Mali : Cheick Modibo Diarra remet les clés de la primature à Diango Cissoko

9
Cheick Modibo Diarra (G) et Diango Cissoko durant la passation de pouvoir, le 13 décembre 2012 à Bamako.
AFP

La passation de pouvoir a eu lieu ce jeudi matin 13 décembre à la primature entre Cheick Modibo Diarra et Diango Cissoko. Lundi, le Premier ministre sortant a été sommé de poser sa démission. Ce matin, après huit mois passés à la tête d’un gouvernement de transition, Cheick Modibo Diarra a remis les clés à son successeur en présence de toute son équipe.

Avec notre envoyée spéciale à Bamako,

La passation de pouvoir a duré prés d’une heure et demie dans les locaux de la primature. Mais c’est sur le perron que les deux hommes se sont congratulés en présence de l’ensemble de l’équipe sortante. Et devant les micros et les cameras.

Cheick Modibo Diarra, le sortant, costume foncé et lunettes de soleil s’est dit heureux de passer le relais à un homme comme Diango Cissoko. « Je me mets à la disposition du nouveau Premier ministre pour l’assister là où il le souhaitera », a-t-il déclaré dans un sourire teinté d’émotion.

Très discret, son successeur Diango Cissoko s’est dit honoré de la tâche qui lui revient. Il a promis de larges consultations pour la composition de son gouvernement d’union nationale.

Diango Cissoko est un fin connaisseur du système politique malien. Ministre de la Justice sous Moussa Traoré, il sera aussi durant de longues années au cœur du pouvoir comme secrétaire général de la présidence de la République.

Ces derniers mois, il a usé de son talent de médiateur pour arrondir les angles entre les différents acteurs de la transition et notamment entre le président Dioncounda Traoré et le chef de l’ex-junte, le capitaine Sanogo.

Le nouveau Premier ministre, dont les deux missions restent la reconquête du Nord et la préparation de l’élection présidentielle, fera connaître son gouvernement dans les prochains jours.

RFi/ 13/12/2012

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Vous savez, le colosse de CMD avait depassé toutes les limites imaginables. Figurez-vous qu’il va jusqu’à enlever des noms proposés au Conseil des ministres pour mettre des noms de son choix. Trop non?

  2. DIONCOUNDA ou pas, CMD, DJANGO, TRINITA, SABATA. En tout cas, le MALI n’a pas 1 FCFA pour faire la guerre. Donc, le nouveau PM n’a pas 10 000 solutions: i) prélever 10 000 FCFA par mois sur tous les salaires pendant un an en faveur de l’effort de guerre, ce qui est peu probable ou ii) convaincre rapidement la communauté internationale à voter la résolution qui va débloquer les 200 millions de dollars pour libérer le Nord. Sinon coups de marteau? Licenciement? En tout cas, le statu quo est inimaginable à long terme: poursuite des amputations, lapidations, enlèvements, arrêt de tout processus de développement, etc. Etc. Hors, c’est le statu quo que souhaite sûrement le CNDERRIERE (ne plus aller au front), et apparemment la communauté internationale qui ne veut pas financer notre guerre parce que nous sommes insolvables et qu’il y a la crise financière chez eux, en même temps déclare qu’on ne peut pas négocier avec les terroristes/ pirates/ djihadistes. Autrement dit, les »fous de dieu » abandonneront d’eux-mêmes le Nord Mali, la charia, les enlèvements, le terrorisme, se convertiront en nomades paisibles et iront béatement au paradis. C’est très joli tout ça, puisque la majorité des maliens aussi, à l’intérieur comme à l’extérieur, ne proteste guère, DE FACON COORDONNEE ET MASSIVE…

  3. Diango devrait faire attention que CMD n’ai pas piégé le trousseau de clés :mrgreen: :mrgreen:

  4. CMD ne sais pas nager en eau trouble car la politique au Mali n’a rien de rationnelle comme CMD a eu le malheur de le penser.La seule condition pour que Django de reussisse est d’accepter de payer au Comité de reforme de Sanogo, les 148 millions mensuels pour que la viande grillée de porc et de moutons soient disponibles et l’alcool coule à flots et que sa villa de Kati soit construite.On sait que ses enfants sont conduits chaque matin à Kalanso depuis.Il tient ces troupes que par ces 148 millions mensuels.
    Il ose dire que CMD voyage dans les hotels à Paris et New york.je meurs de rire.

  5. Bonne chance à Django.
    Je soutenais CMD, tant mieux si son éviction peut acceler la libération totale du pays.
    Que CMD, commence à faire un travail de fourmi sur le terrain pour mieux implanter son parti.C’est vrai, la période de transition n’était pas idéale pour que montrer sa vision d’où ses erreurs.
    Au moins , nous Savons qu’il n’est pas un voleur contrairement aux plus expérimentés.

  6. Bonne chance à Django.
    Je soutenais CMD, tant mieux si son éviction peut acceler la libération totale du pays.
    Que CMD, commence à faire un travil de fourmi sur le terrain pour mieux implanter son parti.C’est vrai, la période de transition n’était pas idéale pour que montrer sa vision d’où ses erreurs.
    Au moins , nous Savons qu’il n’est pas un voleur contrairement aux plus expérimentés.

  7. La démission de CMD nous conduit encore à un génocide politique au mali. CMD soutenu par les américains n’a pas dit son dernier mot sauf si sanogo modifie la constitution malienne permettant aux militaires d’accéder au pouvoir. mais ce qui faut retenir cette situation restera un volcan mal éteint au MALI.
    une réelle pensée pour les populations du nord du mali qui vivent dans la crainte.

    • Toi tu n’es pas au fait de l’actualité. CMD n’a jamais été soutenu par les américains. En tous les cas ce ne sont pas les américains qui viendront faire le Mali à notre place. Nous sommes suffisamment responsables pour savoir ce qui est bon pour nous. La mise à l’écart de cet assoiffé de pouvoir CMD va mettre fin à la cacophonie au sommet de l’Etat et permettre au Mali de parler d’une seule et unique voix. Merci pour une foi Capi pour nous avoir débarasser de cette vermine pour que vive un Mali éternel, uni et prosper. Que Dieu bénisse le Mali.

Comments are closed.