Les Sofas de la république face à la presse : « Toute convention dont le but serait d’aboutir à la désignation d’un président transitoire est une violation de la Constitution »

3 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Pour les SOFAS de la République, tout le problème institutionnel actuel au Mali est réglé dans l’article 36 de la Constitution qui stipule que « jusqu’à l’entrée en fonction du nouveau Président élu, l’intérim est assuré par le président de l’Assemblée Nationale ».

Cette conférence de presse était co-animée par le chargé à la communication des Sofas Abba Samassekou et le porte parole de l’association Mohamed Bathily. Ceux-ci avaient à leurs cotés de nombreux membres de cette organisation. Dont les rappeurs Master Soumi, Ramses et l’animateur de l’émission Rap de la chaine Vox Afrika Pakendous. Dans une déclaration rendue publique, les Sofas de la République se disent résolument engagés pour le dialogue entre toutes les forces vives de la nation quant à la recherche de solutions rapides, efficaces et durables aux crises politique mais surtout sécuritaire et humanitaire qui frappent notre pays. « Néanmoins, les Sofas de la république, légalistes et républicains tiennent à préciser que toute convention, forum ou symposium dont le but serait d’aboutir à la désignation d’un président intérimaire est une violation de la constitution, un deuxième coup d’Etat dont les auteurs répondront devant la justice et l’histoire. Cela en vertu du dispositif de l’article 124 de la même constitution qui dit qu’en république du Mali tout pouvoir réside dans la constitution du 25 février 1992 » a souligné le porte parole des Sofas de la République. S’agissant de la gestion de la transition, le conférencier de préciser qu’elle a sa solution dans la même constitution. Et plus précisément dans son article 36. Lequel  stipule que : « jusqu’à l’entrée en fonction du nouveau Président élu, l’intérim est assuré par le président de l’Assemblée Nationale« .En terme clair pour les SOFAS, c’est l’actuel président de la République par intérim Dioncounda Traoré qui doit en principe diriger la transition. Il faut souligner que les SOFAS de la République sont un cercle de réflexion constitué d’artistes, d’hommes de média etc.. Il a été créé au lendemain des événements du 22 mars dernier.

A travers ce regroupement, les initiateurs entendent apporter désormais leur contribution à tous les grands problèmes de la nation.

Kassoum TRAORE

SOURCE:  du   17 mai 2012.    

3 Réactions à Les Sofas de la république face à la presse : « Toute convention dont le but serait d’aboutir à la désignation d’un président transitoire est une violation de la Constitution »

  1. phare

    Ces fantoches de la CEDEAO et du Burkina-Faso, prennent les Maliens pour des enfants ou des nez percés. Comment peut-on continuer à les écouter pour qu’ils nous interprètent la constitution malienne? Et nous dire ce que nous devons céder aux salafistes qui saccagent le nord du pays, profanent nos tombes, violent nos filles, nos sœurs et nos femmes.
    Les débiles qui inondent les forums de Maliweb de messages inutiles à la réflexion, et qui doutent du jeu pervers de la CEDEAO au profit des intérêts occidentaux (USA, France, UE) n’ont qu’à lire ce qui suit: Non seulement les rebelles du MNLA sont reçus à l’Élysée et aux quais d’Orsay mais en plus ils sont invités à donner des conférences au Parlement européen à Strasbourg; conférence contre laquelle, des Maliens et des Africains vont manifester. Des patriotes contre toute prostitution politique aux impérialistes américains et européens.

    Appel à la mobilisation mardi 22 mai 2012 – 8h Parlement européen de Strasbourg
    Nous Maliens et amis du Mali, de tous les bords, lançons un appel à la mobilisation pour venir manifester devant le Parlement Européen mardi 22 mai 2012, à partir de 08h.

    Nous entreprenons cette action citoyenne et pacifique afin de manifester notre indignation face à l’organisation d’une conférence intitulée « La situation des Touareg du Mali :
    dialogue avec le MNLA » et l’invitation du groupe armé illégitime, non représentatif et séparatiste qui cautionne l’exécution sommaire de dizaines de soldats maliens à « Aguelhoc », par le député européen M. François Alfonsi au sein du Parlement européen.

    Nous ne comprenons pas comment cette institution démocratique, représentante des droits et libertés des citoyens européens, peut offrir sa tribune aux groupes de bandits armés (MNLA-AQMI-Ançardine…) dont les actes de viols, pillages et crimes de guerre ont été récemment dénoncés par Human Rights Watch, Amnesty International et l’ONU.

    Le Parlement européen peut-il devenir un lieu de propagande pour de tels groupes ?
    N’est-il pas irresponsable d’offrir une tribune à ces groupes qui sont aussi à l’origine de l’exode de plus de 300 000 [i] Maliens déjà atteints par l’imminence de la crise alimentaire annoncée et la sécheresse ?

    Le Parlement européen ne se doit-il pas de réclamer des comptes sur ces exactions et œuvrer au respect de la Constitution du Mali garante d’un retour à la paix au Mali et de la même considération pour tous les Maliens au lieu d’encenser des revendications ethnocentristes dépassées et dangereuses ?

    Venez nombreux, avec banderoles et pancartes, dénoncer le lobbying pro rebelles séparatistes en Europe !

    Pour plus d’informations–contacts :
    Ile de France
    COULIBALY Issiaka 06 67 82 93 14
    DIALLO Cheick Oumar 06 22 03 86 65
    DICKO Almahamoudou 06 21 28 54 93
    Lyon
    DABO Simbo 06 33 56 34 19
    Dijon
    DAOU Seydou 06 66 46 39 64
    Angers
    TEMEGA Ibrahima 06 64 86 58 24
    Strasbourg
    ABDERRAHIM Saïd 0699461334
    Le Mans
    DIARRE Sidi 06 61 74 67 17
    Allemagne
    KONARE Oumar 00 49 015 210 173 569
    Auteur: Collectif Mali Uni

  2. Larage

    jodar tu viens de quelle planète toi????? quelle est la constitution qui prend fin après quarante jours???tu sais comment prend fin une constitution???? pour ton information cette constitution ne prendra fin que lorsque les Maliens approuveront une autre constitution par referendum!!! vas t instruire au lieu de raconter des betises!!

  3. De quelle constitution parle le Sofa de la république, que le sofa sache que la constitution prend fin après le 40 jours de l’intérim, le reste ne pourrait être que des consensus.
    Ne jouez pas avec les mots s’il vous plait, souvent je me demande de quel ordre constitutionnel parle certains sachant bien que la constitution prend fin après le 40 jours de l’intérim.
    Alors chercher à dire autre chose.