Le Président du BARICA lors de la signature du protocole d’alliance avec l’URD : «Soumaïla Cissé est le candidat le plus intelligent»

0
0

«Soumaïla Cissé est le candidat le plus intelligent. Il a fait ses preuves à la présidence de la Commission de l’UEMOA. C’est lui qui peut permettre au Mali de se développer. L’URD est un partenaire moral, reconnaissant, qui ne trahit pas ses engagements». C’est ce qu’a déclaré le président du Bloc des alternatives pour le renouveau, l’intégration et la coopération africaine (BARICA), Ahmed  Traoré, au cours de la signature du protocole d’alliance avec l’Union pour la république et la démocratie (URD).

 Outre le BARICA, le Parti des jeunes démocrates (PJD) et le Parti pour le renouveau démocratique et du travail (PRDT) ont également signé des alliances avec le parti de la poignée de mains, le 2 janvier 2012 au Grand Hôtel de Bamako . Par ces accords, ils s’engagent à soutenir le candidat de l’URD, Soumaïla Cissé, lors de l’élection présidentielle prochaine. Les 4 partis s’engagent également à faire chemin ensemble jusqu’aux législatives.

Tour à tour, le président de l’URD Younnoussi Touré, celui du BARICA et le Secrétaire général du PJD, Bourama Doumbia, ont paraphé le protocole qui les lie jusqu’à la fin du processus électoral de 2012. Cette cérémonie a regroupé, outre les présidents de ces partis, d’autres responsables venus pour être témoins de cet acte combien important pour le parti de la poignée de mains. En effet, les élections de 2012 s’annoncent comme étant les plus ouvertes depuis l’avènement de la démocratie dans notre pays et aucun parti ou candidat ne pourra remporter seul la compétition électorale sans alliances avec d’autres formations politiques.

Après la FCD de Djibril Tangara et la COREAM, l’URD vient donc de bénéficier du soutien de trois autres formations politiques, qui s’engagent avec elle à faire élire Soumaïla Cissé comme président de la République du Mali en 2012. Avant d’apposer leurs signatures sur le document, les responsables de ces partis ont expliqué les raisons de leur choix.

Au PRDT, on dit avoir beaucoup de points communs avec le parti fondé par Soumaïla Cissé après son départ de l’ADEMA lors de la présidentielle de 2002. Selon son Président, il partage également la vision de l’URD, sans oublier le fait que tous les deux ont membres du Groupe des 45, qui milite pour des élections apaisées,  transparentes et crédibles en 2012. Le PRDT s’engage aux côtés de l’URD pour faire élire son candidat à la présidentielle de 2012 et obtenir la majorité absolue aux législatives, pour permettre à Soumaïla Cissé de gouverner tranquillement. Le PRDT, implanté un peu partout sur le territoire national, compte engager toutes ses structures à œuvrer pour la victoire de Soumi Champion.

Au PJD, le Secrétaire général a indiqué que l’URD était un parti qui encourageait la promotion des jeunes. Il déclare avoir conclu ce protocole d’alliance sur la base d’objectifs communs. De ce fait, en cas de victoire de Soumaïla Cissé en 2012, les deux partis s’engagent, entre autres, à résoudre le problème de l’école malienne, à promouvoir l’emploi des jeunes et à rendre le Mali autosuffisant sur le plan alimentaire.

Younoussi Touré a tenu à rassurer ses désormais alliés: «l’URD est l’allié le plus sûr. Elle sera fidèle à toutes les conventions qu’elle signera avec toutes les formations politiques, groupements ou associations qui décideraient à aller avec elle. Depuis sa création, l’URD a décidé d’être une formation qui fédère.» Le président de l’URD est convaincu qu’il ne faut pas s’allier avec n’importe qui, seulement «avec ceux qui ont le souci du développement de notre pays. Si l’on ne fait rien, notre pays risque de devenir le dernier. On ne parlera plus de nous, alors que nous avons eu des hommes vaillants au Mali», a-t-il dit.

Youssouf Diallo  

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.