L’ex –maire de la commune II et son staff claquent la porte du MPR pour l’URD

1
2
Gaoussou Ly

Membre du Bureau Exécutif Central du Mouvement Patriotique pour le Renouveau (MPR), Gaoussou Ly, ex –maire de la commune II du district, a claqué, le 19 janvier dernier, la porte du « parti du Tigre » au profit de l’URD (l’Union pour la République et la Démocratie) où, lui et staff viennent d’être accueillis à bras ouverts.

Une adhésion qui coïncide avec l’inauguration, cet après –midi, du nouveau siège de l’URD en commune II du district.

« Je viens, par la présente, vous notifier ma démission de toutes les instances du Mouvement Patriotique pour le Renouveau (MPR) ».

C’est par ces mots, que Gaoussou Ly, membre du Bureau Exécutif Central du MPR, a annoncé sa démission du parti. Mais aussi, de toutes ses instances.

C’était dans une lettre en date du 19 janvier dernier.

Outre Mr Ly, d’autres membres du MPR –et non des membres –viennent d’adhérer à l’URD.

Proches de l’ex –maire de la commune II, ils sont réputés, dans leur commune, pour leur capacité de mobilisation.

A l’origine de leur démission, la déliquescence du « parti du Tigre ». Considéré à sa création, il y a environ deux, décennies, comme le parti politique le plus respecté et le plus respectable après l’Adema et le CNID.

Mais vingt ans après, le MPR n’est plus que l’ombre de lui –même. Un exemple : le parti disposait en 2004 de 444 conseiller municipaux ; aujourd’hui, il dispose de moins de 397 conseillers.

Autre raison de leur départ : le dysfonctionnement des structures du parti, la crise de confiance entre militants et direction du parti, les querelles de leadership, la mauvaise gestion des ressources humaines et financières du parti…

Autant de facteurs, qui ont poussé Gaoussou Ly et son staff à adhérer à l’URD, un parti politique qu’ils jugent « sérieux ».

« C’est un parti politique d’avenir. Un parti qui compte, en son sein, les meilleurs cadres de notre pays », indique l’ex –maire de la commune II.

Autre raison de l’adhésion de Gaoussou Ly et de son staff à l’URD : son admiration pour Soumaïla Cissé, un homme, dit –il, au parcours brillant. Et qui, a t –il ajouté, a montré aux Maliens de quoi il est capable. « C’est sous Soumaïla Cissé, à l’époque ministre de l’Economie et des Finances, que le Mali a enregistré un taux de croissance de 6 % », a t –il poursuivi.

Aussi, Gaoussou Ly et son staff rassurent : « tout sera mis en œuvre, désormais, pour que l’URD soit, dans les semaines à venir, la première force politique en commune II du district ».

Et cerise sur le gâteau : le tout –nouveau siège de l’URD, en commune II du district, sera inauguré cet après –midi, aux environs de 16 heures.

Oumar Babi

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
sambou<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 1039</span>
Membre
sambou 1039
4 années 7 mois plus tôt

Le transhumants politiques maliens sont des GRANDS OPPORTUNISTES.Ce phénomène touche toutes nos formations poliques malheureusement.

wpDiscuz