose chez ATT, mais le rose domine sur le noir :roll: :roll: :roll:
    Continuez à encenser votre « voyou de SANOGO »!! Regardez-vous au miroir, après, pour vous rendre compte de votre façon de vivre aujourd’hui: avez vous votre prix de condiments aujourd’hui, d’abord??? :lol: :lol: :lol:

  2. « cherche président » Mon oiel, pourquoi l’URD ne chercherait-il pas de Président? Ou est le Président du JSMS? Alors arretez de divaguer. Ceux st les mêmes raisons qui les ont tous poussé à l’exil, bande d’inculte.

  3. andre samake

    Ce parti-PDES- se trouve dans une situation pareille à celle de l’UMP en France.

  4. ondo

    d’accord avec votre analyse, ATT, n’a pas fait que de mauvaises choses, tout ce qui ne va pas au mali d’aujourd’hui c’est lui!mais la responsabilité des maliens dans la mauvaises gestion du pays est là, corruption par exemple,car il n y a pas de corrompus sans corrupteur. blanchissement d’argent, et prostitution intellectuelle auprès des pays Arabes etc… En ce qui concerne tout ces partis politiques qui partagent le reste du gain avec A.Y SANOGO et sa clic ils étaient ou pendant les 10 ans de ATT? quel est le bilan de la gestion de la transition a part la déception? ATT a laisser un pays oui! et la situation actuelle? les amis du mali s’interroge sur la crédibilité des acteurs politiques de Bamako et depuis lontemps. l’occident est entrain de partager ce pays via leurs amis sans que le peuple soit dignement représenté,quel honte! les discours ne suffisent plus chers compatriotes c’est des vrais actes que les maliens attendent. j’ai appris que dans les négociations que l’occident colonial, capitaliste, et impérialiste veut que le Mali accepte de céder KIDAL pour que les français, le Qatar et les Américains puissent s’occuper rapidement de l’extraction des matières premières du mali, car le cœur du problème n’est pas les islamistes mes chers compatriotes c’est le partage des richesses du mali qui se discute dans ces grandes messes à ouaga et ailleurs? qui va gagner quoi? du pétrole, l’uranium, les terres fertiles, resserve d’eau, l’or, et le dessert pour les différents services de renseignements français, et américains etc… pour ce qui est les islamistes c’est en grande majorité les branches armées de tout ceux qui défendent leurs interets au mali. l’Algérie qui ne veut pas le retour de ses compatriotes d’AQMI chez lui, qui peut me dire comment ces milices sont fournis en essence, nourriture, logistiques militaire, et renfort en hommes, et par quelle frontière?. Je veux que l’on arrête de nous prendre pour des enfants! Qu’il n y a plus d’accord de signer ni avec jean ou Paul sans que le peuple soit consulter par referendum. que le mali n’ira pas aux élections sans le nord, car c’est un piège, même une manière déguisée de légitimer la séparation du pays pour arriver a leurs projets.
    Que SANOGO et le président sans portefeuille arrête leur cinéma pour nous sortir de cette situation. Ni KIDAL, ni AZAWAD car le parrain de MNLA continu de nous imposer ses bandits, narco trafiquants? J’irai à demander même un nouveau médiateur, car la CEDEAO, travaille sur la feuille de route de l’occident de manière déguisé.
    Cher compatriotes je vous demande encore plus de vigilance et d’apprendre a décortiquer le complots de nos ennemis intérieur, et extérieur via les différentes déclarations, et compte-rendu .

  5. salut

  6. ERCOOL

    Chers vieux insatiables du PDES.
    Je vous conseille de rester un peu en retrait de la vie politique et profitez de tout ce que vous avez volé. Sinon vous risquez de vous bruler les ailes car c’est de cela que vous avez peur et non perdre votre dignité si vous en avez encore.
    A bon malien, salut

  7. Dieu sait tout

    Mon Cher le mal est plus profond que tu ne le penses. On militait au Mouvement Citoyen ensuite au PDES pour se faire une place au soleil. Dans l’ombre ou à la lumière nombre de personnes (surtout cadres) se sont ralliées à ce mouvement pour bénéficier de la grâce ou de la condescendance du Chef. Comment redevenir soi-même dans la grande incertitude qui dévore ce pays, présentement.
    la logique voudrait qu’on sauve les meubles sans faire trop de vagues, mais cela assurément n’est pas possible à l’état actuel des choses.
    Moussa a pu exister par la seule persévérance de ceux qui l’ayant soutenu n’avait pas fossoyé l’économie de la nation, alors qu’au PDES c’est pas le cas. Tous traînent des casseroles et dans ces conditions il faut rester à l’ombre sinon dans l’oubli.
    Voila ce qui attend le PDES.

  8. Massaye

    Ce sont des Maliens et leur parti doit existé tout comme les autres partis politiques du Mali. Le parti du GMT a existé après lui non ? Certains de ses anciens ministres ont été dans les précédents gouvernements CMD I et II , voire dans celui de Diango Cissoko. Nous somme dans une phase de notre histoire où l’unité, la concordance et la cohésion doivent primées sur la vengeance. Nous nous aprêtons à négocier, à dialoguer et à faire la paix avec nos bourreaux
    d’hièr, alors pourquoi mettre au ban des autres partis au seul pêché de soutenir la politique d’ATT?