Le président du parti Ramat, Abdoulaye Macko: « Nous interpellons nos dirigeants à sauver la patrie en danger… »

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Les travaux du Conseil national du parti Rassemblement pour le travail RA.MAT suivis de son 3éme Congrès se sont tenus du 14, 15 au 16 décembre, au Palais de la culture. C’était en présence d’un monde fou, majoritairement composé des ressortissants des régions du nord.

A l’entame des travaux, le président du parti RAMAT a rendu un vibrant hommage aux militants disparus et aux victimes de la rébellion.

Selon lui, il faut un travail de clarification et de transparence pour comprendre l’effondrement actuel du Mali. A ses dires, cette responsabilité  dépend de tout le monde, des hommes politiques, des administrateurs, des opérateurs économiques… Pour cela, tout le monde doit conjuguer leurs efforts afin de relever les défis de l’heure.

Il a appelé les dirigeants à mettre tout en œuvre pour sauver la patrie en danger, la libérer du joug des bandits armés et la mettre en marche. Pour ce faire, dit-il, ils doivent nous proposer un projet collectif et un calendrier crédible.

A en croire le président, aujourd’hui, la question n’est pas de savoir qui va nous aider non lors du vote d’une résolution aux Nations Unies, mais plutôt de se rassembler pour réunir nos forces afin de reconquérir les territoires occupés. Pour lui, que ce soit par la voie du dialogue ou par l’intervention militaire, tout le monde doit s’y engager. Selon lui, rien ne sera plus comme par le passé, au sud comme au nord du pays. Abdoulaye Macko pense que la politique est une opportunité pour agir, pour bâtir, pour réaliser. Nous n’avons pas consacré notre vie à la politique pour détruire, pour dénigrer, pour dilapider. L’objectif de leur parti, a toujours été de voir se réaliser la société de nos rêves sur cette terre africaine du Mali. « Tant qu’il y a des hommes et des femmes qui croient à son idéal et à son programme, le parti des pauvres, des exclus, des sans voix, des laisser pour compte, ira de l’avant « , a déclaré M. Macko. Leur parti se propose de bâtir une société démocratique, libre, juste, de paix et prospère.

Le RAHMA ambitionne de réaliser une économie libérale à visage humain dans un état de droit afin de bâtir une société de développement qui prend en compte à la fois tout ce qui est positif dans nos coutumes, nos mœurs, nos religions et la spécificité de l’homme malien. Aussi, le parti rahma vise à soulager les préoccupations majeures du peuple malien, à savoir se nourrir, se vêtir, se soigner, s’instruire, se loger et assurer sa  sécurité.

Les partis amis, à savoir l’ADEMA-PASJ, la CODEM, l’URD…ont témoigné leur soutien aux idéaux du parti. Avant de dire qu’ils sont disposés à travailler pour que le Mali recouvre son intégrité territoriale.

                                   F C

 
SOURCE:  du   18 déc 2012.