Le leadership du président IBK en déclin

92
1110

Du point de vue constitutionnel, la visite de Moussa Mara à Kidal ne pouvait se faire sans l’aval du chef de l’Etat, chef suprême des armées. Il est donc  impensable que l’ancien Premier ministre conduise l’attaque de Kidal sans en informer le président de la République.

A l’occasion,  on se souvient que le chef de l’Etat avait parlé de 1500 militaires qui allaient entrer à Kidal et qui n’en sortiraient pas. Donc, c’est une tache difficile à effacer et qui rend le rapport concernant Moussa Mara, difficile à accepter par l’opinion, malgré les observations accablantes contre l’ancien Premier ministre. De même sur la question de l’achat de l’avion présidentiel, l’ancien ministre de la Défense, Soumeylou Boubèye Maiga avait indiqué qu’à chaque étape de la procédure d’achat, le président IBK avait été informé. Ces dépenses ne sauraient effectivement se faire sans l’avis du président de la République. C’est donc à juste raison que lors de son séjour à Dakar, à l’occasion du sommet d la Cedeao, le président IBK a reconnu « qu’il y avait des problèmes au Mali. » C’est, aussi, à juste titre que l’affaire du retour de l’ancien président ATT, sans au préalable, avoir totalement liquidé son dossier qui est jugé vide par l’Assemblée nationale, parait anormale. De même, le jugement du général Amadou Haya Sanogo apparait comme une épine dans le pied du président IBK qui a bel et bien bénéficié de l’apport des voix militaires lors de l’élection présidentielle. C’est donc vrai qu’il y a des problèmes au Mali. C’est dans ce cadre qu’après avoir rappelé son attachement au respect de l’unité, de l’intégrité territoriale et de la souveraineté de l’Etat malien , la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao a exprimé sa vive préoccupation, face à la détérioration de la situation sécuritaire au Mali, marqué par la recrudescence des attaques terroristes qui ont visé les forces de défense et de sécurité du Mali, les forces des Nations Unies, la force française Barkhane et les populations civiles.

Cette situation, ajoute-t-elle, constitue une menace pour l’ensemble de la sous-région. Sans toutefois accabler le chef de l’Etat, qui a cette fois-ci, montré toute son humilité, la Conférence a  «  salué les efforts déployés par le Gouvernement du Mali, sous le leadership du Président Ibrahim Boubacar Keita, en vue de l’application intégrale et effective de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali. » Il faut, malgré tout, dire que ce leadership est fortement terni, puisque qu’il a obligé la Cedeao à taper du poing sur la table et hausser le ton pour que l’armée malienne soit déployée à Kidal.

B.D.

Ajouter un commentaire

92 Commentaires sur "Le leadership du président IBK en déclin"

avatar
3500
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshock???cooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsad!?ideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouthpintadehangman223love
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
famois<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 324</span>
famois 324

C’est à cause des ses problèmes que lui , IBK a été élu par la majorité des maliens dans l’espoir qu’il était l’homme de la situation pour y remédier . Est ce que IBK une fois au pouvoir se souvient il , qu’il y a des problèmes encore à résoudre ? Toute sa famille, ses proches , ses amis , ses camarades sont aujourd’hui à un poste stratégique au Mali , qu’est ce qui reste comme soucis encore ? Les griots ,et les opportunistes sont également là , à fêter son arrivée au pouvoir ( voyage de IBK c’est la fête , arrivée d’un voyage c’est également la fête , aller à Koulouba c’est la fête aussi) , seulement quand IL DORT on ne DOIT PAS LE DERANGER . Vrai ou Faux ?

1FILSDUMALIBA<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 7509</span>
1FILSDUMALIBA 7509

Merci la soeur Koumba Sacko,
Quand on est gueulard et se prend pour le nombril du monde , en particuler du Maliba, alors le Peuple se souviendra Toujours.
lol .

