Mali: les islamistes ont pris une localité du centre et veulent avancer vers le Sud

17

Les islamistes armĂ©s qui contrĂ´lent le nord du Mali ont pris jeudi une localitĂ© du centre du pays oĂą des tĂ©moins ont vu l’armĂ©e “battre en retraite” après quelques jours de violents affrontements, poussant le Conseil de sĂ©curitĂ© Ă  se rĂ©unir d’urgence pour dĂ©battre de la situation au Mali.
Des tĂ©moignages indirects et des informations sur plusieurs sites de rĂ©seaux sociaux font Ă©tat de nombreuses victimes dans les affrontements de ces derniers jours entre l’armĂ©e malienne et les islamistes, les premiers depuis neuf mois.
Aucun bilan n’a pu ĂŞtre obtenu, mais un tĂ©moin joint par l’AFP a dit avoir appris qu'”un carnage” avait eu lieu dans la localitĂ© de Konna finalement tombĂ©e jeudi aux mains des islamistes, Ă  70 km de la ville de Mopti (640 km au nord de Bamako) oĂą est basĂ© l’Ă©tat-major rĂ©gional de l’armĂ©e malienne.
“Nous sommes actuellement Ă  Konna pour le jihad”, a annoncĂ© jeudi après-midi Ă  l’AFP un responsable du groupe armĂ© Ansar Dine, Abdou Dardar. “Nous contrĂ´lons la citĂ© presque en totalitĂ©. Après, nous allons continuer” Ă  progresser vers le Sud, a annoncĂ© ce responsable joint par tĂ©lĂ©phone depuis Bamako.
Il affirmait parler au nom des trois groupes jihadistes qui occupent totalement le Nord, Ansar Dine, Al-QaĂŻda au Maghreb islamique (Aqmi) et le Mouvement pour l’unicitĂ© et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao).
SollicitĂ© par l’AFP, l’Ă©tat-major rĂ©gional de l’armĂ©e n’a pas voulu rĂ©agir Ă  ces propos. Mais des tĂ©moins joints par l’AFP ont constatĂ© que l’armĂ©e avait abandonnĂ© Konna.
“Les islamistes sont entrĂ©s Ă  Konna, ce sont eux qui contrĂ´lent la localitĂ©. Les militaires retournent actuellement vers SĂ©varĂ©” Ă  12 km de Mopti, a affirmĂ© un des tĂ©moins. “Les militaires maliens ont battu en retraite en direction de SĂ©varĂ©. C’est la dĂ©bandade totale ici”, a dit un autre tĂ©moin. “Les gens sont affolĂ©s. Les islamistes ont jurĂ© qu’ils vont marcher sur le sud du pays”.
Selon plusieurs sources militaires, des affrontements Ă  l’arme lourde avaient eu lieu dans la nuit avant de reprendre dans la matinĂ©e. Une source sĂ©curitaire rĂ©gionale avait fait Ă©tat d’affrontements jeudi après-midi près de Konna, en disant: “L’armĂ©e cherche Ă  rĂ©sister”.
Ces affrontements font croire au “dĂ©but d’une guerre qui ne dit pas son nom”, a commentĂ© le journaliste et analyste malien Alexis Kalambry.
“Urgence d’agir”
A New York, le Conseil de sĂ©curitĂ© de l’ONU devait se rĂ©unir en urgence jeudi, Ă  huis clos, Ă  partir de 18H00 locales (23H00 GMT) pour discuter de la situation au Mali, Ă  la demande de la France, selon une source diplomatique.
Cette source a affirmĂ© que les islamistes armĂ©s Ă©taient dĂ©sormais “Ă  20 km de la ville de Mopti”, ce qu’aucune source n’a pu confirmer Ă  l’AFP Ă  Bamako. La source diplomatique a Ă©galement dĂ©clarĂ© que la colonne des jihadistes comptait près de 1.200 hommes Ă©quipĂ©s de vĂ©hicules tout-terrain et pourrait dĂ©cider de contourner Mopti pour se diriger plus au sud, vers Bamako.
Le dĂ©ploiement d’une force internationale au Mali pour chasser les islamistes, approuvĂ© par l’ONU le 20 dĂ©cembre, est en prĂ©paration, mais sans calendrier prĂ©cis. En novembre, l’Ă©missaire de l’ONU pour le Sahel Romano Prodi avait estimĂ© une intervention impossible avant septembre 2013. “Si l’offensive” des islamistes se poursuit “encore, je pense qu’il y aura des dĂ©cisions extraordinaires du cĂ´tĂ© de la communautĂ© internationale”, a averti jeudi M. Prodi, en visite pour quelques heures Ă  Bamako.
Jeudi, la France et l’Union europĂ©enne ont Ă©voquĂ© l’urgence d’agir.
Les derniers Ă©vĂ©nements soulignent “la nĂ©cessitĂ© de procĂ©der au dĂ©ploiement rapide d’une force africaine au Mali ainsi que de la mission europĂ©enne de formation et de conseil”, a dĂ©clarĂ© le ministère français des Affaires Ă©trangères.
La chef de la diplomatie europĂ©enne, Catherine Ashton, a indiquĂ© que la planification de la mission europĂ©enne de formation de l’armĂ©e malienne se poursuivait “exactement comme prĂ©vu”, les Ă©vĂ©nements ne faisant “que renforcer la pertinence et l’urgence d’agir”.
Parallèlement, l’ONU prĂ´ne le dialogue avec les groupes armĂ©s se dĂ©marquant du terrorisme et de la partition du pays. Mais des discussions prĂ©vues initialement jeudi entre le gouvernement malien, Ansar Dine et la rĂ©bellion touareg ont Ă©tĂ© reportĂ©es au 21 janvier, a indiquĂ© Ă  Ouagadougou la mĂ©diation burkinabè.
La Mauritanie, qui exclut de participer Ă  une intervention internationale au Mali voisin, a rĂ©itĂ©rĂ© son souhait d’une “rĂ©solution Ă  l’amiable de tous les conflits armĂ©s” dans ce “pays frère”, par la voix de son Premier ministre, Moulaye Ould Mohamed Laghdaf.
Par ailleurs, des policiers ont Ă©tĂ© dĂ©ployĂ©s Ă  Bamako pour Ă©viter des dĂ©bordements, alors qu’une marche y Ă©tait organisĂ©e jeudi, notamment en soutien Ă  l’armĂ©e. Mercredi, de premières manifestations s’Ă©taient soldĂ©es par des violences dans la capitale et Ă  Kati (près de Bamako), faisant un blessĂ©. Les Ă©coles ont Ă©tĂ© fermĂ©es jusqu’Ă  nouvel ordre dans ces deux villes.

