Mali : les 28 candidats sur le terrain pour convaincre leurs compatriotes

8
Election présidentielle 2013 : les coulisses de la cérémonie d`investiture de Modibo Sidibé à Kayes Mardi 09 juillet 2013. Kayes
Election présidentielle 2013 : les coulisses de la cérémonie d`investiture de Modibo Sidibé à Kayes
Mardi 09 juillet 2013. Kayes

Le premier tour de l’élection présidentielle, prévu pour le 28 juillet, mobilise les 28 candidats à Bamako et à travers le Mali depuis l’ouverture officielle de la campagne le 7 juillet dernier.

 

Le candidat Ă  l’élection prĂ©sidentielle du parti des Forces alternatives pour le renouveau (FARE), l’ancien Premier ministre Modibo SidibĂ©, s’est prĂ©sentĂ© samedi devant ses militants et sympathisants au Centre international des confĂ©rences de Bamako pour donner son point de vue sur la jeunesse et les femmes de son pays, via 20 engagements Ă©noncĂ©s dans son projet de sociĂ©tĂ© intitulĂ© “Mali horizon 2030”.

 

Selon lui, “nous prĂ©sentons parfois la jeunesse comme une menace, certains la voient comme ’une bombe Ă  retardement’”, mais il “pense le contraire”.

S’expliquant sur ce point, M. SidibĂ© estime que “deux millions de jeunes reprĂ©sentent deux millions d’opportunitĂ©s de crĂ©ation de richesses et d’emplois, deux millions de concitoyens pleins de crĂ©ativitĂ©, d’appĂ©tit de vivre et d’ouverture Ă  la modernitĂ©” .

 

Quinze des engagements de M. SibidĂ© portent sur la jeunesse et l’éducation et sur les conditions qui “permettront concrètement la prise de responsabilitĂ© des jeunes”, a-t-il affirmĂ©, faisant rĂ©fĂ©rence Ă  l’acquisition des connaissances et l’accès Ă  la vie active et Ă  l’emploi.

 

Modibo SidibĂ© a par ailleurs rassurĂ© les jeunes Maliens en leur jurant qu’ils peuvent compter sur lui “pour que sans dĂ©lai et Ă  tous les niveaux la jeunesse soit investie des responsabilitĂ©s qu’elle mĂ©rite. Ma plus grande fiertĂ© sera de vous remettre le flambeau”.

 

De son cĂ´tĂ©, le candidat du Rassemblement pour le dĂ©veloppement du Mali (RpDM), l’ancien Premier ministre Cheick Modibo Diarra, a dĂ©clarĂ©, lors du lancement de sa campagne ce samedi 13 juillet au Stade du 26 mars Ă  Bamako, s’être concentrĂ© sur “l’emploi des jeunes et l’amĂ©lioration des conditions de vie des Maliennes et des Maliens, particulièrement celles des femmes des villes et des zones rurales”.

 

M. Diarra a fortement insistĂ© sur le fait que le peuple malien a “besoin” de changement.

Selon lui, les changements seront causĂ©s par “la rupture avec les pratiques anciennes”, estimant que “ce sont celles-ci (les pratiques anciennes) qui sont Ă  l’ origine des problèmes du Mali, notamment de la crise au nord du pays”.

 

De son côté, le candidat du Rassemblement pour le Mali (RPM), Ibrahim Boubacar Kéita, s’est rendu ce samedi à Kayes, première région administrative du pays, pour expliquer son programme suite au lancement de sa campagne dimanche dernier au Stade du 26 mars.

 

Face Ă  des milliers de militants et de sympathisants au Stade Abdoulaye Macoro Cissoko de Kayes, M. KĂ©ita a dĂ©clarĂ© que “cette campagne qui s’est ouverte sera l’une des plus importantes de toute l’histoire contemporaine de notre Nation. L’enjeu de l’élection prĂ©sidentielle du 28 juillet est crucial”.

Selon lui, les Maliennes et les Maliens doivent choisir celui ou celle dont “la mission sera de mettre fin Ă  la grave crise que traverse le Mali et qui le conduira sur la voie du dĂ©veloppement Ă©conomique et du progrès social”.

