« Le PDES n’est pas le seul parti comptable du bilan des dix dernières années », dixit Ousmane Bah

8
Le présidium lors de la conférence
Le présidium lors de la conférence

Le Parti pour le Développement Economique et la Solidarité (PDES) a organisé une conférence des cadres du parti ce samedi 6 avril 2013. C’était au Centre International de Conférence de Bamako sous l’égide du président par intérim du parti, Ousmane Bah. Lors de cette conférence, Ousmane Bah s’est insurgé contre le fait que son parti  soit indexé comme étant le seul responsable  des aspects négatifs des dix dernières années du régime d’ATT.

Le président par intérim, Ousmane Bah, s’est déclaré honoré de  représenter Ahmed Diane Sémega, président du PDES,  qui se trouve hors du pays actuellement. M. Bah, lors de la conférence,  a pointé un  doigt accusateur sur l’ensemble des politiciens  qui ont participé à la gestion de l’Etat sous l’ancien président de la république, Amadou Toumani Touré. Il estime que ces politiciens se sont vite désolidarisés du bilan des dix dernières années et par la même occasion, ils  auraient renié leurs propres actions gouvernementales ou législatives, dira-t-il. Après la chute du régime d’ATT par le coup d’Etat du 22 mars, seul le PDES a été rendu responsable des failles constatées dans la gestion du pays des dix dernières années. Selon lui, dans l’optique de l’exclusion du PDES dans la marche des affaires du pays, depuis le coup d’Etat,  tous les cadres du  PDES seraient automatiquement relevés de leurs postes de responsabilité dans la gestion du pays.  Et dans le gouvernement de transition  actuel, aucun membre du PDES n’aurait été admis, notera Ousmane Bah. A ses dires, le PDES assume sa part de responsabilité du bilan de la gestion consensuelle du pouvoir d’ATT. Et, par conséquent il en tire les leçons de cette gestion. « Les erreurs commises dans la gestion consensuelle des affaires sous ATT sont partagées par toute  la classe politique malienne », a-t-il martelé.  Conscient des faiblesses et des insuffisances du passé, le  PDES affirme être le premier parti à tirer la sonnette d’alarme sur la situation au nord, ceci à travers la parution du Républicain n° 2592 en 2008. Le Parti pour le Développement Economique et la Solidarité a lancé un appel à la responsabilité et à l’humilité pour renouer le fil du dialogue entre les Maliens. Le parti a assuré son soutien indéfectible aux forces armées et de sécurité pour recouvrer l’intégralité territoriale. Le PDES souhaite vivement la tenue de scrutins présidentiels et législatifs où il entend figurer parmi les forces politiques les mieux en vue.

     Khadydiatou Sanogo

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. C’EST VRAI QUE LE NAUFFRAGE DU MALI N’EST PAS LE FAIT SEUL DU PDES. EN GRANDE PARTIE C’EST ADEMA ET URD AVANT TOUT LE MONDE. QUE CEUX QUI ONT PARTICIPE A TOUS LES GOUVERNEMENTS ATT S’ASSUMENT ET FASSENT LEUR MEA CULPA.

  2. Le PEDS est à n’en pas douter un parti d’opportunistes mais ceux qui y sont resstés méritent considérationet respect car ils ont montré qu’ils avaient foi en ce parti. Foi voilà ce qui manque le plus à nos hommes politiques surtout ceux de l’ADEMA et des partis qui en sont sortis. Pour moi ATT est le mal, l’ADEMA et autres qui ont participé sont le mal absolu, ils ne cherchaient qu’à sauvegarder leurs interets mal acquis et par peur de déplaire à ATT à qui ils devaient montrer la voie ils ont applaudi. Ils n’aiment pas ce pays. La preuve voyez comment ils sont pressés d’aller aux élections. Depuis que la feuille de route de la transition est passée à l’AN la reconquête du reste du pays ils s’en torchent, venir au pouvoir est leur seul souci alors que les vrais maliens patriotes ne sont pas tranquilles et ne le seront qu’à la liberation totale du pays. Les Iba IBK Soulaïma modibo en sommes tous ceux qui ont mis ce pays dans le gouffre ne rêvent plus que de monter à Koulouba. C’est tout ce qui leur importe actuellement