PARTAGER

17 COMMENTAIRES

  1. GAO ville va bientôt être libéré très près toute personne armée malienne avant notre armée

  2. quels hypocrites que les maliens : dĂ©s qu’il est question que l’armĂ©e malienne se sauve c’est de l’intox 🙄 🙄 🙄
    l’intox c’est plutot quand un journaliste raconte que l’armĂ©e malienne se bat comme un tigre …..de papier :mrgreen: :mrgreen:

  3. Nous sommes honis par le groupe de fanfarons de Sanogo, Konare et Sinko, Au Lieu de museler les jornalisteetlesbastoner il est de montrer ce quĂ­ls savent faire aller au front et bouter les assaillants hors du pays. Ils ont dit que l; arm;ee est prĂŞte et n; attend que des ordres pour aller liberer le pays. OĂą est paasĂ© le Chef ‘d etat major de l’armĂ©eet ses acolytes en attendant la prise de Mopti par les aillants

  4. C’est vraiment dommage pour le Mali,si le nord Mali est tombe aux mains des islamistes,c’est a cause de cet imbecile de sarkozy qui a destabilise la Libye en combattant khadafi et le tuer.La plupart des armes loures que detiennent les islamistes du nord vient de la Libye,unissez vous Maliens et cessez vos querelles politiques,votre pays est envahi il faut vous unir et combattre ces gens qui veulent vivre comme les arabes ,l’union fait la force.Quand je vois des freres africains noirs parmi les combattants islamistes,je me dis que ces gens ont perdu la tete,soyez fieres de votre africanite,les arabes n’aiment pas les africains noirs,il faut aller dans leurs pays pour vous en rendre compte,regardez le racisme que subit nos freres africains au maroc,en libye,en algerie,en tunisie,en egypte.Reveillez vous ,ces soi disant islamistes vous utilisent,on peut etre un bon musulman sans pour autant etre extremiste.

  5. Nous disons fiers intrépides soldats patriotes tels des tigres rugissez et bondissez sur les proies de faux djihadistes Suppôts de Satan fidèles et adeptes de Dajal ou Antéchrist déchiqueter les et expédiez les en Enfer leur habitat naturel

    Nous disons fiers intrépides soldats patriotes tels des hippopotames mugissez et foncez sur ces faux djihadistes Suppôts de Satan adeptes et fidèles de Dajal ou Antéchrist brisez les et envoyez les en Enfer qu’ils considèrent comme leur Paradis

    Nous disons que la zone nord du Mali aura bientĂ´t 1site touristique de plus au grand bonheur du monde touristique malien car il sera unique au monde

    Nous disons que ce site s’appellera « le tombeau des Suppôts de Satan Satan faits humains adeptes et fidèles de Dajal ou Antéchrist » d’Aqmi d’Ansar Eddine Boko Haram Mujao et consorts

  6. Camp militaire de SĂ©gou: Deux avions de l’armĂ©e malienne a quittĂ© SĂ©gou pour SĂ©varĂ© (Mopti) !

    • Votre objectif est de soutenir l’armee malienne, mais malheureusement c’est le contraire que vous faites. Cette information qu’elle soit vraie ou fausse va pousser les RATS a prendre des precautions en consequence. Au finish, l’effet de surprise escompte ne fera pas plus que celui d’un petard mouille.

