Le trésorier de la sous-section ADEMA de Faladiè, Moustapha Fomba réagit aux démissions enregistrées dans son camp : “Malgré le départ de certains militants, la sous-section se porte toujours bien”

0
Moustapha Fomba
Moustapha Fomba

En réaction, le trésorier de la sous-section Adema de Faladiè non moins maire délégué de Faladiè Banankabougou, élu sur la liste Adema depuis 2004 à nos jours, a précisé que c’est une dizaine de personnes du comité de Faladiè Sogoro dont deux figurent dans la sous-section qui sont partis avec l’ancien vice-président de l’Adema, Iba N’Diaye à l’URD. Et ce, alors que cette sous-section est composée de 41 membres. A cela s’ajoutent les bureaux des femmes et des jeunes. A l’en croire, le comité de Faladiè Sogoro est composé de 33 membres. Donc, les 10 partants ne représentent même pas la moitié des membres composant la structure.

Moustapha Fomba a souligné que les militants qui ont quitté leur rang pour rejoindre le parti de la poignée de mains sont liés par d’autres intérêts que la politique. Ce sont des individus qui gèrent le Centre de santé communautaire de Faladiè (ASACOFA) réalisé par Iba N’Diaye lorsqu’il était maire du district de Bamako, a laissé entendre l’orateur. Selon l’édile, malgré cette situation, la sous-section Adema de Faladiè demeure et se porte bien. En cette phase de remembrement des instances, a-t-il souligné, tous les partants ont immédiatement été remplacés. Il a ainsi appelé les militants et sympathisants du parti de l’abeille à rester vigilants et mobilisés afin d’affronter les échéances électorales municipales prochaines.                                         

  Falé  COULIBALY

PARTAGER