  3. Le PDES ne doit pas avoir honte du bilan de ATT ils doivent plutot sans Glorifier. Le regime d’ ATT et de ALPHA ont connu beaucoup de lacunes et d’erreurs, tout n’a pas été parfait mais c’est pendant ces vingt que le Mali a emmergé et a fait des avancées spectaculaires dans presque tous les domaines. Le mensonge et la malhonnêteté ne porrount jamais venir à bout de la verité ce n’est qu’une question de temps tot ou tard les maliens verront la verité.

  4. Laisse les en paix vous étiez ou.
    regarde dans la sous région ce qu’on a fait dans le 10 dernière année au Mali aucun pays n’a fait il faut voyage pour voir le PDES ne doit pas avoir honte on était en bonne voix l’histoire nous donnera raison

  5. Maintenant ils veulent se trouver des complices, ou du moins des boucs émissaires. On a élu ATT parce qu’on avait perdu confiance au régime ADEMA et surtout à son candidat SOUMAILA CISSÉ ! L’ADEMA n’a jamais reconnu sa responsabilité dans la faillite de Mali. cela conforta les Maliens dans leur position qu’ils ont eu raison de ne pas choisir ces gens-là. Et aujourd’hui le PDES en fait autant : la fuite des responsabilités ! Toute chose qui nous indique la classe politique Malienne doit être nettoyée. L’ADEMA et le PDES doivent désormais avoir honte de pointer le nez hors du trou qu’ils ont creusé pour le Mali et dans lequel ils sont eux-même tombés. La justice….

    • Mbe faso fe , l’amour commence par soi même. Quelqu’un qui est incapable d’aimer soi même et son prochain , peut il aimer son faso. Toi tu ne sais que lécher le cul de tes patrons et pour 1000fca m insulter les honnêtes citoyens. La malhonnête est un vilain défaut mais la malhonnête intellectuel est un crime . C’est des gents de ton espèce qui ont casse ce pays avec des mensonges sans vergogne. Mais la vérité finira toujours par triompher. Nous sommes de ce qu’on a fait pour ce pays . Et c’est visible, si la mauvaise foi ne t’etouffe pas. Vive le PDES et ses alĺies. Abas les opportunistes.

      • AVIS AUX MILITANTS PDES:

        LA PROCHAINE RÉUNION EST PRÉVUE A TAMBACOUNDA

        INUTILE DE S’APPESANTIR SUR CE RAMASSIS D’OPPORTUNISTES SANS DIGNITÉ

        MAIS UNE CHOSE EST VRAIE / LA RESPONSABILITÉ PARTAGÉE

        URD + ADEMA = PARTI DE LA MAJORITÉ PRÉSIDENTIELLE AYANT EMMENÉ LE BATEAU MALI AU NAUFRAGE

        MES PENSÉES VONT AUX VICTIMES DE LEUR GESTION :

        FAMILLES ANCIENNEMENT BÉNÉFICIAIRES DU FONDS MONDIAL STOPPE A CAUSE DE LA CORRUPTION (AFFAIRE FONDS MONDIAL)

        FAMILLES SPOLIÉES DE LEURS BIENS FONCIERS AUSSI BIEN EN VILLE QUE DANS LES CAMPAGNES

        FAMILLES DES ILLUSTRES SOLDATS TOMBES AU FRONT SANS MUNITIONS
        (CAPITAINE SEKOU TRAORE ET CAMARADES NOUS NE VOUS OUBLIERONS JAMAIS)

        VIVE LE CHANGEMENT
        VIVE L’HOMME AU DESSUS DE TOUT SOUPÇON
        VIVE SOUMANA SAKO
        VIVE UN MALI POUR TOUS DES CHANCES ÉGALES POUR CHACUN

Comments are closed.