Mali: le Premier ministre veut un gouvernement « représentatif » de la société

5 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

L’ancien Premier ministre malien Cheick Modibo Diarra (g) et le nouveau Diango Cissoko, le 13 décembre 2012 à Bamako lors de la passation de pouvoir
© AFP

Le nouveau Premier ministre du Mali Diango Cissoko a déclaré vendredi vouloir former un « gouvernement représentatif » de toute la société malienne et a espéré y parvenir la semaine prochaine.

« Je suis décidé à consulter tout le monde. Nous devons former un gouvernement représentatif », a déclaré M. Cissoko à l’AFP.

« L’équipe doit à mon avis être le reflet de toute la société malienne, une société unie qui a deux principaux objectifs: la récupération du Nord (occupé par des groupes islamistes armés) et l’organisation d’élections libres et transparentes », a-t-il ajouté.

Il a affirmé que le président par intérim, Dioncounda Traoré, « partage ces préoccupations et nous sommes en phase ». « La semaine prochaine, je pense que nous aurons une équipe », a-t-il affirmé.

Diango Cissoko devait recevoir vendredi « au moins cinq représentants de partis politiques et d’associations », selon son cabinet.

M. Cissoko a été nommé mardi soir par Dioncounda Traoré à la suite de la démission forcée de son prédecesseur, l’astrophysicien Cheick Modibo Diarra, sous la pression d’officiers putschistes menés par le capitaine Amadou Haya Sanogo.

Ces officiers avaient renversé le 22 mars le président Amadou Toumani Touré par un coup d’Etat ayant précipité la chute du nord du pays aux mains de groupes islamistes liés à Al-Qaïda qui l’occupent entièrement depuis juin et y imposent une interprétation rigoriste de la charia: lapidations, amputations, coups de fouet à l’encontre des couples non mariés, etc.

La communauté internationale, qui espère un « nouvel élan » à Bamako, a appelé Diango Cissoko à former rapidement un véritable gouvernement d’union nationale pour mettre fin à la crise politique et faciliter ainsi une intervention armée internationale qui, avec l’aval de l’ONU, devra libérer le Nord de l’emprise islamiste.

 
SOURCE:  du   14 déc 2012.    

5 Réactions à Mali: le Premier ministre veut un gouvernement « représentatif » de la société

  1. emoo

    Cet engouement à devenir ministre à tout prix dans ce pays est symptomatique des vraies valeurs de notre societé…. s’enrichir, se servir et non servir le pays…. et cela a atteint son point culminant avec la défection des militaires qui ont fui le champ de bataille, celui en temps normal de l’honneur, pour se terrer à Kati, dévaliser les banques, agresser les hommes sensés riches aux affaires…

    Cette gangrène a atteint les jeunes cadres et ravage même le milieu des étudiants et éleves…

    C’est terrible…. l’état d’esprit actuel de notre pays, quand tout le monde y compris les rebelles MNLA qui ont eu des milliards ne pensent qu’à se sucrer sur le dos de la mère patrie… et non la servir et la rendre fort….. Le Mali est devenu le Yelebougou de la planète à cause de tout ceci….

    La douleur me ronge…

  2. Kassin

    C’est événements se déroulent réellement entre 21 heures et 22 heures le mardi 11/12/2012 quelque part dans Bamako et banlieue.

    -Eh Big Man Zero où est ce que tu vas encore avec tous ces bagages?

    -D’abord Sano De Gueule tu me salues avant de piétiner mon tapis marocain avec de la boue de Kati.
    Je déteste cette couleur ocre de votre ville.

    -Big Man Zero ton contrat prend fin car je constate que tu ne parles pas assez de nous maintenant ni dans tes voyages ni sur l’ortm et le Lieutenant-capitaine Konaré pense que tu ne donnes pas assez d’argent maintenant à notre groupe.

    -Non mais vous avez déjà les armes débloquées de Conakry je croyais que votre groupe est parti à Sevaré, ne me dit pas que vous êtes encore à Kati?
    Ah non pitié, ne me jouez pas ce vilain tour car j’ai rouspété à Djanema en croyant que vous avez donné l’assaut…

    -Colenel-caporal Youssouf Traoré et Seyba vous avez vu comment Big Man Zero se moque de nous, il nous souhaite la guerre et lui il voyage tranquille quoi avec bagages et femmes!
    Mais je rêve, il n’y a même plus de bière au nord, les islamistes ont tout détruit, mais je rêve…

    -Non laisse betom Sano De Gueule j’en est parlé avec peau grattée est il est d’accord pour remplacer Big Man Zero et dès demain à la primature.

    -Big Man Zero t’as entendu ça? Donc tu démissionnes!

    -Qui moi? Jamais! Amène moi l’accord cadre, je te montre tout de suite pourquoi je ne peux pas démissionner!

    -Ah bon l’accord cadre? Seyba, pointe sur lui toutes les armes débloquées de Conakry et n’hésite pas parce que Big Man Zero est devenu un béret rouge maintenant!

    -Attendez! Attendez! Vous avez encore toutes ces armes ici avec vous?
    Donnez moi un papier et un stylo je signe avec joie la démission et j’aiderai peau grattée à vous servir mieux que moi.

    – Eh Seyba amène la télévision pour qu’il dit tout ça en direct.
    Et téléphone à peau grattée et donne lui les consignes.
    Je ne veux pas entendre parler du nord avant au moins 5 mois, OK!

    – Oui chef Oui!
    J’informe Dioncounda?

    -Non laisse lui, il apprendra à la télévision!

    J+11

  3. Django doit se débarrasser de tous ces opportunistes qui sont venu au gouvernement pour se faire les poches ou pour régler des comptes. Ils faut un gouvernement compose de militaires, des parties politiques et de la société civile. Ils faut que finisse les copains, les copines, les amis et autres. Vive le pouvez PM et vive mon Capitaine SANOGO je suis au garde à vous.

  4. nonalinertie

    DIONCOUNDA ou pas, CMD, DJANGO, TRINITA, SABATA. En tout cas, le MALI n’a pas 1 FCFA pour faire la guerre. Donc, le nouveau PM n’a pas 10 000 solutions: i) prélever 10 000 FCFA par mois sur tous les salaires pendant un an en faveur de l’effort de guerre, ce qui est peu probable ou ii) convaincre rapidement la communauté internationale à voter la résolution qui va débloquer les 200 millions de dollars pour libérer le Nord. Sinon coups de marteau? Licenciement? En tout cas, le statu quo est inimaginable à long terme: poursuite des amputations, lapidations, enlèvements, arrêt de tout processus de développement, etc. Etc. Hors, c’est le statu quo que souhaite sûrement le CNDERRIERE (ne plus aller au front), et apparemment la communauté internationale qui ne veut pas financer notre guerre parce que nous sommes insolvables et qu’il y a la crise financière chez eux, en même temps déclare qu’on ne peut pas négocier avec les terroristes/ pirates/ djihadistes. Autrement dit, les »fous de dieu » abandonneront d’eux-mêmes le Nord Mali, la charia, les enlèvements, le terrorisme, se convertiront en nomades paisibles et iront béatement au paradis. C’est très joli tout ça, puisque la majorité des maliens aussi, à l’intérieur comme à l’extérieur, ne proteste guère, DE FACON COORDONNEE ET MASSIVE…