Le président des jeunes de l’ Urd à Kolokani : «Notre seul souci est de faire élire Soumaïla dès le 1er tour de la présidentielle »

0
0

Lors de son congrès de février, le nouveau bureau a pris un certain nombre d’engagements, parmi lesquels le recensement des problèmes des 55 sections jeunes du parti sur l’ensemble du territoire et le paiement de la caution du candidat du parti. Pour honorer cet engagement, après plusieurs sections visitées, celle de Kolokani, chez les beaux-parents du candidat Soumaïla Cissé, était à l’honneur, samedi 25 février 2012.

 

Accueillie en fanfare à l’entrée de la ville, la délégation a rendu une visite de courtoisie aux autorités coutumières, religieuses et administratives avant de s’installer dansla Maisondes jeunes de Kolokani pleine à craquer.

A l’entame, le représentant du secrétaire général de la section Urd de Kolokani, Moussa Traoré, a exprimé sa fierté pour la combativité des jeunes, avant de les encourager à persévérer dans cette dynamique. Il ajoutera que, malgré les cérémonies d’inauguration d’écoles à travers la ville et ses environs,la Maisondes jeunes de Kolokani a été prise d’assaut par les militants.

Quant à la présidente des femmes,  Mme Traoré Aminata Doumbia, elle a réaffirmé l’engagement et la disponibilité des femmes aux côtés des jeunes pour assurer la victoire de Soumaïla.

Pour sa part, Mamadou Rafael Diarra, avant d’affirmer que sa section ne souffre d’aucun problème majeur, a souligné la bonne santé de l’Urd à Kolokani. «Notre seul souci est de faire élire Soumaïla dès le 1er tour de la présidentielle. Nous nous servons de toutes nos armes pour réaliser cet objectif. Avec l’engagement et l’ouverture de notre Bureau national, je suis convaincu que nous assisterons à la passation de témoin entre ATT et Soumaïla, le 8 juin prochain» a-t-il déclaré. Pour prouver cette détermination, il a remis 650.000FCFA au président Diallo, en guise de contribution au paiement de la caution du candidat.

Les jeunes des différentes sous-sections de Kolokani ont évoqué plusieurs problèmes. Il s’agit d’abord du redressement de l’école. Cela à travers la promotion d’une école performante, qui correspond aux réalités du cercle. Ensuite, l’encouragement et la favorisation de l’émergence des jeunes aux postes de responsabilités. D’autres ont souligné des problèmes de moyens de déplacement et de communication. Lassana Traoré de Tioribougou, quant à lui, a été on ne peut plus clair: «Chez nous, il n’y a plus d’autres bords politiques. Toute ma commune ne jure que par Soumaïla. Vous avez constaté, lors de votre passage, le soutien du PCR à notre candidat».

Le président des jeunes, Dr Madou Diallo, a rappelé les raisons de cette visite que nous avons évoquée plus haut.  « A Kolokani, je me sens chez moi, nous sommes tous de Kolokani. Car notre chère Maman, Astan Traoré et Soumaïla Cissé sont tous de cette ville », a-t-il réclamé. Il ajoutera que tout le Mali a les yeux rivés sur les résultats de Kolokani. Alors, soutiendra-t-il, pour avoir des résultats honorifiques, il faut une mobilisation totale et que la jeunesse ait de bons rapports avec les autres partis. D’ores et déjà, il s’est réjoui du travail abattu par la jeunesse du «Bélédougou » sur le terrain. Pour lui, Soumaïla est une chance inestimable pour le Mali en général et pour l’Urd en particulier. «Nous avons voulu montrer que nous sommes une jeunesse engagée et responsable à travers le paiement de la caution de Soumaïla. Il n’a pas oublié de signifier aux jeunes que le paiement de la caution du candidat, par eux, est très symbolique. C’est un signe d’engagement.

Pour convaincre davantage l’assistance, il a laissé entendre que parmi les candidats déclarés, Soumaïla est le mieux placé pour répondre aux aspirations des populations de Kolokani.  En outre, il a rassuré la jeunesse de Kolokani qu’une fois Soumaïla au pouvoir, tous les problèmes évoqués seront de mauvais souvenir.

Parlant de la rébellion au  septentrion du pays, il dira que notre pays est indivisible. «La preuve est que la section de Kidal vient de donner 300.000FCFA pour payer la caution de Soumi. C’est seulement un groupuscule d’apatrides qui veut semer le désordre» a-t-il précisé. Une occasion de plus pour lui d’inviter ses camarades à ne pas faire l’amalgame entre les  rebelles Touaregs et ceux qui vivent en harmonie avec nous.

Oumar KONATE

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.