Les PUR choisissent Housseini Amion Guindo dit poulo de la CODEM candidat à la présidentielle 2012 : Moussa Mara et ses amis boudent

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Lors de la procédure du choix final du candidat unique des Partis Unis pour la République (PUR) en présence de 14 présidents de partis membres, le lundi 12 septembre au siège du regroupement, le président de la CODEM, l’honorable Housséinou Amion Guindo a été unanimement désigné. 

       Son jeune concurrent, le président de YELEMA et non moins maire de la commune IV du district de Bamako, Moussa Mara, a claqué la porte.

Selon nos informations, il aurait protesté contre la tendance qui se dégageait depuis le samedi en faveur du leader du parti de la quenouille. Il aurait alors déposé, avant de partir,  devant la Commission chargée de l’examen des dossiers de candidature, présidée par Dr Abdoulaye Amadou Sy de MPLUS-RAMATA, un dossier judiciaire de vente de terrain dans lequel Poulo serait cité comme témoin…

Toute chose qui a fait sourire plusieurs chefs de partis présents qui l’ont, en vain, prié  de rester jusqu’à la fin de la rencontre. Joint au téléphone dans la soirée du lundi, le président de la Commission, Dr Abdoulaye Amadou Sy  et le Rapporteur, Jean Dembélé du PDM (que nous avons rencontré hier) ont confirmé que c’est le président de la CODEM qui a été choisi. Mais, toutes nos tentatives pour joindre le maire de la Commune IV sont restées infructueuses. Son Conseiller en communication et Secrétaire politique du parti YELEMA,  Amadou Aya, a contesté au téléphone le processus de désignation du candidat des PUR, arguant que le choix n’est pas encore fait. La question se pose alors de savoir si le fils de Joseph Mara va aussi claquer la porte des PUR pour faire cavalier seul.

Aux dernières nouvelles, les deux hommes, Poulo et Mara, devraient se rencontrer en tête à tête, dans la soirée d’hier dans un hôtel de la place pour échanger.

Comme on le voit, YELEMA frôle la rupture d’avec les PUR. Après le retrait de l’UDM et de la COPP de Me Mamadou Gakou, les PUR tanguent. Pour le moment, Moussa Mara et ses amis boudent et sont probablement en train de réfléchir à la stratégie à adopter.      

 Bruno D SEGBEDJI

 

 
SOURCE:  du   14 sept 2011.