Les responsables de l’URD réagissent aux propos du ministre Choguel K. Maïga : “Ce n’est pas au gouvernement de définir le contenu de nos prises de positions” Pr. Salikou Sanogo dixit

8

 

Les membres du BE  de l'URD
Les membres du BE de l’URD

Face à la presse hier, jeudi 6 août 2015, le 1 er vice-président de l’URD, Pr. Salikou Sanogo, le Secrétaire général adjoint Daouda Touré et le Secrétaire à la communication, Me Demba Traoré ont fustigé l’intervention ” avec arrogance ” du ministre Choguel Maïga disant que ” l’opposition a commis une faute ” en critiquant les vacances du gouvernement, sans, selon lui, ” condamner l’attaque de Gourma-Rharous “. Ce qui n’est pas avéré.

‘est sur la télévision nationale, lors du journal télévisé de vingt heures du mercredi 5 août que le ministre de l’Economie numérique, de l’Information et de la communication, porte-parole du Gouvernement, Dr Choguel Kokalla Maïga, s’est livré à une ” prestation ” qui a suscité l’ire des premiers responsables de l’URD. Après la lecture du communiqué de l’URD  dénonçant les vacances que le gouvernement s’octroyait aux ” moments douloureux “ des attaques de Gourma-Rarhrous ” abandonnant ainsi les populations meurtries et inquiètes à leur triste sort ” (lire article ci-dessus), le porte-parole du Gouvernement a réagi par des propos jugés offensants par le principal parti de l’opposition. ” C’est avec précipitation que l’URD a fait de la récupération politique et utilise comme fonds de commerce ” ces événements douloureux.

Et le ministre Choguel Maïga d’ajouter que l’URD n’avait pas condamné cette attaque, n’avait pas exprimé de condoléances ni vœu de prompt rétablissement aux blessés.  Alors que le parti vert et blanc avait produit le même jour, le 3 août 2015, et séparément, deux communiqués, l’un condamnant énergiquement ces attaques et l’autre fustigeant les vacances du gouvernement comme étant inopportunes du fait du contexte sécuritaire virant au rouge.

L’URD a toujours condamné les attaques

” L’Union pour la République et la démocratie (URD) a toujours été l’une des premières formations politiques à condamner avec la plus grande fermeté toutes les attaques terroristes et jihadistes sur notre territoire national”, a martelé le 1er vice-président du parti de la poignée de main.

Pr. Salikou Sanogo a, avec des pièces à conviction, (les différents communiqués déposés à l’ORTM avec décharge en bonne et due forme) expliqué que c’est le gouvernement qui a perdu son sang-froid en ne reconnaissant pas que le temps n’est point propice à un quelconque répit dans son travail (vacances).

Le droit de l’opposition

de critiquer…

Et c’est, a-t-il martelé, le droit de l’opposition de contrôler le travail gouvernemental, de le critiquer et de faire des propositions constructives. Il s’est insurgé contre les propos du porte-parole du gouvernement selon lesquels “ l’URD n’est pas responsable “ en exprimant ces critiques. ” Nous n’avons pas été responsable en demandant constamment que le Gouvernement mette rapidement nos forces armées et de sécurité dans toutes les conditions afin qu’elles puissent faire face à leur mission de défense et de sécurisation du territoire national ? Nous n’avons pas été responsables en demandant au pouvoir de renoncer à rénover à 8 milliards le pavillon des hôtes de l’aéroport et à investir cet argent dans l’équipement des forces armées et de sécurité ? Nous n’avons pas été responsables quand notre parti et notre candidat avons décidé de demeurer républicains malgré les fraudes qui ont marqué les élections générales ? Quand notre candidat est parti féliciter le président IBK pour apaiser un climat social tendu ? “, ont questionné Salikou Sanogo et Me Demba Traoré.

Pour le 1er vice-président de l’URD, l’opposition est dans son droit de dénoncer tout ce qui ne va pas dans la gouvernance. C’est la loi qui lui confère ce droit et ce n’est pas au gouvernement de définir le contenu des critiques et prises de positions de l’opposition.

A travers cette sortie, a-t-il fulminé, le gouvernement vient de commettre ” une grosse gaffe “ comme si elle veut museler l’opposition. ” Nous disons que la gestion de la crise sécuritaire n’est pas une question de parti politique de la majorité ou de l’opposition. Nous ne nous tairons point, nous dénoncerons ce qui mérite de l’être. Nous ne le faisons pas pour les beaux yeux de qui que ce soit ; mais c’est pour notre pays et son avenir. Nous sommes de l’opposition aujourd’hui et espérons venir au pouvoir demain. C’est pourquoi nous ne pouvons laisser notre pays mal géré et ne rien dire “, a-t-il expliqué.

