Les femmes de l’URD dans la région de Mopti : La zone inondée, bastion incontesté du parti de la poignée de mains

0
1

Après le Seno, la mission du BEN femme URD, conduite par sa Secrétaire générale, Mme Coulibaly Koudedia Sidibé s’est rendue à Douentza et dans la zone inondée de la région (Djenné, Tenenkou et Youwarou). Ici, comme ailleurs, le chef de la délégation a, au nom de la présidente nationale du bureau des femmes URD, Mme Wadidjé Salimata Dagnoko, remis la somme de 100.000 FCFA à chaque section de femme et livré le message dont voici la teneur : "Soumaïla Cissé dit qu’il ne sera candidat que si vous le voulez, alors levez-vous et battez-vous. Nous et vos enfants constituent l’écrasante majorité de l’électorat. C’est pourquoi, nous sommes incontournables".

Douentza, les femmes ont montré leur engagement à soutenir le candidat du parti en sortant massivement pour accueillir la délégation nationale. Lors des échanges, la Secrétaire générale de la section des femmes URD de Douentza, Mme Madeleine Dolo a mis l’accent sur la force de l’URD dans le Cercle. Selon elle, le parti est présent dans les 15 Communes du Cercle et la section a participé, de façon assidue, malgré ses maigres moyens, aux travaux d’établissement des listes électorales.

Les jeunes et femmes tiennent régulièrement des réunions pour être à l’avant-garde des enjeux électoraux de 2012. Ce qui est source de vivacité du parti à Douentza. C’est donc requinquées que les braves femmes de l’URD, Mme Coulibaly Koudedia Sidibé, Mme Haïdara Kadiatou Bâ, Mme Mariam Ina Koïta, Mme Sow Salimata Coulibaly et Mme Sy Aïssata Bah, présidente de la section de Mopti, ont mis le cap sur Djenné où elles ont été accueillies dans l’allégresse par la présidente Mme Tata Soucko. Après les traditionnelles salutations, les femmes de Djenné se sont dites ravies et honorées par la visite d’une délégation de haut niveau du bureau national des femmes. "A Djenné, il n’y a pas de tergiversation autour de l’URD. Sur les 11 Conseillers de la Commune, 8 sont de l’URD" a déclaré Tata Soucko. Avant de terminer, la présidente a chaleureusement remercié le parrain Baba Diawara qui, selon elle, est d’une grande utilité pour le parti.

Prenant la parole, la Secrétaire générale du bureau national des femmes, Mme Coulibaly Koudedia Sidibé, a fait remarquer à ses camarades sœurs de Djenné que l’objet de la mission est de recenser les différents comités, sous-sections et sections. Mme Coulibaly a profité de l’occasion pour saluer les appuis multiformes du parrain Baba Diawara dans l’implantation du parti dans le Cercle. "Nous sommes venues dire aux femmes de s’entendre, de s’unir et de travailler car Soumaïla Cissé ne cherche le pouvoir que pour les femmes et leurs enfants" a conclu Koudedia Sidibé.

S’adressant aux membres de la délégation, le Secrétaire général de la section URD de Djenné a tenu des propos rassurants : "Nous sommes étroitement avec les femmes et les jeunes. Sur les 12 Communes du Cercle de Djenné, l’URD compte 73 Conseillers sur 168 dont 8 maires sur 12, 24 adjoints sur 36 dont 4 femmes, 1ç Conseillers de Cercle sur 25 dont 1 femme, le président du Conseil de Cercle et ses deux vice-présidents dont 1 femme. Ce qui fait de l’URD, de façon incontestable, la première force politique du Cercle".

La dernière étape de cette tournée a été le Cercle de Youwarou où, comme dans les autres localités, l’accueil s’est fait dans la pure tradition au rythme des chants et danses du terroir. Selon la présidente de la section, Mme Kinta Kaya Tomota, l’URD est la première force politique du Cercle. Cette information a été confirmée par  Abdoulaye Thiao, Secrétaire général de la section. En effet, selon lui, l’URD compte 41 Conseillers sur 95, 3 maires sur 7, un président de Conseil de Cercle et ses vice-présidents, trois élues et le président de l’association des municipalités du Cercle. Preuve du dynamisme de la section de Youwarou, son Secrétaire général a remis à la délégation la somme de 50.000 FCFA au titre des cotisations, premier du genre depuis le début de la tournée. Par ailleurs, tous les intervenants ont salué et remercié M. Samba Yattara, responsable URD de Tenekou dont la contribution est constante et déterminante dans l’implantation et l’animation du parti dans le Cercle.

Il faut retenir que cette première sortie des femmes du bureau national de l’URD dans la région de Mopti a été une véritable réussite. En effet, en six jours, les braves femmes, malgré leur âge, elles sont toutes des quinquagénaires, elles ont parcouru plus de 2.000 Km dont plus de la moitié sur des pistes rurales. En outre, elles ont embarqué deux fois sur des bacs pour traverser le fleuve Niger. Si la première traversée n’a duré que dix minutes, la seconde par contre, a duré une trentaine de minutes et nuitamment. Ce que beaucoup d’hommes refuseraient, à raison peut-être. Elles ont fait ce voyage difficile pour apporter la parole de la présidente nationale. Pour cela et pour bien d’autres, elles méritent amplement le surnom d’Amazones de l’URD.

Bruno  D SEGBEDJI

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.