Élection présidentielle du 29 avril 2012 : Soumaïla Cissé, le choix des oracles?

0
0

A propos de la présidentielle 2012, tout le monde s’accorde à dire qu’elle sera des plus ouvertes. Le président sortant n’est pas candidat à sa propre succession et parmi les participants à la course pour Koulouba, il y a de grosses pointures. Comme Soumaïla Cissé, alias Soumi, qui bénéficie, selon son entourage, des faveurs des oracles interrogés sur le portrait robot de celui qui sera le grand vainqueur de ces joutes électorales.

Dans l’entourage du candidat de l’URD à l’élection présidentielle, c’est désormais le grand soulagement. Le porte-drapeau du parti de la poignée des mains, dont on ne minimise pas pour autant les qualités intrinsèques en tant que technocrate chevronné, est bien le plus grand favori des oracles pour la présidentielle du 29 avril 2012.

Ici, on se réjouit, sans forcément le brandir à tout bout de champ, qu’un candidat aussi doté de tant d’atouts, soit également le grand bénéficiaire des “signes ” des oracles pour une compétition politique, si riche de son poids psychologique et émotionnel comme la présidentielle.

Au Mali, et un peu partout en Afrique, cela a de l’importance. Le jeu en vaut la chandelle. Voilà pourquoi on consulte les oracles pour se faire une idée sur la fortune d’un challenger quelconque. Pour la présidentielle 2012 au Mali, s’agissant des chances réelles de Soumi Champion, on affirme sans ambages que l’enfant de Niafunké jouit d’un préjugé favorable.

“Si le pouvoir vient d’en haut ou d’en bas, si le pouvoir vient du nord, du sud, d’ouest ou d’est, c’est écrit dans les signes que l’ex-président de la commission de l’Uemoa sera le grand gagnant de ce scrutin, déjà au cœur de toutes les convoitises “. Voilà le constat fait par les signes numérologiques du candidat de l’Urd sur lequel ni son parti, ni son entourage ne souhaitent  faire  de la spéculation politique.

On le sait, l’enfant de Niafunké dispose suffisamment d’atouts pour concurrencer n’importe quel concurrent dans la course pour Koulouba et cela, en raison de son expérience de technocrate, d’homme de dossier. Des qualités sur lesquelles personne, au Mali, sur le continent et ailleurs dans le monde, n’ose franchement polémiquer.

L’homme, en plus de ses longues années de gestion ministérielle dans son pays, vient d’ajouter une nouvelle dimension à son riche CV professionnel avec une carrière politique, doublée de solides relations au plan mondial.

Si en plus de tous ces atouts, l’homme dispose encore des faveurs des oracles, qui le propulsent vers la grande victoire politique en 2012, cela n’est pas négligeable dans la balance dans la mesure où la baraka, en pareille circonstance, est toujours une plus-value incontestable dans l’opinion des citoyens.

 Pour le cas de Soumi, on affirme que cette “étoile de la chance ” vient de loin. Ce sont en fait plusieurs signes conjugués qui le prédisposent ainsi à de telles responsabilités au sommet de l’Etat. De bonnes sources nous confirment, dans son entourage, que les oracles (certains ayant fait leur preuve dans d’autres pays voisins du Mali où les signes donnés ne se sont pas trompés sur le choix du grand vainqueur), ont livré leurs secrets à partir de nombreuses constatations liées à l’homme, à son parcours et même ses ambitions pour le pays. Dans les faits, on rapporte que si le contexte de la rareté des pluies, cause de la crise alimentaire, qui s’installera dans de nombreuses contrées de la sous-région, au-delà des frontières closes du Mali, est une menace réelle pour les nombreux pays concernés, il est donc tout aussi logique que l’homme de la situation soit celui que les oracles ont choisi. Et cet homme est bien le candidat de  l’URD avec lequel il faut compter pour ces joutes politiques qui porteront forcément ses marques.Ces signes ainsi scrutés à partir des faits et gestes de l’homme partent de son destin, tel qu’il a été vu par les oracles dont les pronostics ne ratent jamais. Cette assurance, des proches de Soumi tiennent de la sacralité des enseignements énoncés sur leur “champion“. Des enseignements sur lesquels, pour l’instant, on attache le plus grand secret. Seront-ils un jour dévoilés au plus grand nombre des Maliens ?Ces prédictions d’oracles et l’analyse de politologues seront-elles confirmées dans quatre petits mois par les urnes?

               Wait and see !

Bruno D SEGBEDJI

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.