Mali: le chef de l’UA déçu par le rapport de l’ONU

56 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le président de l’Union Africaine Thomas Boni Yayi, le 26 octobre 2012 à Cotonou
© AFP

Le président de l’Union Africaine Thomas Boni Yayi a estimé jeudi décevant le rapport de Ban Ki-moon au conseil de sécurité de l’ONU sur les risques d’une intervention militaire au Nord-Mali.

« De l’avis général (…) la teneur du rapport paraît relativement en deçà des attentes de l’ensemble du continent africain, » a déclaré jeudi Boni Yayi, le président béninois, dans une lettre adressée au secrétaire général de l’ONU.

« Tout recul devant la nécessité d’envoyer en urgence la Force Internationale pour combattre le terrorisme au Nord Mali sera interprété comme l’expression d’une faiblesse » face aux terroristes, a-t-il poursuivi.

Dans un rapport adressé mercredi au Conseil de Sécurité, M. Ban a considéré qu’une intervention militaire dans le nord du Mali serait « sans doute nécessaire en dernier recours contre les plus extrémistes » d’entre eux, mais que « des questions fondamentales (..) restent en suspens ».

Une intervention armée « pourrait aussi risquer de ruiner toute chance d’une solution politique négociée à cette crise, qui reste le meilleur espoir d’assurer la stabilité à long terme au Mali », a ajouté M. Ban.

Le 11 novembre, la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) a approuvé l’envoi dans le nord du Mali, contrôlé par des groupes islamistes armés, d’une force militaire de 3.300 hommes soutenue sur le plan logistique par des pays occidentaux.

Le Conseil de sécurité de l’ONU doit se prononcer en décembre sur cette intervention, en se fondant notamment sur le rapport de M. Ban. Des détails sur les préparatifs et le schéma opérationnel de cette force ont été transmis au Conseil.

Le 20 novembre, l’envoyé spécial de l’ONU au Sahel, Romano Prodi, avait jugé que tous les experts s’accordaient pour dire qu’une action militaire dans le nord du Mali ne serait pas possible avant « septembre 2013″.

SOURCE:  du   29 nov 2012.    

56 Réactions à Mali: le chef de l’UA déçu par le rapport de l’ONU

  1. maiga a souma

    je demande à tous les africains d’applaudir de deux mains l’état sénégalais pour son courage et la mesure de la responsabilité en exigeant un visa d’entrée sur son sol à tous les ressortissants des pays qui en exigent pour les sénégalais. chers africains, cette initiative doit être portée par tous les africains. merci macky. vous nous donnez une raison d’espérer et d’être fiers.
    la lettre de boni est une première en cela que les termes sont sans équivoques. quand ce sont nos chefs d’états qui disent ce qu’ils pensent, l’afrique entame sa renaissance.
    merci boni, sall, ouattara et good luck.
    sans ouattara avec bien sûr good luck, la crise malienne n’aura jamais eu cette portée. quoique on dise, quelle que soit les moyens par lesquels cette crise va connaître son dénouement, la cedeao a montré qu’une organisation doit respecter ses règles.
    l’afrique bouge. la déclaration de ouattara disant que la rci juge simon est la preuve qu’on ne doit plus douter de nos dirigeants.

  2. Souldi

    L’intervention militaire étranger n’est pas dans l’intérêt de mali en tout cas .le nord est déjà libéré de mnla et les autres groupes sont pas oppose .ils attendent pour qu’ils rentre chez eux ou ils étaient avant (grand sahara ).

  3. diabalika

    C’est ce BAN Ki-Moon un nom de dinosore qui a nommé l’enfant Prodigue comme son representant spéciale pour la gestion de la crise malienne. Et vous avez entendu ce que ce dernier a raconté comme blabla au maroc. Donc ce rapport ne nous surprend guèrre.
    Je demande à tout le peuple malien de croire en Dieu et en nous même et aussi de faire confiance à notre armé.
    Certe L’armé a fuit mais elle peu et doit se resaisir. Rien et personne en changera ce pays si ce n’est pas les maliens eux même.
    Nous avons perdu une bataille mais surement pas la guerre.
    Oublions le passé et faisons face à l’avenir.
    ensemble nous vaincrons.