Le président de la CODEM au siège du Mouvement Dioncounda Traoré pour le développement du Mali : “Notre parti soutient Dioncounda les yeux fermés”

0

Le  jeudi 6 décembre une forte délégation du parti de la Convergence pour le développement du Mali (CODEM), conduite par son président l’honorable Housseyni Amion Guindo a été reçue au siège du Mouvement Dioncounda Traoré pour le développement du Mali. C’était à l’immeuble Koné au Badialan I en commune III du district de Bamako.

Poulo

Cette visite de prise de contact  à en croire le président du Mouvement Dioncounda Traoré pour le développement du Mali (MDTDM), Moussa Koné s’explique par le fait   que la CODEM et le MDTDM ont plusieurs points de convergence notamment sur une  transition apaisée et le soutien au président de la République par intérim le Pr Dioncounda Traoré.

Nous avons tous en commun une logique d’appui, d’accompagnement du président de la transition. Nous osons espérer que cette visite sera le socle d’une nouvelle vision dans le renforcement des liens entre les jeunes des partis politiques partageant les mêmes valeures citoyennes ” a  souligné M Koné.

De son côté, le député élu de Sikasso,  a remercié les membres du MDTDM pour l’accueil chaleureux qui  a été réservé  à lui et à sa délégation. Il a ensuite rappelé le soutien indéfectible du parti de la quenouille au président par intérim   et à tous les organes de la transition.

S’agissant des concertations nationales, le président de la CODEM s’est exprimé en ces termes : “Nous sommes pour les concertations nationales, mais pas une concertation nationale qui va remettre en cause les organes de la transition. Aussi notre parti soutient   Dioncounda Traoré les yeux fermés” a-t-il précisé.

C’est dans ce cadre qu’il a informé le président Moussa Koné de l’organisation prochaine d’un rassemblement de toutes forces les vives    de la nation dans un stade de la capitale pour solliciter le soutien de l’ONU dans la résolution de la crise malienne.

Au cours  des échanges qui ont duré environ deux heures les deux parties ont convenu de la mise en place d’une commission de six personnes. Soit trois de chaque camp afin de définir leur modalité de collaboration.

Il faut souligner également que lors de l’atelier de validation des statuts et règlement intérieur du Mouvement Dioncounda au Centre International de conférence de Bamako, la CODEM faisait partie des formations politiques invitées pour l’ouverture des travaux.

       Kassoum THERA

 

 

PARTAGER