Me Demba Traoré et Daouda Touré ont fustigé cette volonté de mettre en coupe réglée l’ORTM, qui fait la rétention de certains communiqués de l’opposition ou ne le diffuse qu’après y avoir préparé et monté la réaction “ offensante ” du gouvernement. Si le gouvernement se dit ” démocrate pour accepter de diffuser certains de nos communiqués, qu’il évite de les diluer dans ceux de la majorité, qui est déjà la position du pouvoir “, a ajouté M. Touré.

                                                       B runo D SEGBEDJI

 

 

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. URD ET SES ALLIES ONT DEÇU LES MALIENS IL N ONT PAS COMPRIS LE SENS DE L OPPOSITION ON CRITIQUE POUR PROPOSER ON NE CRITIQUE PAS DANS LE VIDE JE VOUS INVITE A ALLER APPRENDRE AUPRES DE HBLE DR OUMAR MARIKO DU SADI QUELQUE LEÇONS LES MALIEN ONT LES YEUX OUVERTS MAINTENANT

  2. Que le gouvernement parte en vacances ou pas cela ne change en rien les stratagemes de ces bandis. Soyons réalistes, le Mali seul ne peut pas lutter contre une si grande organisation internationale. Qu ‘Allah nous viennent en aide…

  3. L URD est bien dans son rôle: s il ny avait pas eu ce coup de semonces, ladji Bourama aurait enfourché son “Air One Sebenikokoro” pour se retrouver en Égypte et n aurait jamais eu ce geste de compassion et de solidarité à l égard des blessés et des morts. Depuis le temps qu il est là, il ne parle que de vouloir mettre l armée dans les conditions. Mais qu est ce qui a été fait concrètement? Ce n est pas la première fois que des militaires sont massacrés, il ne s était jamais autant manifesté, avec ses vacanciers de Ministres. Messieurs, on prend des vacances pour se reposer de dures labeurs, nos ministres n ont rien foutu, prenez département par département et faites le bilan. Des vacances pour aller juste profiter de l argent volé et détourné. Bravo à l URD, ce régime a besoin de coup de massue de ce genre. Chaude Gueule ( Choguel pour faire plus court) doit plutôt édifier l opinion sur les graves accusations portées contre lui sur les 5 millions indûment perçu s sur les fonds de l’agence de régulation des télécommunications, au lieu de se faire l avocat du diable qui le mènera un jour à sa perte.

  4. L’URD et son president a vie sont en train d’ergoter. Ils ne jamais presenter les condoleances aux familles des 11 victimes de Rharous, ni souhaiter prompt retablissement aux blesses. Leur communique est la pour en temoigner. L’URD est a vau l’eau. Ily a des militants qui le fuient chaque jour que Dieu fait. Tentez, Mr. Cisse , d’arreter l’homorragie. Oumar Toure vient de vous jouer un grand coup avec le depart du maire de Dioila ( et tous ses militants). A Goundam (comme dans beaucoup de localites du pays) l’URD n’est plus qu’une coquille vide; C’est seulement a Niafounke que la situation reste, bon an mal an, stable, et pour combien de, je ne saurais y repondre, mais ca vient bientot. Soumaila Cisse mentirait, trahirait, et volerait pour arriver au pouvoir. Nous nous rappelons comment tu as gagne les primaires orgainses par l’adema pour choisir leur candidat aux presidentielles de 2002. Combien d’argent vous et vos supporteurs ont distribues aux delegues? Nous etions a l’Adema aussi. On sait qui est qui. N’essayez pas de nous tromper svp.

  5. la haine et la jalousie emportent ces gars de l’URD,
    le gouvernement avait passé sa première année sans vacance,
    ce n’est pas une mission de robot,chaque être a besoin d’un peu de repos et pour mieux redécoller

  6. on ne doit pas critiquer pour vouloir critiquer ni mentir pour vouloir mentir. l’URD doit purement et simple présenter son excuse au peule malien pour erreur politique qu’elle a commise. on doit réfléchir avant de parler. mais pas réfléchir à se justifier à travers le mensonge. même si l’URD a fait 1000 condamnation d’attaque terroriste dans le temps passé, cela ne peut aucunement justifier l’ignorance de celle d’aujourd’hui.

  7. Dommage que le gouvernement ne controle plus rien Sevaré est sous le feu des djadiste.Les militaires manquent de ts .Avion du président vaut combien helico 🙄

  8. Ibk et sont gouvernement ne pense pas à la souffrance des maliens le temps n’est pas à la récréation mais au travail

Comments are closed.