Les responsables de l’ADPS, de Soumana Sako, hier face à la presse : “L’affaire Tomi confirme qu’IBK a commis une grave erreur en ne déclarant pas publiquement ses biens”

18

Dans le cadre de la célébration de son 2ème anniversaire, le regroupement politique Alliance des démocrates pour la sortie de crise (ADPS) a animé hier, mercredi 2 avril, au siège de la CNAS Faso Hèrè de Soumana Sako, une conférence de presse. Elle a porté sur l’état actuel du processus de sortie de crise au Mali. Les principaux orateurs, Gaoussou Coulibaly de l’US-RDA, Mohamed Traoré du FAD, Bakary Camara, en présence du leader du regroupement l’ancien Premier ministre Soumana Sako, ont fait une analyse sans complaisance de la situation du Mali. Ils ont évoqué l’affaire Tomi…

Soumana Sacko
Soumana Sacko

25 mars 2012-25 mars 2014, l’ADPS a deux ans. Pour marquer l’événement, le regroupement politique drivé par Zoumana Sako de la CNAS Faso Hèrè était face aux hommes de médias pour présenter son diagnostic de la situation sociopolitique nationale.

 

 

Pour l’ex-Premier ministre sous la première transition (1991-1992), les partis membres de l’ADPS sont “des démocrates patriotiques indépendants de gauche”. Ils ne sont ni avec la majorité au pouvoir, ni à l’opposition, n’ayant aucun député à l’Assemblée nationale. Ils applaudiront les actions dignes de l’être et, en citoyens vigilants, n’hésiteront pas à dénoncer avec la vigueur requise, les dérives des gouvernants. C’est dans ce sens qu’après avoir passé en revue les prises de positions du regroupement depuis la survenance du coup d’Etat du 22 mars 2012, les conférenciers ont estimé qu’il est prématuré de tirer des conclusions définitives sur la gestion des affaires publiques par le régime mis en place à la suite des élections générales de 2013.

 

 

A propos de l’actualité relative à l’affaire de mise en cause “pour corruption” du président de la République, l’ADPS a exprimé sa “vive préoccupation face à l’article du journal Le Monde tendant à mettre en cause le chef de l’Etat». Le regroupement insiste sur la stricte observation de la présomption d’innocence et du droit du peuple de savoir où se situe la vérité.

Toutefois, les conférenciers ont indiqué qu’il est important que les décisions et la communication présidentielles en la matière d’une part, et la conduite de la procédure du côté de la presse et de la justice françaises d’autre part, prennent en compte “l’impérieuse nécessité de préserver, dans tous les cas de figure, l’honneur et la dignité du peuple malien et de ses institutions républicaines“.

 

 

Les orateurs ont, en outre, condamné l’initiative de la création d’un forum des ressortissants du Sud sur fond de campagne haineuse de dénigrement d’un groupe ethnique. Le regroupement demande à l’Assemblée nationale de censurer le député porteur d’une telle initiative, l’honorable Kalilou Ouattara du RPM. D’autres sujets majeurs de l’actualité nationale ont meublé les interventions de Gaoussou Coulibaly,  Mohamed Traoré, Bakary Camara et les autres. Il s’agit de la nécessité du désarmement et du cantonnement des groupes armés à Kidal, la procédure judiciaire pour violation des droits humains contre des responsables de l’ex-junte militaire, les incendies de marchés, le déguerpissement pour assainir les voies publiques, etc. Les responsables de l’ADPS ont appelé les pouvoirs dans tous ces domaines à œuvrer uniquement pour le bien-être des Maliens.

 

        Bruno D SEGBEDJI

 

PARTAGER

18 COMMENTAIRES

  1. ART. 37 [Constitution malienne]
    Le président élu entre en fonction quinze jours après la proclamation officielle des résultats. Avant d’entrer en fonction, il prête devant la Cour suprême le serment suivant :

    « Je jure devant Dieu et le peuple malien de préserver en toute
    fidélité le régime républicain, de remplir mes fonctions dans
    l’intérêt supérieur du peuple, de préserver les acquis démocratiques, de garantir l’unité nationale, l’indépendance de la
    patrie et l’intégrité du territoire national.

