Les jeunes URD de la région de Mopti rassurent

0
1

Depuis, lundi 9 janvier, une importante délégation du bureau national des jeunes de l’Union pour la République et la démocratie (URD) sillonne  la région de Mopti.Objectif : recenser les problèmes et les préoccupations des jeunes  des cercles de la région à savoir Bandiagara, Bankass, Djenné, Douentza, Koro, Teninkou et Youwarou, afin d’y trouver des solutions. Mais aussi, mobiliser les militants du parti   pour les prochaines élections.

Cette tournée des jeunes de l’URD à Mopti intervient après celle effectuée dans  la région de Kayes et de Koulikoro.

Conduite par Dr Madou Diallo, président du bureau national des jeunes de l’URD, la délégation est  composée de Timothé Totégue Daou, 1er  vice président, Mamadou N Maïga, 3ème  vice président, Moussa Sey Diallo, 5ème  vice président, Abdramane Diarra, secrétaire général et Mme Habibatou Traoré, secrétaire adjointe de la promotion des jeunes. S’y ajoute le représentant de la jeunesse de la section de Mopti.

La tournée a commencé par le cercle de Bankass.  Les militants et responsables du parti de la poignée de main du cercle de Bankass, le matin bonne heure dans le froid, pour réserver un accueil très chaleureux à Dr Madou Diallo et sa délégation.   La délégation a d’abord rendu visite aux autorités administratives, religieuses et traditionnelles avant de se rendre au Conseil de cercle pour la conférence de section.   Occasion pour Dr Diallo de lancer un appel aux jeunes d’élire Soumaïla Cissé le 29 avril prochain comme président de la République du Mali.    

Les jeunes à leur tour, ont évoqué leurs préoccupations. Elles ont pour nom : chômage et pauvreté. Mais aussi, manque de moyens de déplacement et de communication pour rester en contact avec leur base.

Aliou Guindo, vice président des jeunes URD de Bankass   rassure  que les jeunes de Bankass ont déjà entrepris des actions de sensibilisation auprès des militants pour leur expliquer les programmes,  la vision  de l’URD pour le Mali.

  L’étape de Koro et Bandiagara

Le cercle de Koro a donné à la délégation l’impression d’une localité totalement acquise à la cause de l’URD et de son candidat. Ce sont des milliers de militants qui sont sortis  pour prouver leur adhésion à l’URD. Une visite de courtoisie a été rendue  à l’imam, le pasteur, le chef du village et le préfet de koro.

A koro c’est la même assurance. Car pour le président de cette section de cette localité, les militants de Koro n’attendent que le jour-J pour élire Soumaïla Cissé.  A Koro, la délégation a assisté à  une adhésion massive des jeunes d’autres partis à l’URD. « Nous adhérons à l’URD parce que nous croyons en Soumaïla Cissé. Nous sommes conscients que l’URD est un parti d’avenir pour les jeunes. Nous resterons mobilisés et déterminés jusqu’à l’élection de Soumaïla Cissé à la magistrature suprême de l’Etat », déclare un adhérant.

 Rappelons que l’étape du cercle de Bandiagara a connu la même mobilisation le même enthousiasme des militants de l’URD.  De Bankass, à Koro en passant par Douentza, Teninkou, Bandiagara et Mopti, le président des jeunes a insisté sur le retrait des cartes d’électeurs par les militants afin de pouvoir voter le 29 avril prochain.

Abou Berthé

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.