Le PDES au bord de l’implosion

3
0

Le 1er vice-président du PDES est, déjà, le candidat de l’UMAM ( l’Union des Mouvements et Associations pour le Mali) à l’élection présidentielle ;son président d’honneur, lui, annonce qu’il n’est pas exclu que le parti y présente un candidat ; tandis que son président, lui, persiste et signe : le PDES ne présentera pas de candidat à cette présidentielle. Des divergences qui n’augurent rien de bon pour le parti dit « présidentiel ».

Le directoire du parti a décidé de renoncer à la conquête du pouvoir.

Pourtant, lors de la 1ère convention nationale du parti, il avait été décidé que le parti allait présenter un candidat lors de la présidentielle d’avril prochain. Aussi, que le choix du candidat se ferait lors d’une conférence d’investiture prévue en janvier dernier. Mieux, une commission d’investiture avait été mise en place, présidée par l’honorable Dr Ousmane Bâ.

Selon nos informations, le PDES aurait décidé de renoncer à présenter un candidat car, ses leaders n’ont pas pu s’entendre sur le choix du candidat qui devrait endosser les couleurs du parti.

D’autres sources avancent la thèse selon laquelle, c’est le Chef d’Etat lui-même qui aurait demandé à ses « souteneurs » de renoncer à présenter un candidat.

Déboussolés, les militants, eux, ne savent plus à quel saint se vouer.

Avec cette situation, certains annoncent déjà la fin très prochaine du PDES. Surtout, après le départ d’ATT. Car, selon eux, la vocation première d’un parti politique est la conquête du pouvoir et son exercice.

Et, le PDES vient d’y renoncer. Sans qu’aucune explication convaincante ait été donnée aux militants.

Face à cette situation, Jeamille Bittar, le 1er vice président du Pdes a décidé de voler de ses propres ailes en se démarquant du parti.

Il a décidé de se lancer dans la course  sous les couleurs de l’UMAM, l’association à caractère politique qui soutient sa candidature.

Il emporte avec lui, plusieurs militants du parti, surtout les jeunes et les femmes du parti.

Selon certaines sources, Bittar voudrait porter les couleurs du PDES à l’élection  présidentielle. Mais, il se serait buté au niet des membres du directoire du parti.

Aujourd’hui très populaire, sinon le plus populaire des membres du directoire, Bittar est dans les starting-blocks. Et se prépare pour sa campagne.

Autre candidature annoncée au sein du PDES : celle d’Ahmed Sow, son président d’honneur. Surtout, après le lancement de son association de soutien.

Selon les observateurs de la scène politique, cette initiative d’Ahmed Sow n’est pas fortuite. Surtout que lors de son intervention, il  n’a pas exclu une candidature du PDES à l’élection présidentielle.

Lors de la conférence de presse qu’il a animée la semaine dernière pour exprimer le soutien du parti au Président ATT dans la gestion de crise au nord, Ahmed Diané Séméga, président du Parti pour le Développement Economique etla Solidarité(PDES), a tout fait pour éviter le sujet.

A l’entame de la conférence de presse, il a laissé entendre : « tout d’abord, je tiens à porter à l’attention des journalistes, que je ne répondrai à aucune question, qui n’a rien  à voir avec le sujet du jour ».

Alors que les journalistes s’étaient rendus à cette conférence de presse, pour en savoir davantage, sur les raisons qui ont poussé le PDES à renoncer à présenter un candidat à l’élection présidentielle.

Les journalistes sont restés sur leur faim car, Séméga, face à l’insistance des journalistes s’est juste contenté de dire « ce que je puis vous assurer, c’est que tout va bien au PDES, il n’y a aucun problème ».

Mais son optimisme est loin d’être contagieux. Pour l’écrasante majorité des militants et des leaders du PDES, c’est la fin du parti. Ou presque.

Dieudonné Diama

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
waritiki<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 604</span>
Membre
waritiki 604
4 années 7 mois plus tôt

bittar non merci dans un pays de droit bittar va en prison et sera inéligible toute sa vie avec tout les magouilles qu il a fait ont veut au mali gens qui pense au mali d abord

ossam<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 36</span>
Membre
ossam 36
4 années 7 mois plus tôt

Vas y Bittar,le choix du peuple.Nous sommes prêt à te porter au pouvoir dès le premier tour.

lamineppc<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 175</span>
Membre
lamineppc 175
4 années 7 mois plus tôt

Ossam ou je ne sais quoi, tu n’as rien a faire dans ta triste vie! On s’en fou de Bittar ou du pdes. qu’ils ailles tous se faire foutre. Ce ne sont que des voleurs opportunistes et enemis de la nation. Tu es vraiment un ignant comme la plupart de la population malienne. On merite vraiment ce qui nous arrive sinon qui peut mm pense qu’un gars comme celui la peut dirige mm une institution. Honte! honte! honte!

wpDiscuz