    Je m’engage solennellement et sur l’honneur à mettre tout en
    œuvre pour la réalisation de l’unité africaine. »

    Après la cérémonie d’investiture et dans un délai de 48 heures, le président de la Cour suprême reçoit PUBLIQUEMENT la déclaration écrite des biens du président de la République.

    Cette déclaration fait l’objet d’une mise à jour annuelle.

    no comment !

  2. voici un homme integre honete et serieux …malheureusement que les maliens n,aiment pas le serieux et la transpanrence…..vive soumana sacko

  3. Supposons qu il le fasse ou l ait fait cette déclaration est ce que ça changerait vos misérables vies? Parlons de ce qui est utile pour le Mali quelle honte.!

    • MAIGA, nul n’est au dessus de la loi, c’est Mandé Massa lui-même qui le dit. eh bien la loi dit de déclarer ses biens, il le fait donc et basta !

  4. Avec 1% aux élections, vraiment ce Zoro n’a pas honte. êtes vous encore audibles avec ce pourcentage !!!

    • C’est Zoro qui devrait avoir honte ou ce peuple analphabète et inconscient qui a élu LE PARAIN ?

    • Avoir 1% ne veut pas dire qu’on doit preter attention a ces propos loin de la cest un homme de valeur s’il avait accepter de conduire la transition en lieu et pllace de CMD on ne serait pas la.
      Ce que je reproche a zoro et son parti ils ont ete quasiment absent des elections legislative zoro luimeme aurrait du etre candidat et ajouter sa voix a celles des soumi tieble et autres pour une opposition forte.
      Zoro essaye d’aMELIORER SUR TES 1% Je sais que le peuple est analphabete mais avec de la pedagogie ca ira

  5. Que Zoumana SACKO sache que Kalilou Ouattara n’a dit que la vérité.Si ces conferenciers corrompus n’ont pas de problème parcequ’ils ont eu l’opportunité de voler ce pays.Le peulpe du sud ne vit pas la même réalité qu’eux.Nous sommes des citoyens de seconde zone par rapport ceux du nord.
    Toi ,Zoumana SACKO ,tu n’es pas du tout propre.Rappelles-toi les millards qui ont disparu au trésor public quand tu fus Premier ministre sous la transition d’ATT en 1991/1992.
    Tu la ferme.
    Au sud nous souffrons!Nos enfants souffrent par manque d’enplois alors que ceux du Nord sont recrutés en violation des textes.Fais une enquête!Les jeunes nordistes chôment difficilement parcqu’ils sont aidés au detriment de ceux du sud.

    • Vraiment toi tu es un vaurien comme ton pseudo.

      Quels milliards le Mali avait en 1991 pour que le Premier ministre sous la Transition la mieux réussie en Afrique détourne et que les politiques et les restructures de Contrôle de tous bords tolèrent au point de jamais l’évoquer même dans les salons ?
      Portez plainte contre Zou et vous saurez la vérité !

    • Toi tu es tres dangereux de grace pas ce genre de discours de division. En plus tu as faux tous les maliens souffre je suis sure que tu nest jamis alle au nord duu Mali. Cest la galere dans tout le Mali nord Sud Est Ouest et Centre

  6. Monsieur ZOU ,vous aviez ete premier ministre de ce pays comme IBK,alors vous saviez tres bien qu’il n’y a aucune loi au Mali qui exige au president de declarer ses biens publiquement,la loi l’exige sur ecrit.N’essaye pas de porter des chaussures trot petites pour vos pieds.

    • Doudouba, la constitution malienne est tres claire le president elu doit declarer ses biens et publiquement, malheureusement qu’ IBK n’a pas declare ses biens et nous comprenons le dessous de son refus.

