Madani Amadou Tall, Président de l’ADM : « Il faut briser la trahison dont est victime notre pays »

1
0

Entouré de quelques responsables de l’ADM dont le secrétaire général, Boubacar Makanguilé et son adjoint, Mohamed Traoré, le président Madani Amadou Tall a aminé une conférence de presse. C’était le 3 février en son domicile sur la situation sécuritaire au nord de notre pays et les récentes manifestations.

 

Madani Tall

La situation actuelle, souligne Madani Amadou Tall dans son introduction, préoccupe tout le monde. Selon lui, il ne faut pas que les Maliens sombrent dans la panique inutile en faisant plus de dégâts que les terroristes. Les Maliens, explique le président de l’ADM, ne doivent jamais accepter de détruire ce que les terroristes n’ont pu faire. A savoir, précise-t-il,   notre sens de la patrie, du devoir et de la vérité ! Pour Madani Amadou Tall, ‘‘les situations tragiques doivent créer l’union plutôt que la désolation.’’ ‘’Nous sommes attaqués au nord par des terroristes armés. Ne cédons pas aux terroristes intellectuels qui veulent détruire notre pensée, notre courage, notre amour de nous-mêmes et de notre pays. Encourageons nos soldats, demandons- leur d’être plus que jamais braves’’ a-t-il affirmé.

‘’Nous n’avons pas le droit de molester nos parents de quelques ethnies qu’ils soient ‘’

 

Le président de l’ADM est convaincu qu’il faut nettoyer le nord de notre pays de toutes formes d’insécurité. ‘‘Oui, notre armée doit être équipée, soutenue et encouragée. Non, nous n’avons pas le droit de molester nos parents de quelques ethnies qu’ils soient. Non, nous n’avons pas le droit d’appeler à la révolte. Et non, nous ne devons pas perdre de vue la force de caractère qui fait que nous sommes maliens’’, a martelé le premier responsable du parti des trois baobabs. « Oui, il faut une réponse ferme, définitive et radicale à cette insurrection sordide. Mais, il faut donc accepter les conséquences de la guerre. A la guerre, les hommes meurent, les hommes pleurent, mais c’est cela la guerre », a-t-il précisé.

ATT ne veut pas rester au pouvoir !

Madani Amadou Tall s’est incliné devant la mémoire des soldats tombés sur le champ d’honneur en présentant ses condoléances à leurs familles. ‘’Je demande à nos mères dont les fils sont tombés sur le champ d’honneur de prier pour le repos de leurs âmes. Mais en aucun cas, le peuple à trois mois des élections ne doit céder à la facilité démagogique et populiste de ceux qui ont intérêt à ce que notre pays sombre dans une spirale de violences inutiles. D’aucuns parlent de coup d’Etat ou de soulèvement et appellent cela aimer leur pays. Or, il est lâche de jouer sur la peur et l’ignorance, pour conduire notre pays à la chose terrible qu’est la guerre civile et à l’instabilité…….Moi, je crois en la vertu et le courage des hommes et des femmes de mon pays. Je crois en l’immortalité de l’âme et en la justice divine.’’, a-t-il affirmé. ‘’Les mois qui restent’’, a-t-il déclaré, ‘’doivent être consacrés à briser la trahison dont est victime notre pays, le Mali et non pas à se soulever contre nous-mêmes à cause d’une poignée de gangsters.’’

Sur les conséquences de cette situation sur le processus électoral en cours, le président de l’ADM se veut clair. Selon lui, un report des élections voudrait dire que nous sommes prêts à sacrifier notre démocratie à cause de traîtres à leur patrie. A l’en croire, il n’y a pas de plus grande défaite que de remettre en cause les fondements mêmes de notre Etat. ‘’Beaucoup de gens pensent que c’est une ruse d’ATT pour rester au pouvoir. Il n’y a rien de plus faux. Même moi qui travaille à Koulouba, je veux un autre président pour le 8 juin, non parce que je n’aime pas ATT mais parce que j’aime mon pays et que je suis démocrate. Et je sais que lui aussi, il aime ce Mali et qu’il n’a aucune intention de rester parce que démocrate.’’, a-t-il souligné.

Madani Amadou Tall comprend parfaitement la stratégie de communication de l’armée qui est la grande muette. Le président de l’ADM a réaffirmé son soutien total et indéfectible aux forces armées et de sécurité et au président de la république, Amadou Toumani Touré.

Madani investi le 25 février !

Les militants et responsables du Parti ADM investiront ce 25 février 2012 leur président, Madani Amadou Tall, candidat à l’élection présidentielle dont le 1er tour est prévu pour le 29 avril prochain. La cérémonie d’investiture que les militants de l’ADM veulent aura lieu au stade Mamadou Konaté, sis N’Tomikorobougou.

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
pourlemali<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 139</span>
Membre
pourlemali 139
4 années 7 mois plus tôt
Oui le Mali a été trahi par ceux qui ont prêté serment de défendre à tout moment et en tout lieu les intérêts nationaux. Ils ont reçu la confiance du peuple et l’allégeance de nombreux partenaires. A plusieurs reprises, quand le sang des compatriotes a coulé, ceux chargés de conduire la destinée du pays ont toujours usé de discours pour rassurer les populations. Le constat est amer, la violence s’est installée durablement au nord avec son cortège de morts et de désolations. Ceux qui savent la guerre, c’est ceux qui ont perdu des fils, des maris, des frères, des sœurs, des biens, etc. Oui, la situation actuelle est le prolongement, sinon l’expression de l’échec des politiques des plus hautes autorités. En ce moment, le peuple a retiré toute sa confiance en ces hommes et femmes désignés ou élus pour agir en son nom. Un peuple sait comprendre mais ne sait pas obéïre. Oui, “on pense différemment dans une chaumière que dans un palais”. Les responsables de la situation actuelle paieront chèrement la trahison du peuple. Ceci est inévitable malgré les intentions inavouées dans la manipulation des élections présidentielles. Hier, si la raison d’Etat qui a prévalu pour élire un candidat,… Lire la suite »
wpDiscuz