Koumba Sacko<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1592</span>
Koumba Sacko 1592
Nous disons et rappelons la vérité fait mal aux malhonnêtes et les met hors d’eux mais apaise et rend heureux les honnêtes 1)Nous disons rappelons et insistons l’adénome parathyroïdien provoque des troubles neuro-psychiariques de type confusion 1état de fatigue intense avec diminution des réflexes des troubles de la vue des troubles musculaires avec des fourmillements picotements douleurs des fractures spontanées etc Et tous ces symptômes sont nocifs pour la bonne gestion d’1état d’1pays confronté d’énormes problèmes *Nous disons et rappelons donc l’adénome parathyroïdien provoque 1modification totale des comportements et de la personnalité de la personne porteuse de la maladie 2)Nous disons rappelons et insistons nous sommes dans 1compétition mondiale économico politico-militaire religieuse où tous les coups sont permis sans aucun état d’âme et où n’il y a pas de place pour les perreux sybarites les faibles les naïfs les idiots les tarés les laxistes les complexés les pleurnichards les cupides et les sentimentaux *Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant 1amour profond pour leur Mali et aux fidèles Klebars doungourous de supporteurs et supportrices d’exiger que des médecins maliens (1endocrinologue 1neuropsychiatre 1écho doppler radiologue) non mutés fiers honnêtes vérifient urgemment si effectivement l’ablation de l’adénome parathyroïdien… Lire la suite »
MIMIE<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 185</span>
MIMIE 185

Le retour du l’ex président ATT est toutes les lèvres pourtant le président IBK n’a pas fait mention de cela.Je pense donc qu’il ne faut pas tirer des conclusions actives.L’ex président ATT fait l’objet d’une plainte de haute trahison de la haute cour justice.Le retour de ATT se ferra quand les charges contre lui seront abandonnées.

AMOCACHI<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 381</span>
AMOCACHI 381

Moussa Marra a clamé haut et fort ici qu’étant la premier ministre il n’avait aucunement besoins de l’aval de qui que ce soit pour se rendre à kidal.Il y est donc aller en toute responsabilité.Qu’il assume cette visite aux conséquences désastreuses.

TCHIKO<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 283</span>
TCHIKO 283

le jugement du général Amadou Haya Sanogo n’apparaît en aucun cas comme une épine dans le pied du président IBK malgré qu’il a bel et bien bénéficié de l’apport des voix militaires lors de l’élection présidentielle car ces militaires lui faisaient confiance afin qu’il vienne améliorer les conditions de vie et cela est fait. donc c’est à la justice de faire son travail.

ANNE WADOL<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 264</span>
ANNE WADOL 264

Le président IBK reste égale à lui même.L’opposition malienne aura tout fait pour déstabiliser l’homme,mais il demeure imperturbable.Le leadership du président IBK est au beau fixe.Il dirige comme le pays avec l’amour qu’il a toujours porté à notre pays.Les journalistes au solde de l’opposition peuvent donc dire ce qu’il veulent.

DELTACARRE<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 313</span>
DELTACARRE 313

Il faut dire que le leadership du président IBK n’est aucunement terni mais il faut dire que certaines personnes sont de mauvaise foi sinon les progrès du président IBK sont salués de part et d’autre mais c’est au Mali ici que nous ne connaissons pas la valeur du président IBK.

Politicien Démocrate<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 619</span>
Politicien Démocrate 619

Mara est le seul coupable de son histoire, L’histoire l’appelle à répondre de sa responsabilité. Certes si la visite avait été réussite Mara entrerait dans l’histoire dommage pour lui que soit le contraire, il devra faire face au jugement de l’Histoire.

Zole<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1709</span>
Zole 1709

Moussa Mara est le seul responsable de toute ces morts à Kidal lors de son voyage. Le président IBK n’était pas le responsable de la délégation qui l’accompagnait, ce n’est pas IBK n’est pas refuser de suivre les normes comme il se doit avant de se rendre à Kidal, la situation politique de la région de Kidal est différente de toute les régions du Mali.

wpDiscuz