    • Monsieur ZOU ,vous aviez ete premier ministre de ce pays comme IBK,alors vous saviez tres bien qu’il n’y a aucune loi au Mali qui exige au president de declarer ses biens publiquement,la loi l’exige sur ecrit.

      on vous savait chauvin et téméraire, DOUDOUBA, mais pas renégat encore. alors tenez, voila ce que dit précisément la constitution :

      ART. 37 : Le président élu entre en fonction quinze jours après la proclamation officielle des résultats. Avant d’entrer en fonction, il prête devant la Cour suprême le serment suivant :

      « Je jure devant Dieu et le peuple malien de préserver en toute
      fidélité le régime républicain, de remplir mes fonctions dans
      l’intérêt supérieur du peuple, de préserver les acquis démocratiques, de garantir l’unité nationale, l’indépendance de la
      patrie et l’intégrité du territoire national.

      Je m’engage solennellement et sur l’honneur à mettre tout en
      œuvre pour la réalisation de l’unité africaine. »

      Après la cérémonie d’investiture et dans un délai de 48 heures, le président de la Cour suprême reçoit PUBLIQUEMENT la déclaration écrite des biens du président de la République.

      Cette déclaration fait l’objet d’une mise à jour annuelle.

      ça se passe de commentaire, comme vous voyez bien.

  7. Cette affaire de TomiGate va humilier ce IBK qui aime trop les voyages et le luxe. L’amour du luxe pousse les gourmands à s’allier à n’importe qui. Il n’ a qu’à déclarer ses biens et on appreciera. S’il a volé ou pas le peuple pendant qu’il était au pouvoir.
    Zoumana SACKO est un homme honnête qu’on doit soutenir aux élections présidentielles prochaines. Il faut qu’on chasse IBK avec des cailloux.

  8. Voilà des politiques non opportunistes, différents des partis au pouvoir qui ne font que de la flagornerie en ne disant pas la vérité à IBK qui se résume en ceci: il faut qu’IBK arrête de se plaindre et AGISSE ENFIN !!!! Cette affaire Tomi doit rester aux mains de la justice puisqu’elle est déjà saisie. Au demeurant, IBK doit déclarer ses biens conformément à la constitution du Mali qu’il doit respecter. Nous avions eu échos qu’il l’a fait auprès de la cour suprême, si cela est vrai les gens qui assurent sa communication doivent publier cela au lieu de laisser le peuple dans le flou. IBK gagnerait à sortir de la CAMPAGNE qui l’a consacrée président du Mali et éviter de parler de façon logorrhéique des mêmes sujets, des mêmes problèmes partout et nulle part, que besoin en ait ou pas de ces sujets et problèmes. Nous n’avons que deux problèmes:
    1. Libérer Kidal
    2. Que son premier ministre aphone et sans politique de gouvernement nous dise quelle est sa politique économique, qu’on sache qu’est-ce qu’il programme. Tout le reste n’est que verbiage stérile. Autant le peuple apprécie les frémissements positifs, pour le moment, de la justice autant il voudrait voir clair dans la politique économique du gouvernement qui est en fait le nerf de la guerre. Or le ministre de l’économie me parait si terne que je n’ai pas de préjugé favorable quant à sa capacité de conduire une politique économique claire, fiable et viable. Ce gouvernement est moribond et en déphasage avec la hargne va-t-en guerre du président. Tout le monde peut noter cela. IBK a un problème grave de casting. Il y’a des ministres de “ma famille d’abord” surtout les jeunots dont on ne voit aucun impact sur la positivation de l’action gouvernementale; pire le fils du président tient en haleine tout le pays parce qu’il s’impliquerait même dans le choix ou le maintien du premier ministre. C’est très grave. Et cela prouve l’incompétence d’IBK à séparer la famille du pouvoir. Ce n’est pas les recommandations d’un marabout, fût-il de Nioro, qui doivent faire plier un républicain comme il se proclame. Le Mali a du chemin à faire encore. Et pourtant je suis de ceux qui l’ont supporté et continue de le faire pour le redresser sur le chemin de la victoire du Mali.

  9. IBK.. n’a meme pas honte… S’il avait declare ses biens on ne serait certainement pas la…

    Il merite bien d’etre traine dans la boue ce kanfilatigui..On regrete vraiment d’avoir elu cette grande gueule… bon a rien..

  10. S’il recevait effectivement des “cadeaux” d’un spécialiste du blanchiment d’argent multi-milliardaire, on comprend mieux pourquoi il a “évité” de publier son patrimoine! :mrgreen: :mrgreen:

Comments are closed.