Temps Forts >
Ber : le camp de la MINUSMA attaqué

Ber : le camp de la MINUSMA attaqué

La MINUSMA lance une enquête sur des violations graves des droits de l’Homme à Tin-Hamma

La MINUSMA lance une enquête sur des violations graves des droits de l’Homme à Tin-Hamma ... (14)

Communiqué du gouvernement suite à l’attaque du village Tin-Hamma

Communiqué du gouvernement suite à l’attaque du village Tin-Hamma ... (8)

Suite à  l’attaque de Tin Hama par la CMA : L’armée malienne arrête un humanitaire avec des matériels de guerre

Suite à l’attaque de Tin Hama par la CMA : L’armée malienne arrête un humanitaire avec des matériels ... (18)

il y a 3 années
 L'Indépendant

Le RDS, le Parti écologiste et le FDM-MNJ soutiennent la candidature de Soumaïla Cissé

Decrease Font Size Increase Font Size Taille Police Imprimer

Une cérémonie de signature d’alliance politique à but électoral, entre l’Union pour la République et la démocratie (URD) et trois formations politiques, s’est déroulée hier, jeudi 8 mars au Grand Hôtel.

Mr Younoussi Touré (URD)

Cette alliance a été signée par le Pr Younouss Hamèye Dicko au nom du Rassemblement pour le Développement et la Solidarité (RDS, comme nous l’annoncions dans une de nos récentes parutions),  par l’ancienne ministre Mme Bintou Diallo au nom du Parti écologiste du Mali et par le président du Front pour le Développement du Mali-Mali Nièta Jèkulu (FDM-MNJ) de feu Dr Harouna Sissoko.  Ces partis rejoignent ainsi la coalition politique de soutien à la candidature de Soumaïla Cissé, composée de la FCD de Djibril Tangara et d’autres partis, associations et clubs de soutien.

La cérémonie était présidée par le président de l’URD, l’honorable Younoussi Touré en présence des premiers responsables de ces partis et de plusieurs cadres politiques du parti de la poignée de main et alliés. Les uns et les autres ont salué la dynamique de rassemblement autour de la candidature de Soumaïla Cissé. Nous y reviendrons.                                                                                           

  Bruno Djito SEGBEDJI

L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.

3 Réactions à Le RDS, le Parti écologiste et le FDM-MNJ soutiennent la candidature de Soumaïla Cissé

  1. Jeunesse 2012
    90 commentaires
    10 mar 2012 à 18:31

    Le peuple veut zorro et la Providence est là pour le mettre au pouvoir.Dieu soit loué.

  2. 26mars
    36 commentaires
    9 mar 2012 à 22:09

    Hello IBK Bagbo,le mali n’a pas besoin d’un Bourgeois,ok.Voici les 5 ans de IBK Bagbo:deux annees blanche et 3 annees facultatives,vraiment IBK Bagbo ton bilan est tres riche?IBK Bagbo veut il? qu’on appelle Moussa Mara de la commune 4?Mali veut progresser,c’est pour cette raison que le peuple malien est avec soumaila Cisse sans faute pour etre le president du Mali,et inchallah il lui portera au pouvoir cette annee. Vive Soumaila Cisse president du Mali.

  3. DOUDOUBA
    1743 commentaires
    9 mar 2012 à 12:57

    Mes chers compatriotes,
    Ce programme économique, dont je vous présenterai le détail dans les prochaines semaines, permettra de créer 350 000 emplois en 5 ans, dont plus de 80% dans le secteur privé.
    Les réformes structurelles devront permettre une croissance supérieure à 7% à partir de 2013.
    Je m’y engage aujourd’hui: je serai le Président de la croissance et de l’emploi.
    Mes chers compatriotes,
    Pour que ces efforts soient viables, il faut redresser l’Etat.
    Car quand l’Etat est faible, ce sont les pauvres qui paient.
    Quand l’Etat est faible, l’injustice règne, la corruption et les trafics gangrènent la société.
    Quand l’Etat est faible, c’est l’anarchie qui s’installe dans la gestion des terrains et de la terre.
    Quand l’Etat est faible, l’école ne peut plus former nos jeunes, notre avenir.
    Voilà pourquoi je veux restaurer l’autorité de l’Etat.
    Etre Président crée avant tout des responsabilités et des devoirs.
    L’exemple doit venir d’en haut. La bonne gouvernance passe par la fin de l’impunité.
    Je refuse le pillage des ressources de l’Etat, vos ressources.
    Je veux que la justice soit à nouveau respectée. Les solutions existent: un système judiciaire placé sous la seule autorité de la loi, et non plus de l’argent.
    Je m’y engage aujourd’hui: je serai le Président d’un Etat respecté, responsable et protecteur.