      GARDEZ VOS INFOS POUR VOUS-MEME!!! đź‘ż

  7. Selon plusieurs tĂ©moignages, l’armĂ©e malienne a repris le contrĂ´le de la localitĂ© de Konna. AidĂ©es par l’aviation aĂ©rienne, les forces maliennes auraient repris aux rebelles islamistes la ville de Konna qu’elles avaient Ă©tĂ© contraintes de quitter dans la journĂ©e de ce jeudi 10 janvier 2013.

  8. Je constate avec stupefaction que pas grand monde n’est entrain de faire mention de la participation des berets rouges, et pourtant c’est une erreur monumentale que nous faisons.

    Ne nous voilons pas la face, la verite elle est celle-ci: Le corps des berets rouges dans la structuration de l’armee malienne a ete concue pour la garde presidentielle et toujours prendre le devant des operations quand le pays est en guerre. Les references ne manquent pas pour etayer cette version: les 2 guerres entre le Mali et le Burkina, toutes les fois que des rebellions se sont levees par les renegats. Ils ont toujours ete a la tete des operations.

    Ils ont ete formes pour cela et tout porte a croire que sans eux, l’armee va reculer indefiniment. C’est comme une lance avec une pointe au bout. A chaque fois que la pointe penetre, il est plus facile pour le reste de suivre. Dans notre armee, la pointe ce sont les berets rouges.

    La peur de voir les BR armes finira par engloutir ce pays, helas!!!

  9. Accueil > Actu
    Urgent : des forces spéciales françaises arrivent dans la ville malienne de Sivari

    Sahara MĂ©dias – nord Mali Jeudi 10 Janvier 2013

    inShare

    Urgent : des forces spéciales françaises arrivent dans la ville malienne de Sivari
    Des forces spéciales françaises sont arrivées dans la ville de Safari à près de 30 kilomètres de la ville de Kona où des combats violents ont opposé l’armée malienne au mouvement Ançar Edine qui s’est emparé finalement de cette localité.
    Les forces spéciales françaises sont arrivées à bord de quatre avions militaires venant du Tchad au moment où l’armée malienne a subi des pertes lourdes dans les combats contre Ançar Edine.
    Dans le même ordre d’idée, le Conseil de sécurité de l’Onu tient une réunion d’urgence cette nuit de jeudi pour examiner les derniers rebondissements survenus au Mali. Et après leur réunion à huis clos, les 15 membres du Conseil de sécurité pourraient prendre une résolution sur la situation et notamment sur les derniers mouvements des groupes islamistes au centre du Mali et leurs accrochages avec l’armée régulière de ce pays.

    • C’est de l’intoxe monsieur le DEPITE tu peut rien nous dire sur le nord du Mali bientot on viendrais vous deloger bande de salopard

  10. La bataille de Kona : quatre morts dans les rangs d’Ançar Edine et un chef blessé
    Les combats qui ont opposé ce jeudi les combattants d’Ançar Edine à l’armée malienne dans la ville de Kona, centre Mali, se sont soldés par la mort de quatre salafistes, selon ce qu’a indiqué une source dirigeante au sein du même mouvement. Ces sources ont rapporté à Sahara médias que deux de ces tués sont des fulanis, un touareg et l’autre des tribus bambaras qui constituent la majorité des populations du sud Mali.
    Cette source n’a cependant pas précisé le nombre de blessé au sein d’Ançar Edine reconnaissant seulement qu’un haut dirigeant nommé Mohamed Kojak a été touché légèrement dans ces combats.
    D’autres sources déclarent que les pertes de l’armée malienne se sont élevées à 30 tués, déclarant qu’Ançar Edine se sont emparés de dix chars, de dizaines d’engins militaires et de véhicules de transports de troupes.
    Dans le même cadre des sources ont indiqué à Sahara médias qu’une situation de psychose règne sur la ville de Mopti quand les habitants ont vu des voitures de l’armée malienne revenir de Kona avec des morts et des blessés. Des sources ont révélé que la ville de Mopti fait face à une pénurie de carburant au milieu d’une peur de ses habitants de la voir gagnée par les combats.

Comments are closed.