 

Pour ce faire, il se dit “prĂŞt Ă  relever ces dĂ©fis, Ă  servir mon pays. C’est tout le sens de ma candidature Ă  l’élection prĂ©sidentielle”.

Il prĂ©cise que son “mandat sera celui de la responsabilitĂ© et de la transparence. Je le dis, je le ferai pour la paix, pour la dĂ©mocratie, pour l’honneur du Mali (…)”.

 

En ce qui concerne les emplois, il a soutenu que son “objectif est de crĂ©er au moins 200 000 emplois en 5 ans”. “Je serai un PrĂ©sident qui tient ses promesses. Je le dis, je le ferai ! 200 000 emplois, c’est dĂ©jĂ  un objectif ambitieux, mais il est rĂ©aliste et rĂ©alisable”, a-t-il martelĂ©, en prĂ©sentant son projet de sociĂ©tĂ© intitulĂ©”Projet de sociĂ©tĂ© pour le Mali d’abord”.
D’autres candidats se trouvaient ce samedi sur le terrain à l’intérieur du pays, comme Soumaïla Cissé du parti de l’URD qui a maintenu le cap sur Yorosso et ses environs. 

 

french.news.cn

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Si Modibo Sidibe peux vraiment fermer *******,cela nous fera Ă©normĂ©ment de plaisir.Tu Ă©tais premier ministre pendants des annĂ©es que est ce tu fait pour les jeunes si n’est que comploter avec ATT pour crĂ©er le dĂ©sordre dans le nord du pays đź‘ż đź‘ż đź‘ż đź‘ż đź‘ż đź‘ż đź‘ż đź‘ż đź‘ż

  2. Le pouvoir est le pire ennemi de l’homme sur terre, mais necessaire souvent sur des peuples conscients.

  3. Vive X aujourd’hui et demain a bas le meme X. ou est la rĂ©alitĂ© dans tout ça? Seul le bon Dieu est parfait!

  4. Chers Frères et soeurs detrompez vous. On peut avoir un choix pour le presidential, mais jamais elure un president par le vote, si réellement nos presidents Aficains s’elussent par voix electorale jamais les farflus ne pourons faire le coup d’état contre un president democratiquement elus sans que la population ne se revolte contre. Que vous sauyez d’accord ou pas les Presidents Africains issu des urnes sont les marionettes des Français, s’ils violent leurs consignes,ou leus regles de gouvernance soit on les assassines, les plus chanceux sont arretés puis conmdanés. Reveiller vous les peuples de l’Afrique.

  5. Votez utile pour le changement ! Et si vous voulez voter utile pour le Mali, votez (1er) CMD (2e) Zou (3e) Moussa Mara (4e) IBK! Ma logique est très simple! Si le malien aime le Mali, si le Malien porte le Mali dans son coeur, il ne peut et ne doit pas voter pour quelqu’un qui a eu la chance de participer durant 5 ans Ă  la gestion des affaires sans rien dĂ©noncer (corruption principalement) ou dĂ©missionner s’il est impuissant.

    Pour moi, ce n’est pas une question de tĂŞte mais une personnalitĂ© qui est porteuse de profonds changements pour le Mali! Quelqu’un qui peut nous garantir: (1) un type d’Ă©ducation/formation (en adĂ©quation avec les rĂ©alitĂ©s socio-Ă©conomiques de la nation), (2) la santĂ© pour l’ensemble des populations, (3) la sĂ©curitĂ© alimentaire pour tous les maliens (4) la sĂ©curitĂ© de tous les maliens et la sĂ©curisation du territoire, (5) de profonds changements structurels. A bana! Alors quand je rĂ©flĂ©chis, CMD peut mieux nous garantir tous cela! A dĂ©faut votez Zou, Mara, IBK!

    • Non votons Modibo SIDIBE le fer de lance d’une jeune en marche vers un avenir radieux VIVE LE MALI

    • Non votons Modibo SIDIBE le fer de lance d’une jeunesse en marche vers un avenir radieux
      VIVE LE MALI

Comments are closed.