L’Urd et la présidentielle 2012 : La jeunesse donne le ton

0
0





 




Apres Kita , Keniéba ,  Bafoulabé et  Kayes  la jeunesse a  été reçue à Yelemani, Nioro du Sahel Diema avec satisfaction.

Dans ces cercles  de la première région administrative du Mali, les jeunes du parti de la poignée de mains ont fait des  mobilisations exceptionnelles pour montrer à leurs hôtes le degré d’implantation de l’URD.

A Yélimané comme Nioro du Sahel, Diéma, l’URD y est solidement implantée grâce à  la détermination de certains responsables du parti parmi lesquels on peut citer  l’honorable Hawa Mamadou Gassama. La jeunesse a pu s’en rendre compte au cours de sa mission.

Dans ces différentes localités, femmes et hommes sont sortis avec tambours pour souhaiter la bienvenue à docteur Madou Diallo,  président des jeunes et ses collègues du bureau national de la jeunesse Urd

Dans ces localités, des  conférences de section  ont   été animées par le président des jeunes. Comme il l’a fait dans les précédentes localités visitées, Dr. Diallo a fait  un rappel des  objectifs de la mission. Ils s’articulent autour de trois points : échanger avec les structures du parti, recenser les problèmes et propositions de solution et enfin appeler les jeunes à payer la caution du candidat investi, Soumaila Cissé.

A Yélimané,  les jeunes ont rassuré la délégation d’un  plébiscite pour le candidat dans leur localité. «  Vous  pouvez   compter  sur nous pour l’élection présidentielle prochaine.  Nous sommes déjà une force à Yelemani, et l’URD est imbattable ici. En ce qui concerne le payement de la caution du candidat nous sommes prêts »,  a dit le secrétaire général. Mais cela n’a pas empêché  le secrétaire général de la jeunesse URD de Yélimané  de signaler les préoccupations de  leur localité.

A cette occasion, un jeune du parti URD résidant au Gabon, en congé à Yélimané, a  appelé les jeunes à s’engager pour  Soumaila Cissé.  Puis il a témoigné que Soumaila Cissé de son passage au Gabon a séduit les Maliens vivant au Gabon.  Selon lui, Soumi est en bonne position au Gabon.

Il a été de même à Nioro du Sahel où la visite de la délégation a été une occasion à ces populations d’exprimer leurs préoccupations. Là-bas, les militants s’activent à donner une marque indélébile aux élections présidentielles prochaines.

A Diéma, la dernière étape de la tournée, la mobilisation était  au comble. Dans cette localité en majorité Sarakolé,  Dr. Madou Diallo a animé la conférence de section à travers laquelle il véhicula le message du candidat Soumaila Cissé. « La candidature de Soumi est la candidature de la jeunesse. Chaque jeune doit se considérer candidat aux élections présidentielles. Et surtout c’est vous la jeunesse qui  a réclamé la candidature de Soumi » dira-t-il.   

Et la visite a pris fin avec l’espoir de rédiger un mémorandum dans lequel toutes les préoccupations de la jeunesse malienne seront évoquées. Et le président des jeunes remettra ledit mémorandum à Soumaila Cissé. C’est sur ces notes d’espoir que la délégation s’est retournée à Bamako le vendredi 16 décembre.

Correspondance particulière

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.