Le Rassemblement pour les Actions Concrètes (RAC) poursuit son implantation : Le bureau de Sikasso installé samedi dans une ferveur totale

0
0

C’est dans une ferveur totale que la ville de Sikasso a abrité, le samedi 17 décembre 2011, le lancement des activités du Rassemblement pour les Actions Concrètes (RAC) par le président national Racine Thiam. Un bureau de 31 membres, conduit par Moussa Gilbert Coulibaly, a été mis en place.

Le landernau associatif s’enrichit dans la capitale du Kénédougou (Sikasso) d’un nouveau mouvement. Il s’agit du Rassemblement pour les Actions Concrètes (RAC) présidé Racine Thiam, un jeune patriote, bâtisseur, un rassembleur et un combattant.

Lancé le 23 juillet dernier au Cinéma Babemba, le  slogan de ce mouvement de jeunes est : "Ecouter les citoyens, agir avec eux et pour eux". Le Rassemblement pour les Actions Concrètes (RAC) est un mouvement initié par des jeunes cadres, chefs d’entreprises, opérateurs économiques, fonctionnaires, banquiers…. Bref, un rassemblement de toutes les couches socioprofessionnelles. Il s’agit d’hommes et de femmes de conviction et d’actions dont le souci primordial est le devenir du Mali et la bonne gouvernance

"Le RAC vient à vous, non pas que le RAC soit un invité à Sikasso,  encore moins un invité surprise ou que le RAC vous soit étranger, mais bien parce que le RAC est une évidence, une évidence qui réside en chacun de nous", selon Dr. Mamadou Hamidou Diallo, 1er Vice-président du RAC, lors de son discours à la faveur de la rentrée politique du RAC, tenue à Sikasso le samedi 17 décembre 2011.

Pour les responsables du RAC, le moment est venu d’apporter des solutions concrètes pour devenir meilleur pour la jeunesse malienne. Une rupture tant dans la démarche que dans la conception de la vision du RAC qui doit être un espace de tentative de résolution exclusive des problèmes des jeunes.

"Le Rassemblement pour les Actions Concrètes, au-delà du descriptif statutaire que nous en faisons, est avant tout une conviction. Conviction d’un Mali nouveau porté sur des fonts baptismaux ayant pour pilier central les Jeunes", a-t-il souligné.

Le RAC, qui entend faire de l’éveil des consciences de la jeunesse sa priorité se positionne comme étant l’interlocuteur privilégié de la jeunesse malienne.

"S’engager activement dans la vie de la cité, ce n’est plus gonfler le nombre de participants à tel ou tel meeting, ce n’est plus être juste sympathisant de tel ou tel parti politique, ce n’est pas non plus porter tel ou tel tee-shirt à l’effigie de tel ou tel candidat à la magistrature suprême", a t-il fait remarquer.

Au RAC, l’heure est aux actions concrètes : "S’engager, c’est aller au-delà de tout ceci. C’est, d’abord avoir ses propres convictions, c’est, ensuite, connaître, mûrir et partager les idéaux d’un programme de gouvernement et c’est, enfin, de ne se donner aucune limite pour sa réalisation et le développement du Mali", a insisté Dr. Mamadou Hamidou Diallo. Quant au nouveau président du bureau de Sikasso, Moussa Gilbert Coulibaly, il s’est réjoui du choix porté sur sa modeste personne et s’est engagé à porter plus haut le flambeau du RAC dans la région de Sikasso.

Une visite de courtoisie aux notabilités de Sikasso et aux familles royales fondatrices a été effectuée en marge du lancement. 

 

 

 Alou B HAIDARA


NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.