Le Premier ministre Modibo KEITA rend visite à l’opposition

6
  • Madani Traoré, Sg de l'Urd
    Madani Traoré, Sg de l’Urd

    Entretenir un dialogue fécond avec toutes les composantes de la nation.

« l’accompagnement de l’opposition » dans le but de- Restaurer la confiance et lui permettre de mettre en œuvre sa vision de la mission du gouvernement qui est d’assurer la protection des citoyens, améliorer la condition de vie des populations en assurant le progrès économique, établir la justice sociale et l’équité.

Les partis politiques de l’opposition ont salué cette « marque de considération » et d’esprit républicain avant d’attirer l’attention du premier ministre sur la gravité de la situation de crise que traverse le pays du fait de sa partition de fait, l’insécurité grandissante dans le pays, l’érosion de la crédibilité extérieure du pays et une crise de confiance à l’intérieur.

Les leaders de l’opposition ont aussi exprimé leur doute sur la réelle perception de cette crise multiforme et multidimensionnelle par le pouvoir actuel.

En plus de ces observations l’opposition à attiré l’attention du premier ministre sur certaines de ses préoccupations à savoir :

  • La création d’un cadre de débat national franc à même de favoriser les conditions d’une mobilisation nationale pour la paix et la réconciliation en vue de l’élaboration d’un accord acceptable par tous ;

 

  • Une administration républicaine par sa dépolitisation en respectant la dignité des agents de l’Etat dont les carrières ne seront plus tributaires de leur coloration politique ;

 

  •  La création d’un espace de débat politique et l’accès des partis politiques aux médias publics ;

 

  • La finalisation du statut de l’opposition ;

 

  • L’exigence des devoirs de la majorité dans un espace républicain.

 

Il est important de souligner à cette rencontre la présence des présidents des partis de l’opposition parlementaire et extraparlementaire.

 

Pour les partis de l’opposition AFP, FARE An Ka WULI, FCD, PARENA, PDES, PIDS, PRVM Fasoko, PS Yeelen Coura, PSP, URD.

 

Bamako le 10 décembre 2015

Le secrétaire général de l’URD

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. Cela n’est pas une surprise, mais qu’il essaie de contourner les pièges du système. Que dieu bénisse le Mali et les Maliens.

  2. 😆 😆 😆 , Bougobalini mais toi aussi; est ce que l’oppsition meme existe au Mali? Le nouveau PM a sniffe la moustarde en poudre de lqadji kabakoh depuis bien longtemps. Esperons seulement le bateau qui tangue deja ne va pas disparaitre sous le Niger precipitamant avec le retour des memes vieux voraces requins, crocodiles, loups, vautours et vampires de la Republique depuis plus de 60ans. Si c’est cela que le president appelle faire autrement et que les choses ne seront plus pareil alors, mettons a chercher refuges quelque part meme a Kidal s’il le faut. 😉 :mrgreen: .

    • Oui 1FILSDUMALIBA il existe bien une opposition au Mali, et ca m’etonne que tu ne la vois pas.
      Que reproches-tu a ceux qui sont presents aujourd’hui et qui font de leur mieux pour faire contre poids (avec moins de 25 deputes a l’assemblee nationale sur 147 s’il te plait) au pouvoir ridicule et moribond de JO-BRIN-LA-MADELEINE?

  3. Petit geste mais tres symbolique qui va etre salutaire au P.M a l’avenir. On dit chez nous “KORO KOUN YE GNEMADJOYE” en d’autres mots “L’AINESSE EST SYNONYME DE SAGESSE”. Bonne chance au nouveau premier ministre et j’espere que la moutarde de MANDE ZONKEBA ne va pas lui monter au nez. 😉

    • Tres beau geste et une premiere au Mali.
      Pour bien diriger, il est sage d’ecouter les autres.
      Que le Mali soit le GAGNANT.

Comments are closed.