Le président du parti FAMA à la conférence de section du RPM à Ségou : “ATT a été trahi et poignardé dans le dos par certains de ses proches”

0
9

La conférence de section RPM de Ségou, qui s’est tenue ce week-end, a pris fin hier dimanche dans la capitale des Balazans. Après deux jours de travaux regroupant des délégués venus de toutes les sections RPM de la région de Ségou, la cérémonie de clôture de ladite conférence a été rehaussée par la présence du président du parti, Ibrahim Boubacar Kéïta, honoré d’un accueil populaire.

 

Dans la salle de cinéma Tientiguiba Danté pleine à craquer, il y avait, hormis des militants du parti, beaucoup de sympathisants d’IBK au nombre desquels une forte colonie des responsables régionaux du Haut Conseil Islamique. Egalement aux côtés du président du RPM, les responsables des partis signataires de l’appel à la candidature d’IBK dont le premier responsable du parti FAMA (Front africain pour la mobilisation et l’action), Amadou Soulalé. Ce dernier, dans son allocution, a indiqué qu’ "IBK est l’homme qu’il faut pour mieux gérer l’héritage politique du président Amadou Toumani Touré, parce qu’il est patriote et intégré comme ATT". Le président du parti FAMA ne s’est pas limité à cette prise de position, il a également déclaré, en substance, que "le président ATT a été trahi et poignardé dans le dos par certains de ses proches qui ont, de façon mal intentionnée, greffé des projets fictifs à la loi d’orientation agricole dans le but d’extorquer des sous à l’Etat.  Aujourd’hui, ces auteurs sont en train de battre campagne avec ces sous pour un des leurs, en vue de la présidentielle d’avril 2012". Face à ces propos, des individus dans la salle n’ont pas hésité à faire allusion à l’opération Initiative Riz de l’ancien Premier ministre Modibo Sidibé. Ils ont scandé : "Nous avons compris le message : il s’agit de l’Initiative Riz". Comme pour donner raison à la salle, le président du parti FAMA a continué : "Sinon comment comprendre qu’avec un projet aussi bien conçu comme la loi d’orientation agricole, le Mali n’arrive pas à assurer une véritable sécurité alimentaire". En conclusion, Amadou Soulalé a martelé que dans cette affaire de la loi d’orientation agricole son "frère ATT" a été trahi et poignardé dans le dos par certains de ses proches". 

A noter également que des représentants des partis politiques tels le CNID, le MIRIA, l’UM RDA et le PSP ont, tour à tour, pris la parole pour égrener les mérites d’IBK, aux côtés des leaders d’associations et de clubs de soutien au président du RPM. Ce dernier, visiblement ému (il a même écrasé quelques larmes) a remercié du fond de son cœurs le beau monde qui s’est mobilisé afin de lui réserver un accueil triomphal. Dans une brève intervention, émotion oblige, IBK a soutenu qu’ "avec la bénédiction de Dieu, le Mali ne connaitra pas une guerre fratricide". Allusion faite à la préoccupante situation d’insécurité dans la partie nord de notre pays.

 

                                      (A suivre)

 

Alassane DIARRA

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.